Sandchronique #12 : Une grande balade en 125cc au Brésil

1
65

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Chronique  No 12 de , notre globetrotteuse avignonnaise de 27 ans, qui a entrepris, il y a maintenant un an, de réaliser un tour du monde.

Vous retrouverez régulièrement les chroniques de Sandrine qui nous fait bénéficier de son expérience en fonction de son humeur, bonne ou mauvaise, mais toujours de façon pertinente.

*******

Oú? Le long de la cote

Quand? Pendant 6 mois à partir de mai 2014

Comment? Avec ma 125 CG

Avec qui? Moi même

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Pourquoi?

J’ai toujours aimé la moto, et suite à mon voyage tout en marchant en Europe, j’ai gouté au plaisir du voyage lent. Alors comment combiner les 2 dans un pays plus grand que l’Europe et qui ne délivre pas plus de 6 mois de visa pour les plus chanceux?

C’est l’option 125cc qui a été la plus logique à mes yeux. Du 110 km/h maxi en pente avec le vent dans le dos, c’est parfait pour avoir le temps de voir le paysage sans être focalisé sur la route. Un peu quand même, car une chute ça fait vite très mal. C’est aussi une question pratique, la 125 c’est léger donc facile à trimbaler un peu partout, dans tout les types de chemins possibles et à relever sans trop de dificultés quand elle finit au sol.

Finalement, ça s’est avéré un bon choix car c’est le modèle le plus rependu au brésil. Je me demande même si il n’y a pas plus de ces petites motos que de voitures. Grâce à ça, les brésiliens sont devenus les rois des garagistes. N’importe quel petit village, même au beau milieu de nulle part en a un! Et pour moi qui ne suis pas mécano, c’est un petit miracle à chaque soucis d’en avoir un à portée de main.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Infos pratiques

Obtenir une moto au Brésil : pour un français, c’est impossible car nous ne disposons pas du numéro CPF, leur sésame pour tout l’administratif. Pour contourner ça, j’ai un ami qui a pris la moto à son nom et un rapide passage chez le notaire pour une procuration dessus m’en a donné tous les droits.

Permis : Il faut faire son permis international avant de pouvoir conduire un véhicule au Brésil. Ca prend 15 jours en préfecture et c’est gratuit. La police me l’a toujours demandé.

Assurance du véhicule : elle est comprise dans la carte grise. Ce n’est pas une assurance tout risque mais au tiers. Pour le tout risque, il faut souscrire une assurance privée.

Visa : 3 mois sont accordés automatiquement à l’entrée dans le pays, et il faut faire la demande d’une prolongation pour obtenir 6 mois. Le Brésil semble avoir quelques soucis avec la France et refuse presque systématiquement les prolongations.

Pour avoir une chance, il faut se rendre à la police fédérale d’une petite ville 15 jours avant la fin de la première période, être bien habillé (surtout pas de short et de tongues), se faire accompagner par un portugais ou le parler un minimum et au cas où, avoir un relevé de compte prouvant que vous avez de quoi vivre dans le pays. En cas de refus, l’amende est de 8 réals par jours dépassés jusqu’au montant maximum de 880 réals (1 euro = 3,2 reals à ce jour). Elle est à régler lors du retour dans le pays, pas à la sortie.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

The following two tabs change content below.

Sandrine

Je suis une jeune infirmière de 27 ans qui est partie à la découverte du monde un matin du 4 juin 2011. Le trip? Le faire en marchant et en prenant mon temps pour m'insérer dans la vie locale des pays traversés. Je n'ai aucun itinéraire précis ni de date de retour. Le voyage avance en fonction de mes envies et des rencontres. Comme le dit Lao Tzu : "un bon voyageur n'a pas de plan fixe et pas l'intention d'arriver". Après la traversée de l'Europe à pieds, me voici partie à la rencontre de l'Amérique du sud en voilier avec en bonus un arrêt aux Caraïbes.
Cet article vous a plu ? Pensez à nous le dire et à le partager !

commentaires