Les plus grandes aventures francophones à suivre en 2018

0
2312

Voici la liste des plus grandes aventures francophones qu’il faudra suivre absolument en 2018. Les connaissez-vous ? En connaissez-vous d’autres à rajouter ?

La synthèse en vidéo

  1. Jean-Louis Etienne : Expédition Polar Pod
  2. Christian Clot : Adaptation 4×30 jours en groupe
  3. Sébastien Roubinet : La voie du Pôle 2018
  4. Expédition Tara Pacific 2016-2018
  5. Energy Observer de Victorien Erussard et Jérome Delafosse
  6. Raphaël Domjan : Solar Stratos
  7. De l’Alaska jusqu’en Patagonie à vélo de Sophie et Jérémy
  8. Expédition Crosswind Greenland de Sandro d’Aloïa et Frédéric Blond
  9. Anne Quéméré : Expédition Arctic Solar à bord du PolarBoat
  10. Sarah Marquis : Tasmania Expedition : The edge of the World
  11. Under The Pole III : Twilight Zone (2017-2020)
  12. Corentin de Chatelperron : Expédition Nomade des Mers et le Low-Tech Lab
  13. Jean-Gabriel Chelala : La course au large à Énergie Positive
  14. Voyage Hermione 2018 : Libres Ensemble de l’Atlantique à la Méditerranée
  15. Dimitri Kieffer – Nexus Expedition : Tentative de première circumnavigation française autour du monde à traction humaine
  16. Armel Vrac :  Amur – Winter River Experience
  17. Caroline Moireaux – Pieds Libres : Un tour du monde de 70.000 km en 10 ans
  18. Yves Chaloin : Une traversée hivernale de la Sibérie en vélo
  19. Nathalie et Alain Antognelli
  20. Guirec Soudée
  21. Nathalie Courtet : Les Amériques à vélo couché
  22. Pierre Louis Hostein : Colybride
  23. The Sun Trip 2018 : Lyon – Canton en vélo solaire
  24. Matthieu Tordeur : Traversée de l’xxxxxxxxx
  25. Expédition Pangong Project
  26. Le Manneken Trip : Une traversée intégrale des Amériques par moyens non motorisés
  27. Louis-Philippe Loncke : Tasmanie Winter Trek

1. Jean-Louis Etienne – Expédition Polar Pod

Jean-Louis Etienne – Expédition Polar Pod
Jean-Louis Etienne – Expédition Polar Pod

Polar Pod est un projet d’exploration océanographique hors norme. C’est un projet de navire océanographique destiné à l’étude de l’océan Austral qui encercle l’Antarctique afin d’y mesurer notamment le bilan du CO2, ses eaux froides étant considérées comme l’un des principaux puits de carbone de la planète. Pilotée par l’explorateur français Jean-Louis Étienne, la mission du Polar Pod consistera principalement à « mesurer la nature des échanges entre la mer et l’air, la capacité de la mer à absorber le CO2 produit par l’homme en grande quantité, mais aussi à mieux comprendre les courants ou la faune de l’espace maritime le plus rude et le plus isolé de la planète ».

D’après Jean-Louis Étienne, « la mise en chantier se fera en septembre 2018 pour une mise à l’eau en mai 2019 et un départ de la mission fin 2019, début 2020. » Le départ en 2019 s’effectuerait depuis Durban. Le coût de la construction est actuellement estimé à 6 millions d’euros. Cette station océanique mettra deux à trois ans à faire le tour du globe, dans les cinquantièmes hurlants, et sera poussée par le courant circumpolaire antarctique avec une vitesse de croisière comprise entre 0,5 et 1 nœuds.

Site de l’expédition

Les derniers livres de Jean-Louis-Etienne

2. Christian Clot – Adaptation 4×30 jours en groupe

Christian Clot – Adaptation 4×30 jours en groupe – Crédits photos : Agence Zeppelin
Christian Clot – Adaptation 4×30 jours en groupe – Crédits photos : Agence Zeppelin

En 2016 et 2017, Christian Clot, explorateur de l’extrême, a réalisé l’expédition ADAPTATION 4×30 jours avec 4 traversées successives d’un mois dans les 4 milieux les plus contraignants de la planète :

  • Plus chaud et sec : Iran – Désert du Dasht-e Lut; +80°C au sol, 500 Kms de traversée
  • Plus froid et humide : Chili – Détroit de Magellan; -40°C, 90% d’humidité, 200mm de précipitation / an, 450 Kms de traversée
  • Plus chaud et humide : Brésil – Forêt d’Amazonie; +57°C, 100% d’humidité, 350 Kms de traversée
  • Plus froid et sec : Russie – Sibérie; -85°C ressentie, 450 Kms de traversée

L’objectif était d’étudier les capacités d’adaptation de l’humain sur le plan cognitif, physiologique et psychologique.

