Le Cameroun, une destination de voyage exotique et atypique

0
148

Si le Cameroun reste une destination loin des sentiers battus, ses espaces naturels de toute beauté et ses villes captent l’attention de plus en plus de touristes chaque année. Aussi connu sous le nom d’« Afrique en miniature », le pays se distingue par sa diversité ethnique et culturelle.

Des paysages naturels d’exception

Avec ses 4 095 mètres d’altitude, le mont Cameroun est le plus haut sommet d’Afrique de l’Ouest. Selon les Bakweris qui vivent sur ses pentes, le Mongo-mo-Ndemi serait la demeure des dieux. Facilitée par la présence de sentiers bien aménagés, son ascension est envisageable par les bons marcheurs et les alpinistes chevronnés. Il est plutôt recommandé de l’entreprendre pendant les mois de décembre, janvier et février.

Vue du mont Cameroun depuis Tiko au sud-est (source : Wikipêdia)

Située à l’est du pays, la réserve de faune du Dja est classée site du patrimoine mondial de l’UNESCO depuis 1987. Cette grande forêt humide est encerclée par la rivière Dja et abrite une biodiversité impressionnante. Il est possible d’y admirer des éléphants d’Afrique, des léopards, des perroquets gris du Gabon et de nombreuses espèces de primates, comme le mandrill, le gorille des plaines de l’Ouest et le chimpanzé.

Pour une excursion traditionnelle à la découverte de la faune africaine, le parc national de Bouba Ndjida est également une option à considérer. Les visiteurs auront peut-être la chance de croiser le chemin des lions, girafes et éléphants, comme lors d’un safari au Kenya.

Plus au sud, le long du littoral atlantique, Kribi et Grand Batanga font partie des plus belles plages du Cameroun. De petites cabanes installées à même le sable blanc proposent de délicieuses crevettes grillées et des cocktails, à savourer face à l’océan.

Douala, capitale économique et culturelle

Posée à l’embouchure du fleuve Wouri, Douala est le plus grand port et le principal centre d’affaires du Cameroun. C’est aussi un haut lieu culturel, qui représente une mosaïque des différentes ethnies et régions du pays. Son histoire riche se dévoile au fil de ses monuments, musées et lieux de rencontre.

Le palais des rois Bell est l’un des édifices emblématiques du cœur de Douala. Dans son roman Voyage au bout de la nuit, l’écrivain français Louis-Ferdinand Céline l’appelle « la Pagode » à cause de son architecture particulière. Ce surnom est resté, mais la vocation du bâtiment a changé. S’il était le lieu de résidence de la famille royale jusqu’en 1914, il est aujourd’hui occupé par des entreprises.

Palais des rois Bell à Douala (Source : Wikipedia)

La Nouvelle Liberté est l’œuvre d’art la plus symbolique de Douala. Cette sculpture de 12 mètres de haut est constituée de différents matériaux de récupération, en hommage à la capacité des habitants de la ville à tirer parti de ce qui se trouve autour d’eux pour fabriquer de nouvelles choses.

Le marché des fleurs est l’occasion de faire une promenade aussi parfumée que chamarrée. Les nombreux étals se chargent de bourgeons multicolores venus aussi bien de productions locales que de serres plus lointaines. Outre les bouquets, le marché accueille également des artisans proposant des bijoux, des masques, des peignes ou encore du petit mobilier authentique.

Depuis son ouverture en 2013, le musée maritime organise des expositions qui retracent le lien étroit qui réunit les hommes et l’océan, à la fois dans la région de Douala et dans tout le Cameroun. Il reçoit aussi bien des familles que des étudiants ou des professionnels, qui pourront y voir d’anciennes cartes de navigation, des morceaux de navire, des objets liés à la pêche…

Dernier atout pour partir à la découverte du Cameroun : Douala est facilement accessible depuis Bruxelles, grâce à Brussels Airlines.

The following two tabs change content below.
Fondateur du site Un Monde d'Aventures, je suis un passionné des grands espaces sauvages et des mondes polaires. J'ai réalisé plusieurs raids autonomes au Groenland et en Laponie. J'aime partager ma passion à travers ce site. Voir tous les articles écrits par François - En savoir plus sur François

commentaires