Sports d’aventure : comment anticiper ces activités ?

0
277

Dans notre classement des activités donnant le plus de frissons (ici), nous avons listé plusieurs sports à sensation ! Canyoning, base jump, saut à l’élastique, spéléologie… ll existe de nombreuses activités qui font vivre une véritable aventure à part entière. Par leur côté spectaculaire ou leur ancrage en pleine nature, les sports d’aventure permettent aussi bien de se dépenser que de s’évader… À tel point qu’on en oublierait presque qu’ils sont parfois extrêmes !

Pourtant, ce sont bien des activités physiques exigeantes, qui demandent une bonne anticipation. Sans celle-ci (qui ne se fait pas une semaine à l’avance), attention aux accidents et blessures !

Sports d’aventure et condition physique : gare aux accidents !

La plupart des amateurs de sports d’aventure se découvrent une passion pour ces derniers pendant leurs vacances. Si certains pratiquent l’escalade dans des salles en pleine ville, beaucoup sont ceux à avoir testé la grimpe loin de chez eux. De ce fait, les activités à sensations attirent énormément de non sportifs.

Le problème, c’est que pour s’adonner à un sport d’aventure, il faut avoir une condition physique de base adéquate. Sinon, les blessures arrivent rapidement. Pour ça, il est important, en dehors de ces pratiques souvent ponctuelles, d’avoir une activité physique régulière.

Il peut s’agir d’une activité en particulier ou simplement de séances d’entretien. Tout dépend de votre forme et de la discipline à sensations qui vous intéresse. S’il est possible de s’exercer en club ou en salle de sport, les amateurs d’aventures pourront aussi faire appel à un entraineur sportif particulier. Des agences comme celle d’Ownsport par exemple, proposent ainsi des coachs sur toute la France, ce qui est pratique si vous avez tendance à vadrouiller un peu.

Avant d’aller faire le GR20 par exemple, vous pourrez ainsi entrainer vos capacités cardio-respiratoires et vos muscles aux efforts d’endurance !

Connaître les sports d’aventure avant de pratiquer en solo

Il faut également vous faire encadrer si vous testez un sport extrême pour la première fois ou débutez. Impossible de vous essayer au rafting sans un certain niveau en sports aquatiques et/ou sans la présence d’un moniteur expérimenté.

Vous pouvez ainsi arriver dans un parc d’accrobranche sans avoir de matériel ou d’expérience dans le domaine. Mais avant de vous lancer dans l’aventure à part entière, il vous faudra vous familiariser véritablement avec votre activité. Vous ne pouvez pas partir en canyoning sans instructeur alors que vous n’êtes pas un vrai pro de la discipline.

Si les accidents mortels sont rares, il faut garder à l’esprit qu’ils arrivent, parfois même alors que des guides sont présents ! Sans chercher à vous décourager, avoir bien conscience des dangers est la clé de la sécurité.

Cela vous permettra d’éviter les imprévus, mais aussi d’avoir la bonne attitude face à ces derniers. En effet, en tant que débutant, vous n’avez pas encore toutes les compétences requises pour réagir à toutes les situations. D’où l’intérêt de se perfectionner d’abord !

Prévoir les aspects logistiques de son activité

La préparation à un sport d’aventure passe aussi par toute une logistique. Si vous voulez expérimenter tel un aventurier en créant vos parcours et en évoluant librement, il vous faudra un sens aigu de l’organisation. Que ce soit en amont d’une randonnée extrême ou d’une plongée sous-marine, ne vous préparez pas à la dernière minute !

Par ailleurs, il vous faudra avoir une bonne connaissance du matériel requis dans votre discipline. Documentez-vous et demandez conseil à des professionnels du domaine ! En escalade, par exemple, il existe de nombreux types de baudriers différents. Chez ces derniers, le nombre et le type de porte-matériels, le style des sangles ou encore les réglages vont varier. Leur choix va ensuite dépendre de votre morphologie, du type de grimpe à laquelle vous vous adonnez, de votre niveau…

En plus de vous référer à des professionnels, vous pouvez aussi jeter un œil aux tests de matériel disponibles partout en ligne.

Dans sa campagne de prévention aux accidents du ski, l’association Médecins de Montagne explique que parmi les 45000 interventions des secours chaque année, beaucoup pourraient être évitées si les skieurs maîtrisaient les consignes de sécurité. Parmi ses recommandations, nous pouvons noter la reconnaissance préalable dans le cadre du freestyle !

Partir à l’aventure, ça ne s’improvise pas. Il faut préparer son trajet, et parfois même faire quelques voyages sur le terrain avant le grand jour pour procéder au repérage. Imaginez un compétiteur de trail partir dans une course sans s’être informé sur la distance, le dénivelé ou les terrains auxquels il va être confronté. Il est difficile de l’imaginer performer correctement et en sécurité. Il en va de même pour tous les sports d’aventure !

Pour pratiquer ces derniers en toute sûreté, il faut donc :

  • Être bien entouré, si possible avec un professionnel si vous n’en êtes pas un vous-même – ou avertir des proches de votre itinéraire à minima ;
  • Être correctement préparé sur le plan physique par la pratique régulière du sport. Maîtriser l’activité que vous avez choisie et réaliser un bon échauffement avant de commencer ;
  • Avoir un bon équipement fiable ;
  • Maîtriser les aspects techniques et logistiques nécessaires.
The following two tabs change content below.
Fondateur du site Un Monde d'Aventures, je suis un passionné des grands espaces sauvages et des mondes polaires. J'ai réalisé plusieurs raids autonomes au Groenland et en Laponie. J'aime partager ma passion à travers ce site. Voir tous les articles écrits par François - En savoir plus sur François

commentaires