Pour cela, Christian Clot était accompagné par Etienne Koechlin, l’un des plus grands professeurs en neurobiologie, chercheur à l’ENS, qui l’a suivui avant chaque départ et après chaque retour afin de l’étudier (10 jours d’études scientifiques entre chaque expédition).

Ce projet est une première mondiale tant d’un point de vue scientifique (8 laboratoires utiliseront Christian comme objet d’étude) qu’exploratoire (personne n’a encore jamais été confronté successivement à ces 4 milieux).

En 2018, Christian Clot renouvelle l’expérience mais cette fois-ci en groupe. Il va encadrer une équipe de 20 personnes, 10 hommes et 10 femmes, qui vont repartir dans les 4 milieux les plus extrêmes de la planète qu’a traversés Christian Clot.

En savoir plus

Les derniers livres de Christian Clot

3. Sébastien Roubinet – La voie du Pôle 2018

Sébastien Roubinet – La voie du Pôle 2018
Sébastien Roubinet – La voie du Pôle 2018

La voie du Pôle 2018, c’est reparti pour une 3e tentative de traversée de l’Océan Arctique à la voile avec Sébastien Roubinet.

Après une première tentative en 2010 et une deuxième tentative en 2013, Sébastien Roubinet relève une nouvelle fois le défi de vouloir traverser le dernier océan à ne jamais avoir été traversé à la voile. S’il réussi, ce sera la première traversée de l’Océan Arctique à la voile, avec le premier voilier au pôle Nord.

La première tentative de 2010 fut réalisée avec Rodolphe André, la deuxième tentative de 2013 avec Vincent Berthet. Pour la troisième tentative, ils partiront à 3.

Depuis, quatre années ont passé, entièrement dédiées à la préparation de ce défi ambitieux. Sébastien Roubinet repartira en 2018 avec son acolyte d’origine Rodolphe André mais cette fois accompagné d’une 3e coéquipier Benoît Lequin.

Leur voilier est un nouveau prototype hybride moitié catamaran, moitié char-à-glace, qui sera capable d´évoluer sur l´eau mais aussi sur la glace de la banquise. Leur objectif est de réaliser la première traversée de l’Océan Arctique à la voile en passant par le pôle Nord. Au programme, 3000 km de l’Alaska au Spitsberg, le tout sans assistance et sans moteur, uniquement avec la force humaine et la force du vent. Une aventure Unique, Sportive et Technologie pour une Première Mondiale

En savoir plus sur l’expédition “La voie du Pôle 2018

Les DVD sur la Voie du Pôle

4. Expédition Tara Pacific 2016-2018

Expédition Tara Pacific 2016-2018

Après avoir parcouru tous les océans du globe à la découverte de l’Antarctique, de l’Arctique, du monde planctonique et sillonné la Méditerranée pour évaluer la pollution plastique, Tara met le cap sur le Pacifique. Cette expédition de deux ans et demi (2016-2018) permettra de mieux comprendre la biodiversité des récifs coralliens, à l’heure où ils subissent des bouleversements majeurs liés au changement climatique et aux activités humaines (pollution, urbanisation, …).

La goélette scientifique Tara a quitté son port d’attache de Lorient le 28 mai 2016 pour cette nouvelle expédition en Asie-Pacifique.  Depuis, elle sillonne l’océan Pacifique avec pour objectif d’atteindre 100 000 km pendant plus de deux ans. A son bord se trouve une équipe scientifique interdisciplinaire, coordonnée par le CNRS et le Centre Scientifique de Monaco (CSM). Leur objectif est d’ausculter de manière inédite la biodiversité des récifs coralliens et leur évolution face au changement climatique et aux pressions anthropiques.

L’expédition en chiffres

  • 11e expédition de Tara
  • 30 pays traversés
  • 70 escales
  • 100 000 km de navigation
  • 40 000 échantillons
  • 40 archipels analysés à l’identique et ensuite comparés
  • 70 scientifiques embarqués issus de 8 pays différents
  • 6 marins, 7 scientifiques en permanence à bord de Tara
  • 8 artistes en résidence entre 2016 et 2018

Revoir le passage de Tara à Paris en 2016

Les livres sur Tara Oceans

5. Energy Observer de Victorien Erussard et Jérome Delafosse

Energy Observer de Victorien Erussard et Jérome Delafosse – Crédits photo : Energy Observer

Energy Observer est un navire à hydrogène autonome mis à l’eau en avril 2017. Développé en collaboration avec les ingénieurs du Liten le navire va tester et démontrer l’efficacité d’une chaîne de production énergétique complète reposant sur le couplage de différentes énergies renouvelables. Après sa mise à l’eau, le navire partira pour un tour du monde de six ans afin d’optimiser ses technologies et mener une expédition au service des solutions durables pour la transition énergétique.

