Femmes pirates, embarquez aux côtés des écumeuses des mers

1
658

Drapeau Pirate

« Femmes pirates, les écumeuses des mers » de Marie-Eve Sténuit retrace l’histoire de quelques femmes pirates qui ont été démasquées. Ces « aventurières de l’ombre » ont en effet le plus souvent sillonné les mers dans l’anonymat.

téléchargement (4)

Nous découvrons ainsi les aventures passionnantes de

Alfhild de Gotland,

princesse viking qui a constitué un équipage composé majoritairement de femmes

Awilda[1]
Alfhild de Gotland http://en.wikipedia.org/wiki/Awilda

 Lady Mary Killigrew d’Arwenack,

qui s’en est pris aux cargaisons des marchands du commerce maritime régulier qui passe par le Sud-Ouest de l’Angleterre ;

MaryKilligrew[1]
Lady Mary Killigrew d’Arwenack http://www.marylutyndall.com/2011/09/mary-killigrew-lady-pirate.html

Mary Read et Anne Bonny,

qui ont fait partie de l’équipage du célèbre pirate John Rackam ;

General_History_of_the_Pyrates_-_Ann_Bonny_and_Mary_Read_(coloured)[1]
Mary Read et Anne Bonny http://commons.wikimedia.org/wiki/File:General_History_of_the_Pyrates_-_Ann_Bonny_and_Mary_Read_(coloured).JPG

Ching Yih Saou,

qui a instauré sur sa flotte pirate composée de plus 800 grandes jonques une réglementation interne à respecter sous peine de mort ;

ChingShih1836[1]
Ching Yih Saou https://ru.wikipedia.org/wiki/%D0%A4%D0%B0%D0%B9%D0%BB:ChingShih1836.jpg

Laï Cho San,

la Reine des pirates de Macao…

pirates-9-LaiChoiSan(1)[1]
Laï Cho San http://macaointhepast.weebly.com/lai-choi-san.html

Jeanne de Belleville,

qui voulait se venger de l’assassinat de soin mari en affrontant les navires marchands du Royaume de France ;

Rose Bregeon, Louise Antonini et Julienne David,

des femmes corsaires jusqu’à ce que leur identité ait été découverte ;

Et bien d’autres …

Des destins extraordinaires à découvrir dans ce récit historique qui se lit comme un roman d’aventures.

Quelques extraits

« Le casque tombe à la mer et le prince pousse un cri. Il suspend de justesse le balancement de sa hache, hurle un cessez-le-combat puis pose son bouclier. Le carnage s’arrête progressivement autour de lui, au fur et à mesure que l’on relaie son ordre, de navire en navire, et chacun se tourne vers les deux chefs immobiles, pétrifiés par leurs regards échangés. Alfhild a lâché le pommeau poisseux de son épée. Elle aussi vient de reconnaître son adversaire et ne tient pas à poursuivre le duel »

« A l’heure dite, une chaloupe se détache du navire au mouillage et, glissant silencieusement sur l’eau transparente d’une crique isolée, dépose le groupe de pirates sur le sable blanc du rivage. On s’assied à l’ombre des cocotiers et on parie gros tandis que les adversaires se toisent. Mary ne pourra tirer qu’un seul coup. Ensuite, si elle n’a pas fait mouche et qu’elle-même n’est pas mortellement blessée, il lui restera le sabre. Elle sait croiser le fer et a le tir juste. Elle a connu la guerre, elle a souvent eu à se défendre pour s’imposer dans cet univers masculin, se laver des insultes, faire reconnaître sa valeur. Cette fois, c’est un autre sentiment qui la guide : il faut se dresser entre la mort et son amour pour le conserver. »

A propos de Marie-Ève Sténuit

Marie-Ève Sténuit est née à Bruxelles en 1955. Historienne de l’art et archéologue, elle pratique l’archéologie sous-marine et participe à des fouilles terrestres au Proche-Orient. Elle partage le reste de son temps entre la Belgique et l’Indonésie. Elle est l’auteur de plusieurs romans remarqués, notamment Les frères Y, publié au Castor Astral en 2005 et réédité en 2015.

En savoir plus sur le livre | Commander le livre

Découvrez notre autre chronique sur le même thème

Découvrez nos autres chroniques de livres de la même collection

 

Découvrez toutes mes chroniques

The following two tabs change content below.

Eve

Passionnée de livres et de photos. Privilégie la marche pour (re)découvrir les régions de la France : les endroits incontournables mais également les petits villages, les lieux chargés d'histoire... Admire les aventuriers en herbe et les explorateurs confirmés. Voir tous les articles écrits par Eve

commentaires