Enfants d’ici, parents d’ailleurs : une aventure collective méconnue

1
546

product_9782070622900_244x0[1]Enfants d’ici, parents d’ailleurs: Histoire et mémoire de l’exode rural et de l’immigration

Cet ouvrage retrace l’histoire de l’exode rural et de l’immigration depuis 1850 avec une approche originale qui permet de s’adresser à tous dès l’âge de 9-10 ans. Pour aborder de façon concrète ce vaste sujet, l’auteur, Carole Saturno, choisit de partir de l’histoire de 15 enfants d’origines différentes.

Il est découpé chronologiquement en 5 chapitres :

  • à partir de 1850 : des champs à la ville, où sont expliqués l’exode rural et la révolution industrielle,
  • de 1880 à 1945 : de l’usine à la guerre avec l’évocation des Juifs, des Russes, des Arméniens, des Polonais et des Italiens,
  • de 1945 à 1975 : du chantier à la crise, période concernant plus particulièrement les Espagnols, les Portugais et les Algériens
  • de 1975 à 200 : familles et réfugiés où sont abordées les histoires des Marocains, des Tunisiens, des Turcs, des Yougoslaves, des Africains et des Asiatiques
  • depuis 2000

Pour aller plus loin, l’annexe donne quelques définitions et références législatives.

Dans chacun de ces chapitres, nous retrouvons :

  • le récit d’un enfant sur ses origines et sa culture, ce qui permet de sensibiliser les plus jeunes sur l’histoire de sa famille,
  • des repères historiques et géographiques pour remettre le récit de l’enfant dans son contexte et approfondir le sujet,
  • des extraits de lettres et des témoignages pour avoir une vision plus large du sujet.

Cet ouvrage, riche en illustrations et en photos, nous invite à échanger en famille sur ces questions qui nous concernent tous plus ou moins et qui sont toujours d’actualité.

Enfants 1 Enfants 2 Enfants 4 Enfants 3

Entre mémoire et histoire, quelques extraits :

  • « Et récemment, le ton est monté, quand il a commencé à être question d’intégrer la Turquie à l’Union européenne… Il y avait d’un côté ceux qui disaient que ce pays était responsable du génocide d’un million et demi des « nôtres » au début du XXe siècle et qu’il n’était pas question de lui ouvrir la porte de l’Europe sans qu’il reconnaisse ce massacre. Et puis de l’autre, ceux, dont ma mère, qui pensaient qu’il fallait aller de l’avant… »

 

  • « Dès le début du XXe siècle, de nombreux artistes espagnols s’installent en France, tel Pablo Picasso, qui arrive à Paris en 1904. Picasso a sollicité à deux reprises sa naturalisation auprès de la préfecture de Paris, sans jamais l’obtenir. Jugé « anarchiste, rebelle, communiste et parlant mal français », la France refuse la citoyenneté à celui qui n’a jamais pu rentrer dans son pays. Picasso avait toujours dit qu’il rentrerait en Espagne après la mort de Franco… mais il meurt avant le dictateur, en 1973. »

 

  • « Cependant, cet enracinement ne les coupe pas des traditions de solidarité : aujourd’hui encore, les émigrés africains envoient de l’argent dans leur pays, permettant la construction d’écoles, de dispensaires, de mosquées. Ces sommes sont équivalentes à l’aide publique déployée par la France ! »

 

  • « Les Chinois, mais aussi les Vietnamiens, les Cambodgiens et les Laotiens sont très attachés au culte des ancêtres. On dresse souvent dans les maisons un petit autel en mémoire des ancêtres disparus. Leurs noms sont inscrits sur de petites tablettes et, à l’occasion du Nouvel An, on dépose sur l’autel des offrandes, fruits, gâteaux, bâtons, d’encens pour les remercier de veiller sur le foyer. »

 

  • « Blacks, blancs, beurs. C’est le leitmotiv d’une génération métissée qui expose au début des années 1990, hissant le hip hop et la culture de la rue au rang des cultures tout court. De plus, le succès des Bleus en 1998 et 2000 fut le symbole d’une France arc en ciel… Mais il faut éviter tout triomphalisme : à l’exception de quelques personnalités, artistes ou sportifs de haut niveau, le temps de l’égalité n’est pas encore arrivé. »

En savoir plus sur le livre

En savoir plus sur le livre | Commander le livre | Lire l’avis des lecteurs

Voir aussi : Voyager avec les enfants dans le temps et à travers le monde

The following two tabs change content below.

Eve

Passionnée de livres et de photos. Privilégie la marche pour (re)découvrir les régions de la France : les endroits incontournables mais également les petits villages, les lieux chargés d'histoire... Admire les aventuriers en herbe et les explorateurs confirmés. Voir tous les articles écrits par Eve

commentaires