Energy Observer est un projet de navire expérimental et d’expédition qui a pour ambition de trouver des solutions concrètes, innovantes et performantes, en faveur de la transition énergétique. De par ses technologies, il est le premier navire au monde capable de produire de l’hydrogène à bord de manière décarbonée grâce à la mixité énergétique. Les technologies développées lui valent d’être souvent surnommé Le Solar Impulse des mers, à l’image du projet solaire de Bertrand Piccard et André Borschberg, ou encore la Calypso des temps modernes compte tenu de la volonté affichée d’utiliser le bateau comme une plateforme de production de contenus audiovisuels autour de l’écologie, du développement durable et de la transition énergétique.

Cette expédition est menée par Victorien Erussard, coureur au large et officier de marine marchande, et Jérome Delafosse, scaphandrier professionnel et réalisateur de documentaires.

Autour d’eux c’est une équipe de plus de trente personnes, composée d’architectes, designers et ingénieurs répartis entre Saint-Malo, Paris, Grenoble et Chambéry, qui travaille depuis 2015 sur le reconditionnement du catamaran.

Florence Lambert, directrice du CEA-Liten et Nicolas Hulot, président de la Fondation pour la nature et l’homme, sont les parrains du bateau.

C’est suite à une visite au CEA en 2015 que Victorien, décidé à mettre à l’honneur le monde scientifique, propose à Florence Lambert de devenir marraine du bateau.

« Energy Observer est le pionnier du monde énergétique de demain » – Florence Lambert.

Ami de longue date avec Nicolas Hulot, Victorien Erussard lui demande de parrainer le bateau et de lui apporter ainsi une légitimité médiatique. La Fondation Nicolas Hulot a d’ailleurs attribué à Energy Observer un coup de cœur 20166.

« Energy Observer est plus qu’un bateau c’est un démonstrateur et un capteur de solutions . Il dessine un futur déjà présent. Un projet évolutif au long cours qui se veut créer une vague d’énergie positive. Energy Observer est un condénsé d’énergies renouvelables qui donne envie de précipiter la transition énergétique. Je me reconnais dans l’état d’esprit de l’équipe qui est résolument tourné non plus vers un constat mais vers l’innovation » – Nicolas Hulot.

Site de l’expédition

6. Raphaël Domjan : Solar Stratos

Raphaël Domjan : Solar Stratos – Crédits photo : SolarStratos

SolarStratos est une mission aéronautique qui a pour objectif d’atteindre pour la première fois la stratosphère avec un avion solaire habité. L’initiateur de ce projet est le pilote suisse Raphaël Domjan. Le but de cette mission est de démontrer, avec un avion à moteur classique, le potentiel de l’énergie solaire.

SolarStratos est un projet initié officiellement en mars 2014 par Raphaël Domjan. Il s’agit d’un avion solaire biplace construit par Calin Gologan avec lequel il envisage avec son équipe de réaliser un record d’altitude. La mission SolarStratos devrait permettre à Raphaël Domjan d’atteindre plus de 80 000 pieds (25 000 m), altitude jamais réalisée avec un avion à propulsion classique.

Cette écoexploration a pour but de démontrer que les énergies renouvelables permettent d’aller au-delà de ce qui est possible avec les modes de propulsion classique. À terme, et après le vol record envisagé pour 2018, Raphaël Domjan et l’équipe de SolarStratos désirent commercialiser les technologies mises au point lors de la mission stratosphérique, notamment en développant des drones solaires stratosphériques.

Étapes du projet

  • 2012-2013 : Constitution de l’équipe et première étude de faisabilité
  • 17 mars 2014 : Lancement officiel du projet SolarStratos
  • 2014-2015 : Finalisation du design et début de la construction de l’avion
  • 7 décembre 2016 : Présentation de l’avion SolarStratos
  • 2017 : Baptême de l’air le 5 mai 2017 à Payerne, vols test et préparation au vol record
  • 2018 : Vol record stratosphérique
  • 2019 : Développement d’avions solaires stratosphériques pour passagers ou de drones solaires de relais de télécommunication

Site de l’expédition

7. De l’Alaska jusqu’en Patagonie à vélo de Sophie et Jérémy

De l’Alaska jusqu’en Patagonie à vélo de Sophie et Jérémy

Ils ont 28 et 29 ans et se sont lancés dans une aventure de plus de 25 000 kilomètre qui leur fera traverser plus de 16 pays en deux ans : De l’Alaska, jusqu’en Patagonie à vélo. Découvrez le projet fou de Sophie et Jérémy.

