Le palmarès du Grand Bivouac 2019 vient d’être dévoilé

0
282

Fort d’une programmation de trente films-documentaires internationaux et quinze premières œuvres, marqués par l’actualité du monde, le Grand Bivouac 2019 qui s’est tenu du 17 au 20 octobre 2019 à Albertville vient de dévoiler un palmarès exigeant.

Au total, plus de 450 films-documentaire ont été identifiés et répertoriés par le festival pour parvenir à cette sélection et ce palmarès 2019.

Le palmarès en images

Le palmarès 2019 en images

Prix Ushuaïa TV des 1ers Regards

Le prix Ushuaïa TV des 1ers Regards est décerné au documentaire “Sur le bout de la langue” de Vincent Bonnay avec Guillaume Leduey

« K’eed iit’eh » – « Comment vas-tu ? » Quand Guillaume, collégien de 13 ans, pose en 2002 son doigt sur une carte de l’Alaska, il y découvre un peuple oublié, les Eyaks. Et leur langue…incroyable, en voie de disparition totale. Un vrai coup de foudre. Aujourd’hui, le jeune Havrais traverse chaque année l’Atlantique pour accompagner la communauté dans sa volonté de retrouver sa parole, son histoire, sa dignité, car à l’époque des colons, « on rinçait au savon la bouche des enfants lorsqu’un mot de langue native leur échappait… ». L’étonnant récit d’une renaissance ardente et joyeuse. (texte site Le Grand Bivouac)

Le prix Ushuaïa TV des 1ers Regards est décerné au documentaire “Sur le bout de la langue” de Vincent Bonnay avec Guillaume Leduey

Prix des 1ers regards

Le prix des 1ers Regards  est décerné au documentaire “Depuis les champs” de Thomas Baudre (Hatcap)

Une virée de ferme en ferme, à travers la Mayenne. Un appareil photo confié dans chaque exploitation pour saisir les gestes, les ambiances et les saisons de la vie paysanne. Et tout au bout, un vrai bonheur, une récolte foisonnante : écouter les familles sagement attablées commenter le résultat de leur drôle de reportage. Les vaches au champ – « celle-là, c’est Esmeralda » – la neige « quand on en voyait encore », le tracteur « vintage » mais aussi la tempête, les réglementations, les temps qui changent. Jamais battues, toujours passionnées, tour à tour graves et moqueuses, ces familles sont des exemples. A méditer à l’heure des rognes et des grognes. (texte site Le Grand Bivouac)

Le prix des 1ers Regards  est décerné au documentaire “Depuis les champs” de Thomas Baudre (Hatcap)

Prix du public

Le prix du public est attribué au documentaire “Daraya, la bibliothèque sous les bombes” de Delphine Minoui et Bruno Joucla avec Shadi Matar (France Télévisions – Brotherfilms)

Dans les rues désertes de Daraya (Syrie), tandis que les barils de la mort tombent du ciel de Bachar El Assad, quatre garçons dans le vent, accrochés à leur camion, hilares, se faufilent entre les tas de gravats, les tôles tordues et les trous d’obus. Objectif : extraire des immeubles en ruines le plus possible de livres à l’abandon pour en faire une bibliothèque, quelque part, à l’abri dans une cave. 15.000 ouvrages récupérés en un mois. Pourquoi sauver des livres quand on ne peut même pas sauver des vies ? « Lire, pour ne jamais tomber dans l’extrémisme » dit l’un d’eux. LE documentaire à ne pas manquer en 2019. (texte site Le Grand Bivouac)

Le prix du public est attribué au documentaire “Daraya, la bibliothèque sous les bombes” de Delphine Minoui et Bruno Joucla avec Shadi Matar (France Télévisions – Brotherfilms)

Prix des médias

Le prix des médias est attribué au documentaire “La Reine du silence” de Agnieszka Zwiefka (DECKERT DISTRIBUTION)

La reine du silence fait les poubelles. De gros containers dans lesquels elle se faufile pour trouver ses richesses. La reine du silence asticote les garçons de son âge sur le terrain vague du camp de gitans où, à 10 ans, elle vit avec ses parents. La reine du silence, espiègle ou emportée, secrète ou virevoltante, se glisse, éblouissante, dans les danses de Bollywood qu’elle dévore à la télé, illuminant le bidonville. La reine du silence n’entend pas. Ou très mal. Quand gronde la ville, quand la police arrive, quand les hooligans mettent le feu, Denisa s’en moque. Réalisé avec elle et sa communauté, ce film est un bijou. (texte site Le Grand Bivouac)

Le prix des médias est attribué au documentaire “La Reine du silence” de Agnieszka Zwiefka (DECKERT DISTRIBUTION)

Pour en savoir plus sur le Grand Bivouac

Le Grand Bivouac s’est imposé comme le premier festival du documentaire de voyage en France en terme de fréquentations. Si vous ne le connaissez pas encore, le Grand Bivouac, c’est 110 rendez-vous : conférences, projections, débats, animations, salon du livre et du voyage-découverte, expositions, concerts…. Ce festival est dédié au monde du voyage mais pas seulement. Il est aussi un rendez-vous incontournable pour sensibiliser aux problématiques de nos sociétés actuelles : identité culturelle, changement climatique, géo politique, développement durable, écosystème et environnement… Autant de sujets d’actualité qui nous concernent tous. Un festival destiné à tous les publics notamment les familles avec des projections adaptées et des animations dédiées (Bivouac des mômes » pour sensibiliser les enfants dès leur plus jeune âge). On peut dire que ce festival offre un nouveau regard sur les beautés du monde !

Pour en savoir plus : https://www.grandbivouac.com

commentaires