Deux autres explorateurs polaires quittent le Lance et partent à la rencontre de Børge Ousland et Mike Horn

0
817

La Lance coincé dans la glace

et Børge Ousland continuent de bien avancer vers le sud.

Par contre,  le Lance est maintenant complètement coincé par la glace et il ne peut plus progresser. Il s’est arrêté à 82 degrés nord et 11 minutes. Il se trouve à environ 15 milles marins (24 km) du point de rendez-vous avec Børge Ousland et .

L’équipe à bord du Lance a tenté d’utiliser une perche puis une grue afin de casser la glace mais en vain.

Ils ont essayer de faire balancer une grande grue d’un côté puis de l’autre du navire afin de provoquer des roulis au bateau mais la grue était trop légère et le bateau n’a pas bougé.

Aleksander Gamme et le capitaine Stig Roaldsand du “Lance” ont été treuillés dans une nacelle mardi après-midi pour percer des puits dans la glace. Photo: Jørgen Braastad

Ils ont également foré deux puits dans la glace, sur les côtés du bateau pour y attacher des cordes dans l’objectif de tenter de faire décoller le navire de la glace. Cependant, la glace sous et autour du bateau est jusqu’à 1,20 mètre d’épaisseur et elle ne veut pas se fissurer.

Le “Lance” coincé dans la glace. Photo: Jørgen Braastad

Une épaisse couche de glace de un à trois centimètres d’épaisseur recouvre l’ensemble du navire et tout ce qui se trouve à l’extérieur.

De leur côté, Borge Ousland et sont à 82 degrés nord et 56 minutes.

Graphisme: Tom Byermoen

Le brise-glace “Prince Héritier Haakon” pour aider le “Lance”

Le nouveau brise-glace ultramoderne de l’Institut polaire norvégien, le “Prince héritier Haakon”, est en mission de recherche dans la région et peut aider “Lance” si nécessaire.

– Pour nous dégager de là, nous avons parlé au “Prince héritier Haakon”, qui se trouve à proximité. Il est disposé à nous aider si nous n’arrivons pas à sortir de la glace, déclare le capitaine Stig Roaldsand du Lance.

Le brise-glace “Prince Héritier Haakon” pourrait être appelé pour aider le “Lance”

Possibilité d’utiliser un hélicoptère si quelque chose de dramatique se produit

Interrogé sur l’opportunité d’utiliser un hélicoptère pour aller récupérer les deux explorateurs polaires, le porte-parole de l’expédition, Lars Ebbesen a répondu qu’il s’agissait d’une possibilité.

– Nous sommes actuellement en réunion. Cela fait maintenant presque 85 jours que les gars cherchent à rejoindre le bateau, et nous respectons cela. Mais il est clair que si quelque chose de dramatique ou d’imprévu venait à se produire, nous devrons envisager un sauvetage.

Par contre une tempête est signalée. Mardi, sept mètres de vent par seconde ont été signalés dans la région. Cependant, la force du vent augmentera à partir de midi mercredi et dans la soirée.

– Jeudi, il va y avoir entre 13-14 voire 20 mètres par seconde de rafales de vent. C’est quelque chose de plus à gérer, dit Lars Ebbesen.

Deux autres explorateurs partent à leur rencontre

L’équipe d’expédition a décidé d’envoyer au sol deux autres explorateurs, Bengt Rotmo et Aleksander Gamme, afin de partir à la rencontre de Børge Ousland et .

Knut Espen Solberg (TV), Bengt Rotmo et Aleksander Gamme prêts à partir. Photo: Jørgen Braastad

– L’objectif est qu’ils se rencontrent demain après-midi avant la tempête. Ils ont environ 42 kilomètres à parcourir

L’équipe estime qu’il leur faudra à peu près deux jours. Bengt Rotmo et Aleksander Gamme emportent avec eux des vivres de secours pour Børge Ousland et . Il parait même qu’ils ont emporté une petite surprise qui pourrait leur plaire mais on n’en sait pas plus. C’est un secret.

Une fois qu’ils auront rencontré Børge Ousland et , ils feront le chemin retour vers le navire tous les quatre. Il leur faudra en tout 4 jours pour faire l’aller puis le retour.

