Retour en video sur mon expédition hivernale sur la côte Est du Groenland en ski-pulka à la découverte du monde Inuit

2
225

Aujourd’hui, j’ai le plaisir de vous présenter en vidéo, 4 ans après, les premières images de mon voyage au Groenland. Il s’agit d’un mini film de 20 mn qui montre comment et pourquoi je me suis rendu au Groenland, mon immersion dans le pays des et la vie au sein de la population.

C’est un film sans prétention, sans grand moyen de tournage ni de montage mais qui a été réalisé avec beaucoup d’amour et de passion. J’espère qu’il vous plaira, qu’il vous apportera un peu de joie et de bonne humeur. J”espère surtout qu’il réveillera en vous l’envie d’évasion et de découverte du monde arctique.

Ce film montre surtout qu’il est possible de vivre pleinement ses passions, qu’il est possible d’aller jus’au bout de ses rêves si on s’en donne les moyens. Il n’y a rien de chanceux dans ce que j’ai réalisé. Cela a nécessité énormément de travail, beaucoup de préparation et d’organisation mais je pense qu’à force de courage et de persévérance, il est possible de passer du rêve à la réalité.

Un grand merci à Gildas Leprince pour son aide

Récit du voyage

> Voir quelques photos à la fin de l’article

En mars 2012, je me suis rendu sur la cote est du Groenland avec 2 amis. Le but de notre voyage était de réaliser une exploration de cette partie du Groenland, peu fréquenté par le tourisme et resté en partie « intact ». Il faut rappeler que le Groenland est une île, la plus grande île au monde, située dans l’océan arctique et juridiquement rattachée au Danemark, sous la forme d’une province autonome ‘autonomie complète en cours de négociation avec le Danemark).

Le Groenland possède une terre centrale en permanence glacée. On l’appelle un inlandsis aussi connu sous le nom de calotte glaciaire. C’est un glacier de très grande étendue se présentant sous la forme d’une nappe de glace recouvrant la terre ferme. Elle peut atteindre jusqu’à plusieurs milliers de mètres d’épaisseur (3.000 au centre).

Il existe 2 inlandsis sur terre. L’inlandsis du Groenland, situé à proximité du pôle Nord et l’inlandsis de l’Antarctique, le plus étendu et situé au pôle Sud. Le Vatnajökull en Islande, l’un des plus grands glaciers du monde, n’est pas considéré comme un inlandsis car avec 8 100 km2 de superficie, il ne dépasse pas les 50 000 km2 requis. Ces glaciers de très grande dimension et ayant certaines des caractéristiques des inlandsis sont appelées calottes glaciaires.

Le Groenland est une terre qui a été parcourue par de très grands explorateurs. Il a été découvert en 982 par Erik le Rouge, un explorateur norvégien qui lui donnera le nom de Groenland, « le pays vert ». Les sont les habitants du Groenland. Ils sont restés isolés du reste du monde jusqu’en 1884 où les premiers contacts avec le monde occidental ont eu lieu. 1888 signe le début des grandes expéditions polaires avec Fridtjof Nansen, un explorateur norvégien qui fut le premier à en réussir la traversée.

Notre voyage a commencé par l’exploration de la région de Tasiilaq, en Danois Ammassalik, qui est la capitale régionale du Groenland est. C’est un village de 2000 habitants. Pour nous y rendre, nous sommes partis de l’aéroport Roissy-Charles de Gaule. Nous avons fait une escale à Reykjavik en Islande où nous avons passé la nuit dans une auberge de jeunesse (grosse douleur abdominale, impossible de manger, j’ai passé une très mauvaise nuit). Le lendemain, nous avons redécollé de l’aéroport de Reykjavik pour Kulusuk. Puis nous nous sommes fait héliporter jusqu’à Tasiilaq.

L’objectif de notre voyage était multiple. Il s’agissait d’aller à la rencontre des derniers chasseurs , découvrir les fjords glacés, là où naissent les iceberg, en particulier le gigantesque fjord du Sermiliq. Et enfin tenter d’approcher la calotte glaciaire du Groenland, le fameux Inlandsis.

L’explorateur français a réalisé plusieurs hivernages dans cette région. Son premier hivernage a eu lieu en 1934 dans une cabane devenue depuis célèbre, située à côté du village Tiniteqilaaq où nous nous sommes rendus. Tiniteqilaaq est un petit village peuplé de 150 . C’est un des rares villages du Groenland qui ait gardé des pratiques de la vie traditionnelle. Les y vivent encore de la chasse et de la pêche.

A Tasiilaq, nous avons été hébergé à la Red House tenu par le grand Robert Peroni. La Red House est une institution pour toutes les expéditions qui partent de Tasiilaq. Robert Peroni est lui-même un explorateur qui connait très bien région. Il a fait beaucoup pour aider la population locale. C’est un puits de science qui vous donne des renseignements très précis sur les lieux et la façon de faire pour réussir votre expédition.