Leur objectif ? Fuir les grandes agglomérations et se perdre dans les campagnes reculées, aller voir ces personnes qui font la vie de ces contrées.
25 000 km, à raison d’une soixantaine de kilomètre par jour, ils arriveront au bout normalement après un an et demi. Mais le défi physique n’est pas le seul de leurs objectifs.

Une nouvelle manière d’aborder le voyage, en incluant les écoliers via le programme scolaire. Chaque mois, Sophie et Jérémy enverront des mails avec photos, vidéos, récits de voyage aux classes et les professeurs pourront utiliser ces éléments à des fins pédagogiques. Sophie et Jérémy répondent ainsi selon les enseignants à un idéal pédagogique. Apprendre en s’amusant et en ayant des exemples concrets. Avec un tel voyage, les enfants pourront faire des mathématiques, de l’histoire, de la géographie, de l’expression orale, apprendre à se servir d’internet, comprendre ce que signifie les mots “responsabilité”, “objectifs à atteindre”, et surtout découvrir le monde et la nature sous un autre angle.

Ils ont également prévu d’organiser des conférences avec des lycéens français, visiter des écoles des pays qu’ils traverseront, grimper sur quelques montagnes, volcans qu’ils croiseront, filmer pour réaliser un documentaire, ….

Suivre les aventures de Sophie et Jérémy

8. Expédition Crosswind Greenland de Sandro d’Aloïa et Frédéric Blond.

Expédition Crosswind Greenland de Sandro d’Aloïa et Frédéric Blond

Il s’agit d’une expédition de Sandro d’Aloïa et Frédéric Blond.

En 2014, ils avaient réalisé la traversée Est-Ouest de la calotte glaciaire du Groenland en reliant Kangerlussak sur la cote ouest à Isertok sur la cote Est.

En 2018, ils se lancent sur la traversée de l’Inlandsis Sud-Nord sur une distance de 2500 km en voile de traction et en autonomie complète, en partant de Narsaq au sud à Qaanaaq, au Nord.

La date de départ est confirmée. Ce sera pour le 18/4 de Paris pour Copenhague et le 19/4 Copenhague/Kangerlussuaq/Narsarsuaq.

Page Facebook de l’expédition

9. Anne Quéméré – Expédition Arctic Solar à bord du PolarBoat

Anne Quéméré – Expédition Arctic Solar à bord du PolarBoat – Essai sur le Lac De Neuchâtel @ Serrières.

En juin 2018, l’exploratrice Anne Quéméré se lance dans la traversée du Passage du Nord-Ouest en solitaire à bord d’un prototype solaire. En cas de réussite, il s’agira de la première navigation solaire et en solo à travers le Passage du Nord-Ouest.

Pour ce périple, Anne larguera les amarres à Tuktoyaktuk (Territoires du Nord-Ouest).

Il s’agit d’un parcours exigeant qui va lui réserver bien des surprises. Même s’il a déjà été testé sous d’autres latitudes et sur d’autres embarcations, il s’agit d’un nouveau mode de propulsion qui n’en reste pas moins encore très expérimental.

Site web de l’expédition

Les livres sur Anne Quéméré

10. Sarah Marquis – Tasmania Expedition : The edge of the World

Sarah Marquis – Tasmania Expedition : The edge of the World (Anne-Laure Lechat/D.R)

Cette expédition consiste en une traversée Sud-Ouest / Nord-Ouest de la Tasmanie en Australie.

Sarah Marquis va traverser seule à pied les majestueuses forêts primaires inhabitées de la Tasmanie, en passant par des zones alpines, et affronter la dense végétation hostile peuplée de buissons coupants horizontaux. Mais la plupart du temps, son avancée se fera dans de lugubres forêts humides.

Elle devra s’équiper d’une machette et d’un mini radeau portable. Ses recherches historiques et ses repérages ont démontré que ces zones inhabitées depuis des décennies restent un vrai mystère.

De nombreuses espèces d’animaux ont colonisé ce terrain hostile. Parmi elles: une sorte de belette mystérieuse avec des pois blanc, le Dasyurus maculatus, le diable de Tasmanie Sarcophilus harrisii, et bien d’autres qu’elle a hâte de nous faire découvrir.

Sarah Marquis va travailler en relation étroite avec les institutions de protection de la nature, les universités et les musées de Tasmanie actifs dans la sauvegarde des espèces en voie de disparition. Elle se réjouit de ces partenariats et réalise ainsi un vieux rêve d’enfant en retrouvant l’esprit des anciens explorateurs. Elle va collecter un maximum de données, notamment en se servant d’une caméra infrarouge pour des prises de vues nocturnes.

