L’aventurier et explorateur Belge Louis-Philippe Loncke réussit la première traversée hivernale de la Tasmanie en 52 jours

1
283
marchant sur la neige profonde et épaisse qui lui arrivait jusqu’à la taille (photo fournie par )

L’aventurier et explorateur belge , 41 ans, vient d’achever avec succès sa 16ème expédition qu’il a entamée le 5 août. Il a réussi la première traversée de la Tasmanie (Australie) en hiver, depuis la ville de Penguin au Nord jusqu’au Cap Sud de l’île d’État à Cockle Creek.

L’aventurier belge à l’arrivée à Cockle Creek. (Crédits photos : ABC Hobart – Georgie Burgess)

est parti avec un sac à dos de 60 kg contenant de la nourriture, du gaz, du matériel de camping d’hiver et un packraft (petit bateau gonflable). Il ne disposait que de 44 jours de nourriture et de gaz.

Equipement de au départ de l’expédition

Il aura mis 52 jours pour réaliser la traversée, en autonomie totale et sans assistance, sur une distance de 550 kilomètres. Il est revenu très meurtri et avec 15 kilos en moins.

L’ancien garde forestier Phil Wyatt offre à des chocolats belges à l’arrivée. (Crédits photos : ABC Hobart – Georgie Burgess)

Il n’a collecté aucune nourriture sur son chemin, n’a dormi que dans sa tente et n’a utilisé aucune route pour véhicule. Son trajet est passé par des sentiers de randonnée officiels avec souvent du terrain hors-piste.

à son arrivée (photo Facebook + extrait vidéo WIN News Tasmania)

Durant sa traversée, il a dû faire face à de grandes forêts, des lacs sauvages mais surtout il a rencontré de la neige profonde  et épaisse qui lui arrivait jusqu’à la taille.

Premières images et interview

Les deux choses qui lui étaient vraiment difficiles étaient le poids du sac et le fait qu’il ne pouvait pas arrêter de bouger. En effet, dès qu’il s’arrêtait de bouger, il avait aussitôt froid.

Les pieds et les tibias blessés de l’aventurier belge (Crédits photos : ABC Hobart – Georgie Burgess)

L’autre partie la plus difficile était de quitter sa tente chaque jour, même s’il pleuvait ou neigeait.

L’ aventurier a rencontré une neige épaisse lors de sa traversée hivernale. (Photo fournie par )

Pendant sa traversée,  a vécu plusieurs mésaventures : il a brûlé une partie de sa tente avec son poêle, son packraft s’est retourné sur les rapides de la rivière Derwent près du lac St Clair. Il s’est retrouvé coincé ce qui lui a presque coûté la vie. Pendant cet accident, il a perdu son sac avec son appareil photo.

Louis-Philippe Loncke mangeant de la neige lors de sa traversée. (photo fournie par Louis-Philippe Loncke)

Pour l’instant, Louis-Philippe Loncke n’a que deux envies : prendre une douche chaude et se laver les dents. Il  a prévu de rentrer en Belgique dès la semaine prochaine.

Tracé GPS de l’expédition (un point toutes les 30 mn)

Tracé GPS de l’expédition (un point toutes les 30 mn)
The following two tabs change content below.
Fondateur du site Un Monde d'Aventures, je suis un passionné des grands espaces sauvages et des mondes polaires. J'ai réalisé plusieurs raids autonomes au Groenland et en Laponie. J'aime partager ma passion à travers ce site. Voir tous les articles écrits par François - En savoir plus sur François

commentaires