Les 2 explorateurs belges Dixie DANSERCOER et Sam DELTOUR portés par les vents vers le Pôle Sud


Les belges et se trouvent actuellement sur les terres glacées de l’, portés par les vents, à l’assaut du .

Il s’agit de l’expédition « Mobistar Antarctic ICE », l’une des expéditions les plus intéressantes de ces dernières années.

A la différence des autres expéditions qui « foncent » en ligne droite vers les pôles, celle-ci va utiliser un itinéraire basé sur la direction des vents.

 

AntarcticIce Trailer June 2011 from BEELDharing on Vimeo.

Leur point de départ, qui sera également leur point d’arrivée, est la base , une station de recherche scientifique russe.

Le n’est pas le point final de leur trajet mais un point de passage  d’un itinéraire circulant dans le sens inverse des aiguilles d’une montre.

Le tracé de l’expédition a été estimé par un modèle mathématique mis en place par le  français Hubert Gallée de l’université de Glaciologie de Grenoble. Cette expédition réalisera des études scientifiques en collaboration avec des universités à travers le monde. Elle permettra de faire de la recherche sur les vents en et principalement de valider le modèle mathématique en question.

et se déplaceront à pieds, en ski et en dès que le vent sera présent.

antarcticICE sfeer from BEELDharing on Vimeo.

L’autre objectif de l’expédition est d’établir un nouveau record en réalisant la plus longue distance (6000 km en 100 jours) en déplacement non motorisé et en autonomie complète. Jusqu’à présent, le record de la plus longue distance avec assistance est détenu par  l’expédition internationale Trans qui a parcouru5835 km en 220 jours.

Le record de la plus longue distance sans assistance est, quant à lui, détenu par Rune Gjeldnes qui a parcouru 4808 km en 90 jours.

et , avec  le projet Antarctic  ICE,  vont  clairement repousser les limites sportives, scientifiques et humaines. Leurs traineaux respectifs pèseront chacun 190 kg au départ. Ce poids devrait fondre de 100 kg le dernier jour de l’expédition. Ils ont fait le choix de partir avec 13 kites. L’objectif est de s’adapter aux différents vents qu’ils rencontreront. La plus grande voile a une superficie de 50m2 et une longueur  maximale  de  fil  de  200  mètres. Pour établir leur recors, il leur faudra avancer de 60 à80 km par jour.

iceland training from Dixie Dansercoer on Vimeo.

Pour montrer que cette expédition est exceptionnelle de tout point de vue, et , pendant leur tentative de record du monde, filmeront en 3D leurs activités et leur environnement. Jusqu’à maintenant, personne n’a jamais ramené de film en 3D de cette partie du . Quelques essais effectués pendant les entrainements en Norvège, en Islande et en ont déjà livré des résultats spectaculaires.

2D version Antarctic ICE « Field test 3D camera«  from BEELDharing on Vimeo.

Bien évidemment, cette expédition permettra également de faire de la sensibilisation à l’environnement dont la mise en avant de la capacité des vents comme moyen d’énergie efficace.

Cette expédition met à l’honneur le 100e anniversaire de la conquête du par le norvégien, , le 14 décembre 1911 puis par le britannique, , 1 mois plus tard, le 17 janvier 1912. On leur doit une persévérance incroyable pour atteindre leur objectif.

Cette expédition leur rend hommage de façon très honorable.

Suivez au quotidien le blog Antarctic ICE de et pendant leur expédition :
http://www.antarcticice.be

Vous pouvez aussi suivre l’expédition sur la page Facebook de Mobistar, leur pincipal sponsor : http://www.facebook.com/MobistarBetterWorld

Intro M* antarcticICE def from BEELDharing on Vimeo.

 *********

Mise à jour du 16 novembre 2011

et ont décidé de renoncer à l’itinéraire actuel de l’expédition Antarctic ICE pour en emprunter un autre. D’importantes accumulations de neige (sastrugis) et un vent violent ont en effet empêché Dixie DANSERCOER et d’utiliser les kites. Ils n’ont pu accomplir la distance quotidienne de 60 à80 kmsur laquelle ils comptaient pour gagner le . De fortes tempêtes hivernales et des vents violents de plus de160 km/hont frappé l’itinéraire de leur expédition.

Un avion est allé les chercher et a réussi à les récupérer après que et à dégager et baliser sur la glace une piste d’atterrissage pour que le pilote puisse poser l’avion sans risques.

et ont choisi un nouvel itinéraire avec les responsables du vol et de l’expédition.  L’objectif initial – la plus longue expédition autonome et non motorisée en – reste d’actualité.

Depuis le 22 novembre 2011, et sont de nouveau en route. Cela fait maintenant 7 jours qu’ils sont en marche, ou plutôt « en vol », vers le pole Sud.

On leur souhaite bonne chance.

François est un passionné des grands espaces sauvages et des mondes polaires. Il a réalisé plusieurs raids autonomes au Groenland et en Laponie. Il aime partager sa passion à travers ce site.
Voir tous les articles écrits par François
En savoir plus sur François

Facebook Twitter LinkedIn Google+ YouTube Skype