En savoir plus sur l’expédition

Les livres sur Sarah Marquis

11. Under The Pole III : Twilight Zone (2017-2020)

Under The Pole III : Twilight Zone (2017-2020) – Plongée sous iceberg

Under The Pole mené par Emmanuelle Périé et Ghislain Bardout est une série d’expéditions polaires sous-marines visant à explorer la face cachée des régions Arctique et Antarctique dans leurs diversités. Une approche sous-marine nouvelle pour des images uniques au monde et une meilleure connaissance scientifique du milieu.

Under The Pole III est une expédition de 3 ans autour du monde pour étudier le milieu sous-marin des 4 océans entre 50 m et 150 m de profondeur.

En savoir plus sur Under The Pole III

Les livres et DVD sur Under The Pole

12. Expédition Nomade des Mers : Low-Tech Lab

Projet Low-Tech Lab de Nomade des Mers

L’expédition Nomade des Mers mené par Corentin de Chatelperron vise à faire connaitre les low-tech et le projet Low-tech Lab porté par Gold of Bengal.

Gold of Bengal a pour mission la recherche, l’aide au développement et la promotion de solutions répondant à des problématiques d’intérêt général, dans le respect et la valorisation de la nature ainsi que des ressources propres à chaque territoire.

Après 18 mois d’exploration autour du monde, le Nomade des Mers achève la première partie de son voyage ! Corentin revient avec vous sur une sélection de low-tech récoltées pendant cette aventure !

Et après ? Durant quelques mois, le Nomade des Mers va rester en Thaïlande pour réaliser quelques travaux, enrichir la documentation des systèmes de cette première phase et préparer la suite !

Rendez-vous en janvier pour de nouvelles aventures !

En savoir plus sur le projet Low-Tech Lab de Nomade des Mers

Les livres sur Corentin de Chatelperron

13. La course au large à Énergie Positive de Jean-Gabriel Chelala

La course au large à Énergie Positive de Jean-Gabriel Chelala

Entrepreneur-aventurier, Jean-Gabriel Chelala se lance dans une toute nouvelle aventure de 4 ans : La course à Énergie Positive.

À 36 ans, ce franco-libanais passionné de défis hors normes, s’engage sur la voie des courses au large dans la catégorie IMOCA (monocoques de 60 pieds) avec une démarche à Énergie Positive, c’est à dire produire plus que l’on ne consomme.

Durant 4 ans le bateau sera un véritable laboratoire : Tester de nouvelles solutions en matière d’énergie, envisager le recyclage des voiles, reconditionner des matériaux, embarquer des aliments à date de péremption dépassées, faire pousser des salades hors sol et hors terre, sont quelques-unes des premières pistes de recherche.

En savoir plus sur l’expédition

14. Voyage Hermione 2018 : Libres Ensemble de l’Atlantique à la Méditerranée

Voyage Hermione 2018 : Libres Ensemble de l’Atlantique à la Méditerranée

En 2018, la frégate de la Liberté met le cap sur la Méditerranée, un voyage sous le signe de la Francophonie.

Après son grand périple aux Amériques, cap sur la Méditerranée en 2018 : l’Hermione larguera les amarres le 30 janvier 2018 de Rochefort, son port d’attache. De l’Atlantique à la Méditerranée, la frégate de la Liberté fera escale dans 12 ports avec, à son bord, 350 jeunes gabiers, dont une centaine sont mobilisés par l’Organisation Internationale de la Francophonie, partenaire de l’Association Hermione-La Fayette.

Leur point commun ? Les deux entités partagent les mêmes valeurs de liberté, de solidarité et de paix, et veulent s’engager pour la jeunesse grâce à une aventure humaine et maritime d’exception.

En savoir plus sur le voyage de l’Hermione

Les livres sur l’Hermione

15. Dimitri Kieffer – Nexus Expedition : Tentative de première circumnavigation française autour du monde à traction humaine

Dimitri Kieffer – Nexus Expedition : Tentative de première circumnavigation française autour du monde à traction humaine

Dimitri Kieffer a entamé, en février 2005, une expédition à traction humaine à travers le monde qu’il a commencé à Anchorage (Alaska, USA)

Il continue de progresser dans son expédition en compagnie de son amie (qui depuis est devenue sa femme) Gulnara Kieffer (sauf pour l’Arabie Saoudite où elle n’a pas été autorisée de traverser en vélo, en tant que femme).

Plus récemment, Ils ont traversé l’Asie centrale, l’Iran, le détroit d’Hormuz (en Kayak), les Emirats, l’Arabie Saoudite. A l’heure actuelle, ils attendent la permission de l’armée Égyptienne afin de pouvoir continuer vers l’Afrique en kayak et en vélo.

