Sarah Marquis : Sauvage par nature – 3 ans de marche extrême en solitaire de Sibérie en Australie

2
5033

154427_103198043085597_1229026_n[1]

Photo : Page Facebook de Sarah Marquis

Ne vous fiez pas aux apparences, est une vraie guerrière capable d’échapper aux attaques des cavaliers mongols et aux trafiquants de drogue dans la jungle laotienne. A l’approche du danger, elle se cache, glisse dans la nuit et se déguise en homme pour survivre.

Les animaux sauvages et la nature sont sa famille. Elle s’endort comme un bébé aux côtés des serpents, des loups, des chevaux sauvages, des kangourous. Dépouillée de tout confort et se superflu mais pourvue de l’essentiel, cette jeune femme s’est adaptée aux conditions les plus extrêmes, pour mieux comprendre ce qui nous lie à la Terre et au “tout”.

nous livre le récit – tantôt drôle, tantôt poignant – de son odyssée de 1 000 jours et 1 000 nuits. La force de ses pas vous inspirera le respect. Sa philosophie de vie vous donnera le goût de l’aventure et vous emmènera au-delà de ces terres inconnues.

« Durant les trois premiers mois, le corps et l’esprit se nettoient. Passé ce cap, le corps ne fait plus mal, l’esprit est libéré. »

La marche : une pratique ancestrale reconnue chez les moines comme une forme de méditation que a fait sienne. Dans ce témoignage extraordinaire, elle nous raconte son voyage à pied de 2010 à 2013 (mai), avec pour seul bagage un sac à dos de 30 kilos. Des paysages somptueux du lac Baïkal à la jungle luxuriante du Laos ; une faune splendide avec les loups de Sibérie, les léopards des neiges du désert de Gobi ; des échanges étonnants avec les hommes, comme la fois où elle fut menacée par des narcotrafiquants après avoir foulé un champ d’opium… Mais aussi les rigueurs du climat, le défi quotidien de se nourrir et autres aventures sur le vif .

« Ne jamais planter sa tente la nuit au risque d’être réveillé sous la pression de serpents qui tentent de sortir de leur nid ! »

Sur 20 000 kilomètres, elle a connu ce qu’elle a cherché de plein gré : le froid, la faim, la douleur, la solitude extrême. La splendeur des paysages l’a récompensée, comme le cheminement intérieur qui lui a permis de développer sa philosophie du mouvement, qu’elle partage aujourd’hui dans ce livre.

Elle n’en est pas à son premier essai…à 8 ans, elle part dans une grotte en compagnie de son chien pour y passer la nuit…alors que personne n’est au courant. A 17 ans en Turquie, elle traverse l’Anatolie centrale à cheval…petit détail…elle ne sait pas monter. Puis le goût du voyage l’a amené en Australie, mais la découverte de la marche s’est opérée en Nouvelle-Zélande. Elle passe du temps en Patagonie sur ces terres sauvages.

Le Canada sera découvert en canoë. En 2000, elle traverse les USA de la frontière canadienne à la frontière mexicaine…4 260 km en 4 mois et 6 jours…un chemin semé d’embûches.

Depuis ces montagnes blanches valaisannes, elle imagine un projet fou… la traversée des déserts australiens en situation de survie. Elle boucle son périple, le 25 novembre 2003 en 17 mois pour 14 000 km parcourus à travers le bush australien. Elle en revient changée et accompagnée d’un dingo (chien sauvage). En lui sauvant la vie, elle en fera son complice du nom de d’Joe. Elle rêve à ces montagnes blanches d’Amérique du sud… elle y retourne avec “La voie des Andes”. Elle rentrera 8 mois plus tard, avec 7 000 km dans les jambes du Chili au Pérou, via la Bolivie sur le dos de la Cordillère des Andes.

En 2010, elle est reparti de la Sibérie en Australie… du froid au désert. De l’altitude à la jungle… elle reviend nous raconter… plus qu’un périple c’est une philosophie du mouvement…

324805_200199286718805_1213131308_o[1]

Photo : Page Facebook de Sarah Marquis

Nouveau départ … fin mai 2015

C’est tout naturellement que a démarré sa rentrée avec plein de nouvelles énergies créatrices. Elle nous annonce un nouveau départ.

« Je vais réaliser un de mes vieux rêves en partant en expédition à la manière Aborigène. Je me réjouis de vous dévoiler les détails de toute l’expédition qui prend forme, comme il se doit un pas après l’autre… à très vite »

L’avis des lecteurs | Plus d’informations | Commander le livre


Site web de Sarah Marquis

Voir aussi

Après une femme sauvage par nature, voici une aventurière en mode survie

The following two tabs change content below.
Fondateur du site Un Monde d'Aventures, je suis un passionné des grands espaces sauvages et des mondes polaires. J'ai réalisé plusieurs raids autonomes au Groenland et en Laponie. J'aime partager ma passion à travers ce site. Voir tous les articles écrits par François - En savoir plus sur François

commentaires