Samuel Blanc : Conférence sur les régions polaires

3
183

Mercredi 7 Mars dernier au Muséum de , se tenait une sur les régions polaires, dans le cadre de l’exposition “Ahglagla ?!”, exposition qui se prolongera jusqu’en Juillet 2012, à voir absolument !

C’est l’ isérois , grand voyageur polaire, qui présentait cette . Au programme : les différences et similitudes principales entre l’ (au Nord) et l’ (au Sud). Une sorte de “vulgarisation” grand public sur les régions polaires. Si vous avez raté ça, voici un petit résumé rapide de la soirée…

Pour commencer, nous avons eu droit à l’étymologie du mot , qui vient donc du Grec Arktos qui signifie Ours, en référence à la constellation de la Grande Ourse.

L’ étant à l’opposé, cela donne “anti-arktos”, d’où l’.

 Ensuite, il s’agissait essentiellement d’une présentation, d’une description sommaire des deux pôles :

Le pôle Nord se situe en plein milieu de l’océan qui est gelé en permanence. Pour déterminer la zone , il y a deux méthodes : soit en se fiant à la « ligne de Köppen » qui correspond à la zone où les températures moyennes ne dépassent pas 10°C durant le mois le plus chaud. Soit, grâce au cercle polaire qui délimite la région . C’est deux lignes imaginaires étant relativement similaires.

 L’ est un océan gelé entouré de terres, et l’ est un continent gelé entouré d’océans.

Les points ensuite développés ont été, dans un premier temps, le froid dans ces régions du monde, et surtout les raisons principales de ce froid. Samuel nous rappelle alors que la température la plus basse de la planète a été enregistrée sur le continent , avec un record de -89,9°C, sans compter le vent !

Les glaces, dans un second temps, avec la distinction des deux types de glaces trouvées en milieu polaire : la banquise, constituée d’eau salée, et les glaciers-icebergs, eux composés d’eau douce.

On part ensuite sur une comparaison de la faune et la flore entre et , avec pour les régions du Grand Nord beaucoup plus de végétations, et donc une population d’animaux herbivores, ce qui n’est pas le cas pour l’, essentiellement peuplé d’oiseaux.

La place de l’Homme au sein de ces deux régions est également très différente, avec de nombreux peuples en , contre un continent entièrement dédié à la paix et à la science, et donc essentiellement habité par des scientifiques qui se relaient sur les nombreuses bases existantes.

Intervient après le problème de la souveraineté, car tout le monde se dispute l’appartenance de ces pays du Nord, des ressources inexploitées de l’ aussi, avec des conflits géopolitiques importants naissant de ces changements récents que subissent ces deux régions.

La s’est terminée sur cette question : et demain ?

Le tourisme, depuis ces 20 dernières années, se fait de plus en plus présent et apporte forcément des conséquences sur l’environnement.

Le climat également change très vite et pose la question de la sauvegarde de la banquise, dont dépend tout l’écosystème polaire.

 

Vous pouvez voir le travail (en photos, entre autres !) de sur son magnifique site “Images d’Ailleurs” : http://www.sblanc.com/blog

Samuel présentera une autre dans la région :

Samedi 14 avril 2012 – Echirolles (38). : Du Cap Horn à l’.

 

The following two tabs change content below.

commentaires