S’il réussi son expédition, Dimitri Kieffer sera le premier français à réaliser une circumnavigation autour du monde à traction humaine.

En savoir plus sur Nexus Expedition

16. Armel Vrac :  Amur – Winter River Experience

Armel Vrac :  Amur – Winter River Experience

Amur – Winter River Experience est une expédition manée par Armel Vrac. Le projet consiste à réaliser un voyage hivernale au cœur de l’Extrême orient russe, sur le fleuve Amour comme unique voie d’accès. Le cheminement se fera en Fat bike, ski et pulka . L’objectif d’Armel Vrac est de vivre et d’évoluer en totale autonomie, au rythme du fleuve pris par les glaces. Une véritable immersion hivernale au cœur d’une région du globe encore méconnue.

Il s’agit d’une aventure de 35 jours aux confins de la Sibérie. Les températures devraient avoisiner les -30°C. Le territoire est sauvage et empreint de mystère, la promesse de rencontres incroyables. La progression se fera en autonomie sur près de 1 200 km au cœur de l’Extrême-Orient russe.

En savoir plus sur l’expédition Amur

17. Caroline Moireaux – Pieds Libres : Un tour du monde à pieds de 70.000 km en 10 ans

Caroline Moireaux – Pieds Libres : Un tour du monde à pieds de 70.000 km en 10 ans

Pieds Libres est un projet de Caroline Moireaux qu’elle a commencé en 2011 et qui consiste à réaliser un tour du monde de 70.000 km en 10 ans. Un vrai choix de vie….

Caroline avait 31 ans lorsqu’elle a commencé son voyage autour du monde. Originaire du Jura, elle a quitté un poste d’ingénieur qualité pour changer de vie et vivre une vie de nomade sur les chemins du monde. Sa route se déroule principalement en marchant. Toutefois, le canoë et le vélo ne sont pas exclus pour la suite de son périple.

Ce voyage initialement planifié sur 10 ans est un véritable choix de vie où tout peut changer du jour au lendemain. Qui peut planifier sa vie sur 10 ans ? Peut être, ne finira-t-elle jamais ce tour du monde. Peut être changera-t-elle de moyen de locomotion. Dans tout les cas, son objectif est atteint : le départ. Le reste n’est que du bonus, le plus important n’étant pas la destination mais le chemin !

En savoir plus sur Pieds Libres

18. Yves Chaloin : Une traversée hivernale de la Sibérie, un périple de 3200 km en vélo et en solo

Yves Chaloin : Une traversée hivernale de la Sibérie en vélo

Le 1er décembre 2017, Yves Chaloin s’est élancé en vélo et en autonomie, pour un périple de 3200 km à travers la Sibérie Orientale l’une des régions les plus froides du monde, en solo et en autonomie. Durant ce parcours de 3200 km, il faudra pédaler sur les routes et les rivières gelées par une température avoisinant les – 60°.

Après la Laponie et la Suède, où il a déjà effectué des périples longue distance, Yves Chaloin entreprend ce voyage au pays de l’extrême qui consiste à réaliser la traversée de la Sibérie à vélo et en hiver. Un sacré défi pour Yves Chaloin.

Plus précisément, il s’agit d’un voyage de 3200 km dans le nord-est de la Sibérie entre Never et Magadan, la région habitée la plus froide du monde. Never est une petite ville située entre Irkoutsk et Vladivostok. Là commence le trajet à vélo. C’est la “Route des os” (ceux des prisonniers soviétiques morts sur les chantiers). Elle passe à Oïmiakon, la ville “la plus froide” du monde (-71,2°C). L’itinéraire prend fin à Magadan, au bord de la mer d’Okhotsk.

Le défi en chiffres

  • 36 jours de vélo (+2 périodes d’arrêt)
  • 1473 km, soit 41 km par jour de vélo à 7,5 km/h (hors arrêts)
  • Températures les plus basses : -49 sur le vélo, -55 hors vélo, -43 sous la tente
  • Température moyenne : autour de -35
  • 14 nuits sous tente, 13 invitations chez l’habitant et 11 chambres louées
  • 11 crevaisons dont 5 en 6 jours

En savoir plus : yvesetolivia.com et diager.com/traverser-siberie-velo

19. Nathalie et Alain Antognelli : The Route,

Nathalie et Alain Antognelli : The Route

The Route est un projet d’exploration de Nathalie et Alain Antognelli, photographes voyageurs explorateurs monégasques qui ont entrepris un voyage en quêtes de découvertes qui va les mener jusqu’au fin fond de la taïga.

