2e jour du GORE-TEX® Blogger Summit 2013

0
113

Le 2e jour du ® Blogger Summit 2013 était réservé au test in-situ de la veste en Pro. L’objectif est donc de se rendre en montagne faire quelques activités outdoor un peu intense pour tester et se faire une idée de cette nouvelle membrane Pro.

Pour cela, l’équipe de nous emmène sur le domaine de Garmisch Classic à côté de Garmisch-Partenkirchen et pas loin de Innsbruck. Ça tombe bien, il neige avec du vent froid. Les conditions météo vont nous permettre de faire un test dans de bonnes conditions.

Garmisch-Classic.8[1]

Nous nous équipons en conséquence. Nous enfilons en particulier la veste. Mes premières impressions sont la légèreté de la veste et la finesse du textile. Cela tranche avec l’ancienne membrane Pro Shell 3 layers. On ne la sent pas. C’est très agréable. Bien sûr, les finitions sont impeccables. Toutes les coutures sont étanches. Les fermetures-éclairs sont en silicone. Les raccords sont faits avec des patchs thermo-soudés. Pour l’instant, tout va bien, rien à dire. Juste quand même une petite remarque : le modèle que nous testons ne possède pas de ventilation sous les bras avec fermeture éclair.

L’équipe de nous a réservé une petite surprise : nous serons accompagnés pour cette activité par , l’alpiniste espagnole qui fut la première femme a vaincre les 14 plus hauts sommets de plus de 8 000 mètres (tous sans oxygène sauf l’Everest). Elle a cette cette quête en mai 2010. Elle aura mis 10 ans pour accomplir cet exploit. Elle était en compétition avec la coréenne Oh Eun-Sun. Une longue polémique a persisté quant à l’ascension du Kanchenjunga mais suite à l’absence de preuve concluante apportée par la coréenne de son passage au sommet, le titre revint donc à .

DSC02916 (Copier)

Trois activités sont proposés aux participants :

  • ski free-riding
  • rando en raquettes
  • ice-climbing

Je choisis l’escalade sur cascade de glace. Je ne pouvais pas rater ça. C’est toujours quelque chose que j’ai voulu essayer. Je ne pouvais pas laisser passer l’occasion. Nous nous équipons d’un casque, d’un harnais, de crampons. Nous prenons un télécabine pour nous rendre sur le site.

DSC02889 (Copier) DSC02890 (Copier)

DSC02887 (Copier) DSC02888 (Copier)

Nous sommes encadrés par 2 guides qui nous expliquent rapidement les techniques de base.

DSC02893 (Copier) DSC02905 (Copier)

Les cordes sont déjà installées. Il y a 3 couloirs. Les guides nous font suffisamment confiance pour que nous assurions nous-même ceux qui grimpent. Ils nous observent quand même et interviennent pour rectifier certains gestes. Vu d’en bas, ça semble jouable. Mais une fois sur le mur, on se rend compte rapidement de la difficulté et de la technique nécessaire qu’il faut pour éviter d’être trop crispé et de s’épuiser rapidement. J’en essuierai les plâtres. Le premier passage ne restera pas dans les annales. Le deuxième passage sera beaucoup plus glorieux et j’y prendrai beaucoup de plaisir.

DSC02900 (Copier)  DSC02898 (Copier)

DSC02894 (Copier)

DSC02908 (Copier)  DSC02909 (Copier)

Pour revenir à la veste, la capuche est préformée pour permettre le port du casque. Elle possède une casquette sur le devant et des cordons élastiques de réglage. De même, les manches sont préformées pour permettre une adaptation anatomique avec les  coudes et donc une grande liberté de mouvement des bras.

Bien sûr, c’est une veste imperméable mais aussi respirante. Il faut donc adapter les couches inférieures pour ne pas perdre en efficacité. Ainsi, il est préférable d’utiliser un sous-vêtement technique pour permettre l’évacuation de la transpiration et une couche intermédiaire type polaire pour garder la chaleur. C’est le fameux  système 3 couches bien connu de ceux qui pratiquent des activités outdoor.

Malgré cette activité assez intense qui nécessite un réel engagement physique, je ne ressentirai à aucun moment une quelconque sensation de froid dûe à de la transpiration. L’humidité s’évacue vraiment très bien. De même, je n’ai subi aucun problème d’imperméabilité ou d’infiltration d’eau à l’intérieur de la veste.  Le retour d’expérience de la Pro est vraiment très bon.  Je n’ai pas vu de défaut particulier à cette veste.

Je suis déjà l’utilisateur de vêtements en (surpantalon, gants). Je connais leur efficacité. Ce test m’a conforté dans mon choix et je continuerai d’utiliser des produits en et en particulier avec la nouvelle membrane Pro.

En fin d’après-midi, nous suivons une initiation à la recherche de personnes disparues sous une avalanche. On nous explique l’utilisation des boîtiers type Arva, la façon de faire une recherche optimale pour gagner du temps et la façon d’utiliser les bâtons sondeurs. C’était vraiment très intéressant. Au final, nous trouverons l’objet caché.

DSC02917 (Copier)  DSC02922 (Copier)

DSC02925 (Copier)

Pour terminer cette journée bien remplie, nous dînerons dans une auberge et  fera une intervention sur son approche de l’alpinisme et comment elle s’est retrouvé à devenir une alpiniste professionnelle et confrontée à ce fameux défi. Ce fut vraiment très intéressant. Son histoire est vraiment incroyable et toute la salle était captivée.

DSC02926 (Copier)  DSC02940 (Copier)

DSC02937 (Copier)  DSC02932 (Copier)   DSC02945 (Copier)  DSC02942 (Copier)

Voir aussi

The following two tabs change content below.
Fondateur du site Un Monde d'Aventures, je suis un passionné des grands espaces sauvages et des mondes polaires. J'ai réalisé plusieurs raids autonomes au Groenland et en Laponie. J'aime partager ma passion à travers ce site. Voir tous les articles écrits par François - En savoir plus sur François

commentaires