Bengt Rotmo et Aleksander Gamme partent à la rencontre de Børge Ousland et . Crédits photo : Jørgen Braastad / VG

Mise au point par lui-même

Mise à jour de l’Expédition 39 par lui-même sur Instagram avec traduction en français ci-dessous par Emmanuelle Néri du groupe Mike Horn sur Facebook

View this post on Instagram

Expedition Update 39: Since there is a lot of information going around, I wanted to share with you our latest plan of action. As most of you know, the goal of this expedition was to be dropped off at 85deg north with my boat Pangaea (Alaska side), to cross the Arctic Ocean via the North Pole (90deg north), over onto the Norwegian side until we reached a satisfying position to be picked up by Pangaea. We estimated this position to be at approx. at 80deg north based on satellite images. This would have totalled up to approx. 1600km (in a straight-line) to cover from start to finish. As the expedition days, weeks and months went by, it became increasingly clear that @BorgeOusland and I were going to be short on food to cover the distance we originally anticipated. From the start of the expedition, our daily progress (av. 15km/day) was a lot less than we expected, mostly due to the surprisingly large amount of open water, bad weather, and negative ice drift pushing us back. Today, at the position where we currently find ourselves (82deg56’), we have covered just over 1300km in a straight-line, which means we would still have to walk another 300km if we wanted to reach Pangaea at 80deg…with 3 days food left, this would be impossible. So we had no other choice but to come up with an alternative pickup plan. Adamant to finish the expedition the same way we started (by boat), we found a Norwegian ice going vessel (Lance), larger than Pangaea, that was willing to help us out. As I write these lines, Lance is on its way to pick us up. We gave each other rendezvous at 82deg north, meaning we still have approx. 90km to cover with those 3 days of food left. Although it is a much better option than Pangaea, it is still going to be a very close call, but as I said yesterday, this is the adventure we signed up for! (On the image above you can see Lance attempted a first entry into the ice before getting stuck, obliging them to turn back and try another lead.) – ***more info on Facebook post*** – I understand that all this information is probably confusing, that is why my team will answer your questions in an Instagram live tomorrow. So prepare your questions and stay tuned!

A post shared by Mike Horn (@mikehornexplorer) on

Étant donné qu’il y a beaucoup d’informations qui circulent, je voudrais partager avec vous notre dernier plan d’action.

Comme la plupart d’entre vous le savent, l’objectif de cette expédition était d’être déposé à 85 degrés nord avec mon bateau PANGAEA (côté Alaska), de traverser l’océan via le pôle Nord (90 degrés Nord), sur le côté norvégien jusqu’à ce que nous ayons atteint une position satisfaisante pour être récupérés par PANGAEA.

Nous avons estimé cette position à environ 80 degrés nord sur la base d’images satellites. Cela aurait totalisé jusqu’à environ 1600 km (en ligne droite) à parcourir du début à la fin.

Au fur et à mesure que les jours, les semaines et les mois d’expédition passaient, il est devenu de plus en plus clair que @BorgeOusland et moi allions être à court de nourriture pour couvrir la distance que nous avions initialement prévu. Dès le début de l’expédition, notre progression quotidienne (15 kms/jour) a été beaucoup moins importante que prévue, principalement en raison de la quantité étonnamment importante d’eau libre, du mauvais temps et de la dérive négative des glaces qui nous repoussent.

Aujourd’hui, à la position où nous nous trouvons actuellement (82 degrés 56), nous avons parcouru un peu plus de 1300 km en ligne droite, ce qui signifie que nous aurions encore à marcher encore 300 km si nous voulions atteindre PANGAEA à 80 degrés… avec 3 jours de nourriture en stock, ce serait impossible….!

Nous n’avions donc pas d’autre choix que de proposer un plan de ramassage alternatif. Afin de terminer l’expédition de la même façon que nous avons commencé (en bateau), nous avons trouvé un navire norvégien, un brise glace LANCE, plus grand que PANGAEA, qui était prêt à nous aider.

Au fur et à mesure que j’écris ces lignes, le brise glace LANCE est en route pour venir nous chercher. Nous nous sommes donné rendez-vous à 82 degrés nord, ce qui signifie que nous avons encore environ 90 km à couvrir avec ces 3 jours de nourriture en stock.

Bien que ce soit une bien meilleure option que PANGAEA, on va la jouer serré, mais comme je l’ai dit hier, c’est une aventure pour laquelle nous nous sommes engagés tous les deux en connaissance de cause….!

(Sur l’image à gauche, vous pouvez voir que LANCE a tenté une première entrée dans la glace avant d’être coincé, l’obligeant à faire demi-tour et d’essayer une autre solution à droite)

Il y aura plus d’infos sur Facebook

Je comprends que toutes ces informations soient probablement déroutantes pour vous, c’est pourquoi mon équipe répondra à vos questions dans un Instagram en direct demain 4 décembre 2019. Alors préparez vos questions et restez à l’écoute!

Traduction du texte original et photo sur le compte de Instagram

Source : https://direkte.vg.no/nordpolen_ousland/videos/188657

Pour en savoir plus sur Mike Horn

Voir tous nos autres articles sur l’expédition de Mike Horn et Borge Ousland

commentaires