Sur la première partie de « The Route », ils sont partis de Monaco en avril 2016, en kayak de mer où ils ont rallié Athènes, après 88 jours de navigation. Délaissant les kayaks, ils poursuivent en vélo : cap à l’est en traversent la Turquie, séjournent dans un Monastère en Géorgie à l’occasion du Noël orthodoxe avant de se rendre en Iran pour Norouz, la longue période du Nouvel An iranien bas son plein. Là un incident de mécanique, une douleur aux genoux d’Alain les contraignent de suspendre momentanément leurs progressions qui doivent les mener sur la Mongolie et la Sibérie. La reprise du périple devrait se faire dès mars 2018. Alain et Nathalie sont confiants et préparent avec sérieux ce nouveau départ… 

En savoir plus : the-route.com et phototeam-nature.com

20. Guirec Soudée : en voilier du Pôle Nord au Pôle Sud … avec une poule

Guirec Soudée : en voilier du Pôle Nord au Pôle Sud … avec une poule

Guirec Soudée est un navigateur de 25 ans qui réalise un tour du monde à bord de son voilier Yvinec, accompagné d’une poule rousse dénommée Monique.

À 22 ans, Guirec traverse l’Atlantique en solitaire, sans moyen de communication, en total autonomie. À 23 ans, Guirec hiverne 130 jours sans assistance, en total autonomie dans les glaces du Groenland. À 24 ans, Guirec devient le plus jeune navigateur du monde – et Monique la seule poule –  à traverser le Périlleux Passage du Nord Ouest en solitaire.

A travers le partage de ses expériences, de ses voyages, de ses défis et de ses découvertes en tous genres, Guirec a pour objectif de motiver les gens à faire comme lui, à tout mettre en oeuvre pour aller au bout de leurs projets dans le respect de la terre et des océans.

Et la suite ?

  • Novembre 2017 : Départ de San Francisco, Yvinec met les voiles vers Ushuaïa en Argentine.
  • États-Unis – Argentine : 2 mois et demi de mer, pour atteindre leur but. Ils devront traverser le Pacifique dans sa longueur jusqu’aux Canaux d’Ushuaïa
  • Janvier 2018 : Passage du Mythique Cap Horn
  • Février 2018 : Traversée du passage de Drake pour rejoindre l’Antarctique
  • Avril 2018 : Remontée de l’Atlantique en longeant le continent Américain, jusqu’aux Caraïbes, puis traverser l’Atlantique dans sa largeur pour un retour en Bretagne prévu en septembre 2018

En savoir plus : guirecsoudee.com

21. Nathalie Courtet : Les Amériques à vélo couché

Nathalie Courtet : Les Amériques à vélo couché

On peut dire que Nathalie Courtet a la bougeotte. Voici jusqu’à maintenant toutes les aventures qu’elle a déjà réalisé

  • 2008 – Vélo couché. De la France à l’Iran
  • 2009 – Vélo couché. Du Kazakhstan à l’Inde
  • 2010 – Ski-pulka-chien. Grand Nord Suédois
  • 2010/2011 – Vélo couché. Du Myanmar à la Russie et retour
  • 2012 – Vélo couché. De Lima à Santiago
  • 2013 – Ski-pulka-chien.Grand Nord finlandais
  • 2014 – Expédition ski-pulka en solo. 71° Solitude Nord
  • 2014 – Vélo couché. De Dunkerque à Gibraltar
  • 2015 – Madère à pied
  • 2015 – Le Caucase à pied
  • 2016 – Le Cap Vert à pied
  • 2016 – Vélo couché. Santiago – Ushuaia

Depuis 2017, elle s’est enagagée dans la traversée des Amériques à vélo couché. Une aventure à suivre sur son site

En savoir plus : nathaliecourtet.fr

22. Pierre Louis Hostein : Colybride

Pierre Louis Hostein : Colybride

Colybride, c’est trois amis passionnés de vélo et de voyage. Depuis septembre 2017, ils sont sur la route pour un nouveau projet. Il s’agit de la plus grande aventure jamais envisagée par leur équipe ! Une année de voyage et 15000 kilomètres de vélo pour relier Caen au Lac Baïkal.

Cette épopée les fera traverser les Alpes, les Balkans, la Turquie, le Caucase, l’Iran, l’Asie Centrale et ses hauts-plateaux, la Chine, la steppe Mongole avant de découvrir l’immobile immensité du Baïkal. Autant de régions et de peuples qu’ils ont hâtent de découvrir.

Au final, Colybride c’est un an d’aventure à vélo au service de causes solidaires

En savoir plus : colybride.org

23. The Sun Trip 2018 : Lyon – Canton en vélo solaire

The Sun Trip 2018 : Lyon – Canton en vélo solaire

Après le Kazakhstan en 2013 et la Turquie en 2015, voici la 3ème édition du Sun Trip, qui aura lieu durant l’été 2018, entre Lyon et Canton en Chine !

