« Sur le bout de la langue » de Vincent Bonnay récompensé au Grand Bivouac 2019

0
122

Le film-documentaire « Sur le bout de la langue » de Vincent Bonnay récompensé au Grand Bivouac 2019 en recevant le prix Ushuaïa TV des 1ers Regards

LES EYAKS (ALASKA) AU COEUR D’UN FILM-DOCUMENTAIRE BOULVERSANT

Le film-documentaire « Sur le bout de la langue » de Vincent Bonnay récompensé au Grand Bivouac 2019 en recevant le prix Ushuaïa TV des 1ers Regards

C’est l’histoire de deux jeunes Français de 23 ans qui convergent, sans le savoir, vers un point plutôt isolé du globe, le territoire des Eyaks, au sud de l’Alaska. Le premier, Guillaume Leduey, l’a découvert dix ans plus tôt dans une encyclopédie numérique que ses parents lui ont offerte, s’éprenant aussitôt de ce peuple et de sa langue en voie d’extinction. Le second, Vincent Bonnay, journaliste video installé aux Etats-Unis, cherche un bon sujet dans les titres de la presse alaskienne qu’il parcourt « par ordre alphabétique ! », repérant dans le Juneau Empire une tribune évoquant la situation des Eyaks et simultanément la présence parmi eux…de Guillaume Leduey. L’aventure peut commencer : prise de contact, l’idée d’un film, six ans d’efforts, de détermination, de doute aussi et parfois de galère – « On me disait que ce n’était pas vraiment un sujet » – pour parvenir à finaliser cette année « Sur le bout de langue », l’étonnant – et superbe – film-documentaire de 52 minutes qui vient de recevoir le Prix Premiers Regards – Ushuaïa TV au Grand Bivouac 2019.

Le prix Ushuaïa TV des 1ers Regards est décerné au documentaire “Sur le bout de la langue” de Vincent Bonnay avec Guillaume Leduey

« Quand je les ai rencontrés, raconte aujourd’hui Vincent Bonnay, j’étais en larmes devant leurs témoignages. Je me suis dit : quoi qu’il arrive, je ferai quelque chose, absolument ». Résultat : ce récit impressionniste et souvent bouleversant d’une renaissance ardente et joyeuse de la langue Eyak, sur les pas de Guillaume Leduey qui continue aujourd’hui d’ accompagner la communauté dans sa volonté de retrouver sa parole, son histoire, sa dignité. Car à l’époque des colons, « on rinçait au savon la bouche des enfants lorsqu’un mot de langue native leur échappait… ». Vincent, lui, a repris son job de journaliste à Calgary. « En venant à Albertville pour le Grand Bivouac, je craignais surtout qu’on me rappelle illico pour couvrir l’actualité à Radio Canada ». Qu’il a rejoint dès la fin du festival, enthousiaste, emportant son prix – « magique ! » – dans les bagages.

À propos du Grand Bivouac

Festival du film-documentaire et du livre consacré « à une meilleure compréhension du monde contemporain », le Grand Bivouac enregistre chaque année, à la mi-octobre, à Albertville (Savoie), une fréquentation moyenne de 30 à 35.000 entrées en quatre jours.

Voir le palmarès complet du Grand Bivouac 2019

Pour en savoir plus : https://www.grandbivouac.com

The following two tabs change content below.
Fondateur du site Un Monde d'Aventures, je suis un passionné des grands espaces sauvages et des mondes polaires. J'ai réalisé plusieurs raids autonomes au Groenland et en Laponie. J'aime partager ma passion à travers ce site. Voir tous les articles écrits par François - En savoir plus sur François

commentaires