Nouvelle tentative de première mondiale de Mike Horn en septembre 2014

10
972

1899975_10154377033695542_5377878762694484203_n[1]

En Septembre 2014 (reporté en 2015/2016), l’aventurier , âgé de 48 ans, va lever l’ancre pour tenter une première mondiale : un tour du monde sans moteur en passant par les deux pôles. Fidèle à son habitude, lui qui est allé de nuit au pôle Nord lors de l’hiver 2006, l’expédition est de taille.

Il naviguera à bord de son bateau de 105 pieds, le Pangaea, en partant de Monaco vers l’Afrique du Sud, où il prendra à bord un équipage de quatre personnes pour la partie vers l’Antarctique. Là-bas, il débarquera avec une paire de skis et un traîneau de 200 kg, pour parcourir 5.800 km à travers le continent, où il devrai franchir des montagnes de près de 3.400 m de haut. (Sir Ranulph Fiennes et Charles Burton ont fait cette traversée en motoneige au cours de leur navigation circumpolaire motorisée en 1979-1982).

Une fois la côte opposée atteinte,  naviguera avec son équipage vers le nord par le détroit de Béring, en Alaska, jusqu’à rencontrer la banquise. De là, il quittera à nouveau son navire et commencera à marcher, cette fois sur des crêtes de compression tout en faisant glisser son kayak de mer modifiée sur les glaces en fonte de la banquise.

L’objectif de cette partie : atteindre le sommet du monde et voyager pendant 4.000 km jusqu’au sud du Groenland, où il embarquera sur Pangaea et naviguera vers le point de départ.

« 360 degrés en 360 jours »

«C’est 360 degrés en 360 jours», dit . Il aime cette symétrie

mike-horn-expedition-map[1]

Un tel voyage est sans aucun doute une expédition est de taille qui risque d’être très épuisante mais n’a jamais reculé devant la difficulté.

À la fin des années 1980, il a servi dans les forces spéciales de l’Afrique du Sud, dans des combats sanglants de la guérilla en Angola. En 1997, il a parcouru à la nage toute l’Amazonie à l’aide d’un hydrospeed. Pour se nourri, il chassait et pêchait. “Je mangeai tout ce qui bougeait», dit-il. ” À partir de 1999, il a passé deux ans à marcher sans aide motorisée autour de l’équateur, à travers la jungle, les marais et des pays hostiles. Il est rentré chez lui  juste le temps pour faire sa lessive, et il s’est dirigé sur une autre tour en solo,  2 ans autour du cercle polaire arctique.

Son expérience de l’Arctique aidera  pour son chemin à travers l’Antarctique, probablement la partie la plus dangereuse du voyage. S’il n’atteint pas le Pangaea avant le gel de l’hiver, avec un sauvetage extrêmement difficile, il lui faudra alors faire un détour par une station météorologique.

“My dreams still scare me,” says Horn. “If they don’t, they’re not big enough.”

“Mes rêves continuent de me faire peur», dit . “S’ils ne le font pas, c’est qu’ils ne sont pas assez grand.”

Les principaux exploits de

  • 1991 : Expédition en parapente dans la Cordillère des Andes au Pérou.
  • 1995 : Record du monde de descente de cascade en hydrospeed.
  • 1997 : La descente de l’Amazone en hydrospeed sans assistance.
  • 1999-2000 : Latitude Zero, tour de la Terre en suivant la ligne de l’Équateur.
  • 2002-2004 : Arktos, le tour du monde en suivant le Cercle Arctique.
  • 2005 : Grand Nord canadien avec sa femme et ses deux filles, pendant l’été.
  • 2006 : Pôle Nord de nuit avec Børge Ousland.
  • 2007 : Ascension du Gasherbrum I (8 068 m) et Gasherbrum II (8 035 m) dans l’Himalaya
  • 2008-2012 : Expédition Pangaea autour du monde pendant quatre ans.

Voir aussi

Les conseils de survie de Mike Horn
les principaux exploits de Mike Horn

Les livres de

The following two tabs change content below.
Fondateur du site Un Monde d'Aventures, je suis un passionné des grands espaces sauvages et des mondes polaires. J'ai réalisé plusieurs raids autonomes au Groenland et en Laponie. J'aime partager ma passion à travers ce site. Voir tous les articles écrits par François - En savoir plus sur François

commentaires