Sur près de 12 000 km et à travers 10 pays, le Sun Trip 2018 suivra les nouvelles Routes de la Soie à l’occasion du 30ème anniversaire de la coopération entre Lyon et Canton (Guangzhou), respectivement 2ème plus grande ville française et la 3ème ville chinoise.

Avec cette troisième édition, l’ambition est de faire du Sun Trip la plus grande aventure terrestre du monde.

En savoir plus

24. Matthieu Tordeur : Tentative de Première Française sur la Traversée de l’Antarctique en solitaire, sans assistance et en totale autonomie

Matthieu Tordeur : Traversée de l’xxxxxxxxx

Matthieu Tordeur est le plus jeune aventurier membre de la Société des Explorateurs Français. Il cultive depuis sa jeunesse un irrésistible désir d’aventures. À vélo, à ski, en 4L, à la voile ou en kayak, il a déjà eu la chance de découvrir 90 pays.

Le bac en poche, il décide de traverser seul à vélo l’Europe de l’est jusqu’à Istanbul. Une première aventure à l’instinct, où il a a découvert les joies du voyage itinérant et de la rencontre avec l’autre. L’année suivante, après avoir postulé sur un site de « bourse aux équipiers », il embarque aux Caraïbes sur un voilier pour traverser l’Atlantique. Plus récemment, il a fait avec son ami d’enfance Nicolas Auber un tour du monde en 4L pour promouvoir la microfinance. Un voyage de 50 000 km à travers 40 pays à la rencontre d’une cinquantaine de micro-entrepreneurs.

Ayant un goût particulier pour la photographie, il a ensuite mené des expéditions photographiques en Asie centrale, en Irak, au Pakistan, en Corée du Nord.

Depuis Finse en Norvège, il vient de dévoilé sa prochaine aventure. En effet, en novembre 2018, l’explorateur Français s’envolera pour l’Antarctique, cette terre décrite comme la plus hostile au monde. A travers un périple de 1150km en solitaire, sans assistance et en totale autonomie, Matthieu tentera une première française et un record du monde. 

En savoir plus : matthieutordeur.com

25. Expédition Pangong Project

Expédition Pangong Project

Ces 50 dernières années, la plongée sous-marine a permis de faire découvrir au monde de nombreux endroits restés jusqu’ici méconnus. Sous la glace des banquises, sous terre ou dans les grandes profondeurs de nos océans, de nouveaux phénomènes naturels et de nouvelles espèces animales et végétales ont été découverts.

Les techniques et le matériel nécessaires pour évoluer dans ces environnements hostiles n’ont cessé d’évoluer pour s’adapter aux exigences des plongeurs et repousser toujours plus les limites de l’exploration. Celle que l’équipe s’apprête à franchir se trouve dans une zone appelée «très haute altitude» à plus de 4200 mètres.

Pangong Project à pour objectif de réaliser des plongées techniques dans l’Himalaya en très hautes altitudes mêlant exploration, documentation et recherche physiologique

En savoir plus : pangongproject.com

26. Le Manneken Trip : Une traversée intégrale des Amériques par moyens non motorisés

Le Manneken Trip : Une traversée intégrale des Amériques par moyens non motorisés (Crédits photo : Arnaud Maldague).

Le Manneken Trip est une expédition de Arnaud Maldague, un jeune aventurier belge de 28 ans. L’expédition consiste à traverser les Amériques du Grand Nord Canadien jusqu’à la Terre de Feu à Ushuaïa sans utiliser de moyen de transport motorisés mais par la pratiques de différents sports tels que le ski nordique et le snowkite, le kayak, la voile, l’équitation, la randonnée ou encore le vélo.

L’aventure a démarré le 15 janvier dernier depuis le village de Kugaaruk situé dans le grand nord Canadien au Nunavut, le territoire de Inuits.

En savoir plus

27. Louis-Philippe Loncke : Tasmanie Winter Trek

Louis-Philippe Loncke : Tasmanie Winter Trek

Louis-Philippe Loncke est un explorateur belge. Il a déjà réalisé plusieurs expéditions toujours en autonomie et le plus souvent en solo. Certaines de ses expéditions sont des premières mondiales.

“Tasmania Winter Trek” est une expédition qui consiste à traverser intégralement la Tasmanie sur un axe Nord-Sud en hiver.

En savoir plus

The following two tabs change content below.
Fondateur du site Un Monde d'Aventures, je suis un passionné des grands espaces sauvages et des mondes polaires. J'ai réalisé plusieurs raids autonomes au Groenland et en Laponie. J'aime partager ma passion à travers ce site. Voir tous les articles écrits par François - En savoir plus sur François

commentaires