Des nouvelles du projet Karibu

2
213

Le projet Karibu, c’est 4 guides en tourisme d’aventure (Jacob Racine, Bruno-Pierre Couture, Sébastien Dugas et Marie-Andrée Fortin), tous membres de l’AGPTA (association des guides professionnels en tourisme d’aventure),

485199_417753084978507_1707777360_n 65201_418207748266374_1433245863_n 64557_418702481550234_778143800_n 13029_417033901717092_130938816_n

Ils vont tenter de réaliser un exploit qui a été réalisé 1 seul fois 33 ans plutôt, soit en 1980 par 5 cinq hommes. Il s’agit d’André Laperrière, Claude Duguay, Robert Piché, Robert Quintal et Louis Craig.

251820_407238029363346_2078411607_n

Ils vont leur rendre hommage à leur façon. C’est une aventure de plus de 100 jours, dans le froid, le vent, la neige et la glace. Une aventure qui laissera sa trace. Ils sont partis depuis le vendredi 27 décembre 2013.

Voici leur projet en quelques mots

2000 km de ski hors-piste les attendent entre Montréal et Kuujjuaq. J’avais déjà parlé d’eux lorsqu’ils s’entraînaient en tirant des pneus.

Voici le parcours qu’ils vont tenter de réaliser

529196_415383271882155_967334780_n[1]

Depuis leur départ, Jacob Racine me tient régulièrement informé de l’avancement de leur expédition. Voici une retranscription de nos derniers échanges.

Le 09 janvier 2014

Salut François.
J’espère que ton hiver est bien entamé et que tu en profites un maximum.
Je te donne quelques nouvelles du Projet-Karibu.

Nous en sommes à notre 12e jours d’expédition et avons atteints notre première étape, soit la ville de Mont-Laurier, 250 km au nord de notre point de départ Montréal. Tout se passe bien jusqu’à présent. La vague de froid qui a perduré près de 7 jours nous a bien mise à l’épreuve avec des températures variants de -28C à -35C. Par chance, l’équipement est adéquat et les pulkas de 60 kilos nous gardent bien au chaud. On se surprend même à retirer nos mitaines lorsqu’il n’y a pas de vent.

Nous effectuons notre ravitaillement en nourriture demain et devons réparer certaines parties des pulkas qui ont souffert.

Seul bémol jusqu’à maintenant est que, malgré les froids intenses, la glace de certains lacs demeure mince et nous avons défoncé légèrement à trois reprises (moi particulièrement car je suis le plus lourd du groupe). Plus de peur que de mal toute fois.

Vendredi, c’est un autre 245 km qui nous attends jusqu’au village de Parent. La météo annonce encore une grande vague de froid polaire, mais on est prêt

On a beaucoup de plaisir en ce moment. Mais le vrai test sera dans un mois avec l’isolation complète sur plus de 1400 km avec les froids que l’on connaît au nord de notre coin de pays.

A+
Jacob

Le 23 janvier 2014

Bonsoir François. Voici quelques nouvelles du Projet-Karibu.

Après près de dix jours à skier au cœur de la forêt mixte du Québec, nous pouvons affirmer que la météo de notre hiver actuel est déréglée. Le groupe a quitté la ville de Mont-Laurier le 10 janvier sous une averse de pluie intense. Le lendemain le mercure indiquait -17C. Puis c’est une météo en dent de scie qui nous a accompagné tout au long des 190 km qui séparent la ville de Mont-Laurier au petit village forestier de Parent. Neige durcie, croûtée et enfin ramollie. Nous y avons goûté. Finalement, c’est lundi dernier que l’hiver québécois a repris ses droits lorsqu’au petit matin nous nous sommes éveillés avec un mercure indiquant -35 Celsius. Depuis trois jours, la température oscille entre -28 et -42 Celsius.

Nous partirons demain matin pour notre prochaine étape de 250 km de ski en direction de la ville de Chibougamau. Outre la température qui s’annonce être toujours dans la zone des -35C, nous aurons à traverser la troisième plus grande étendue d’eau du Québec : le réservoir Gouin. Avec un un rivage long de plus de 5600 kilomètres et une superficie de 1 789 km2, c’est un véritable dédale d’îles et de congères de neige qui nous y attends. Nous prévoyons être à Chibougamau le 4 février sauf si le vent nous est favorable sur le Gouin et qu’il nous permette d’utiliser les kites.
Je te redonne des nouvelles dans deux semaines.

Ciao
Jacob

Le 13 février 2014

Salut François. Voici les dernières nouvelles du projet-Karibu.