La Red House est une sorte de camp de base, une sorte de grand chalet . On y rencontre toute sorte de personne. Des aventuriers, des explorateurs, des passionnés de l’arctique comme nous. Nous les avons croisé pendant notre séjour. Les échanges sont très riches. On y mange typiquement locale : du phoque, du Béluga, …  C’est très familiale. Tout le monde participe aux tâches quotidiennes. La Red House possède des lieux de vie très agréable. Un coin cuisine pour se faire sa popote. Un coin bibliothèque très riche en livres d’expédition et d’aventures. Pendant notre séjour, j’ai pu y lire “Boréal et banquise“, livre de ou “Sur les Traces de ” de .

A la Red House, nous sommes resté beaucoup plus longtemps que prévu. Pour nous rendre à Tiniteqilaaq , nous devions prendre un hélicoptère à Tasiilaq. Mais à cause d’une énorme tempête, proche d’un pitérak, un vent violent catabatique venant de la calotte glaciaire, aucun hélicoptère ne décollait. Après plusieurs jours de cogitation, nous avons décidé de partir et nous y rendre en ski-, une traversée des montagne qui a duré 2 jours.

Nous avons rentré un trajet dans nos GPS respectifs avec les principaux points de points de passage dont l’unique cabane sur le trajet. Nous avons réussi à la trouver et nous y avons passé la nuit au milieu d’un désert de glace, dans le froid et le vent. Nous y avons littéralement bivouaqué à l’intérieur : sac de couchage, matelas, réchaud, fonte de neige, etc …. Cette nuit-là, j’ai eu l’occasion de voir l’une des plus belles aurores boréales. Elles remplissaient tout le ciel et dansaient sous nos yeux ébahis. Il faisait très froid mais la beauté du spectacle nous réchauffait.

A Tiniteqilaaq, nous sommes restés 5 jours. Nous avons été accueillis par le « chef » du village qui nous a proposé de nous héberger dans la maison communale qui possède un dortoire. Nous mangions dans la grande salle. De temps en temps, le personnel de la commune passait nous voir. Il mangeait également dans la même pièce que nous. Nous avons exploré les alentours de Tiniteqilaaq. Dans le village, nous avons été témoin d’une messe, avons joué avec les enfants . Nous avons aussi découvert un atelier de dépeçage de phoque. L’odeur y est très forte.

Une météo capricieuse nous a empéché de faire tout ce que nous avions prévu. Cette découverte de la côte est du Groenland reste un très bon souvenir. Ce fut une expérience riche en tout point. Nous avons pu découvrir le monde des , ces derniers chasseurs de phoques, de baleines et d’ours. C’est une population assez étrange avec une certaine dualité, les anciens voulant garder leurs traditions et les jeunes voulant passer à l’ère du téléphone portable.

Nous avons pu voir des icebergs gigantesques dans d’immenses fjords glacés. Nous avons pu observer des aurores boréales magnifiques. Nous avons frôlé la calotte glaciaire. Ce fut réellement une expérience de vie dans un milieu hors du commun que je recommande absolument. Ce ne fut pas toujours confortable mais nous avons réussi à vivre en harmonie aussi bien avec la population locale qu’avec la nature. Il s’agit d’une expérience inoubliable que je recommande et que je souhaiterai renouveler pour continuer le projet initié.

Quelques photos de l’expédition

Voir tous les autres photos de l’expédition

399162_10150703227499512_1301065585_n1

Tassilaaq 1 (Copier)

554290_10150703399709512_890268533_n1

562339_10150699230699512_1108828895_n1

557163_10150699232399512_506943753_n1

Tassilaaq 2 (Copier)

534129_10150703308439512_1954806544_n1

DSC01882 (Copier)

563851_10150703350979512_1503949312_n1

523575_10150703415444512_1995551237_n1

563216_10150703416089512_673797644_n1

305591_10150703415279512_259955311_n1

557781_10150703342499512_139494230_n1

550332_10150703351249512_688469754_n1

545688_10150703416934512_1567438422_n1

463931_10150698819289512_1542610835_o

Tiniteqilaaq 2 (Copier)

Tiniteqilaaq 3 (Copier)

Tiniteqilaaq 4 (Copier)

DSC01768 (Copier)

318241_10150703417474512_2095297785_n1

Tiniteqilaaq 1 (Copier)

Projet initial

Carte globale Groenland Sud Est 2 light 1

Projet réel

projet final 2

Pour mieux localiser la région

Tasiilaq

The following two tabs change content below.
Fondateur du site Un Monde d'Aventures, je suis un passionné des grands espaces sauvages et des mondes polaires. J'ai réalisé plusieurs raids autonomes au Groenland et en Laponie. J'aime partager ma passion à travers ce site. Voir tous les articles écrits par François - En savoir plus sur François
Cet article vous a plu ? Pensez à nous le dire et à le partager !

commentaires

  • Camus Uzan

    fantastique, vous portez et transmettez l’espoir que nous pouvons faire autre chose que le train train quotidien et que l’homme est fait pour se depasser et explorer pas rester devant sa tv -)
    a bientot
    http://www.openears.wix.com/camus

  • Mathieu Mouillet

    Waouh ! Ça fait bien envie…
    D’habitude c’est le genre de destinatin qui me laisse plutôt froide 😉 Mais là… J’aime bien voir les préparatifs du début ! Ca sent l’aventure 😀 Et puis l’hélico, les chiens, le ski… Vous avez du vous régaler !