Tout d’abord je dois dire YAHOOOOOOO!!! Nous avons atteins la ville de Chibougamau. Près de 700 km de ski en 43 jours. Nous n’en sommes qu’au premier 1/3 de notre aventure et le plus intense reste à venir. Mais la première grande étape est maintenant franchie. Devant nous se dessine le lac Mistassini, la plus grande étendue d’eau naturelle du Québec. 2335 km2 que nous traverserons en cerf-volant traction si le vent nous est favorable. Toute l’équipe est gonflée à bloc en portant de le regard vers le nord où le massif des Monts Otish se dresse. Derrière lui le dédale d’îles du lac Naococan qui est la hantise des pilotes de brousses tant il y est facile de s’y perdre , trône fièrement. Les trois dernières semaines furent riches en émotions car au cœur de la forêt boréale de loup est roi. Pendant près de dix jours, des dizaines de pistes de loups solitaires apparaissent au tour du campement à la lueur du petit matin et une meute a suivit notre parcours sur trois jours.

Nous repartons demain pour 64 jours d’expédition sans espoir de croiser aucune civilisation. Les traîneaux sont chargés à bloc avec près de 120 kilos de matériel et de nourriture. Marie-Andrée qui ne pèse que 60 kilos angoisse un peu. Il y aura du troc dans les prochains jours pour équilibrer tout ça.

On se redonne des nouvelles en avril.

Ciao

Jacob

Le 8 avril 2014

10178392_692384907501633_469213723_n 10259570_692384910834966_1004099327_n 10156900_692384904168300_503317495_n 10168473_692384900834967_813160703_n

Salut mon cher François,

OUF! 1980 km de fait et encore 530 km devant nous avant d’atteindre notre destination finale Kuujjuaq. Après 103 jours de ski, l’usure du corps se fait sentir. Heureusement, le soleil du printemps nous redonne des forces et nous permet de mieux profiter de la fin de cet incroyable hiver.

Depuis notre dernier contact, nous avons franchis la section la plus difficile de notre périple: Les Monts Otish. Un massif isolé au coeur de la forêt boréale qui nous a imposé un rythme lent et pénible en plus d’un ajustement constant de notre organisation. Pour atteindre ce massif à 350 km du lieu habité le plus proche, nous avons traversé le lac Mistassini (http://fr.wikipedia.org/wiki/Lac_Mistassini) sur 90 km pour ensuite remonter la rivière Témiscami, puis la rivière Péribonca. Pour franchir ces 350 km il nous aura fallu 32 jours. Un mois à trimer dur en avançant dans 40 cm de neige sur une glace fragile qui a cédée sous nos skis à plusieurs reprises nous obligeant à nous agripper à la glace pour éviter de nous mouiller complètement.

La vitesse excessivement lente de notre progression combinée à 13 jours consécutifs de froid intense variant entre -37 celsius et – 55 celsius nous obligea à passer du 7 heures de ski par jour à 10 heures tout en diminuant nos rations de nourriture afin d’atteindre l’emplacement de notre ravitaillement déposé en avion à ski de l’autre côté des Monts Otish.

Heureusement, seul quelques engelures au second degré sur mes doigts et le nez de l’un de mes coéquipiers ont laissés des traces de notre passage dans cette région des plus hostiles de mon coin de pays.

Nous sommes aujourd’hui sur un terrain beaucoup plus clément. Les centaines de lacs du nord sont bien ventés et leur neige durcie nous permet de rattraper notre retard et même de reprendre une certaine avance.

Demain matin, nous chausserons nos skis après deux jours de repos dans une pourvoirie (http://www.mirageaventure.com/fr/index.cfm) qui se spécialise dans la chasse aux caribous. D’ailleurs, notre animal emblème nous a fait la surprise de nous visiter à deux reprises avant notre arrivé ici.

Nous sommes très excités à l’idée de croiser le grand troupeaux de la rivière aux feuilles qui compte 400 000 têtes.

Je te laisse quelques photos qui imagent les 52 derniers jours de mon aventure. Au plaisir de t’écrire lors de mon passage dans la ville de Kuujjuaq.

Ciao

Jacob Racine Projet-karibu

 

******

On a hâte d’avoir rapidement de leurs nouvelles et en attendant, on leur souhaite bon courage pour la suite car j’ai l’impression que le plus dur est devant eux.

Plus d’infos

Site Web : www.projet-karibu.com
Page Facebook : www.facebook.com/projetkaribu

554144_442011392552676_1174321970_n[1]

The following two tabs change content below.
Fondateur du site Un Monde d'Aventures, je suis un passionné des grands espaces sauvages et des mondes polaires. J'ai réalisé plusieurs raids autonomes au Groenland et en Laponie. J'aime partager ma passion à travers ce site. Voir tous les articles écrits par François - En savoir plus sur François

commentaires