L’aventurier Belge Louis-Philippe Loncke est la première personne à réussir la traversée en autonomie complète du plus grand désert de sel au monde

1
356

Salar Trek II – Expédition première mondiale sur les déserts de sel en Bolivie réussie à la deuxième tentative.

Un aventurier Belge est la première personne au monde à traverser en autonomie complète le plus grand désert de sel au monde.

Résumé

Uyuni, Bolivia. Début Octobre, l’aventurier Belge traverse à pied en 7 jours les 250km de distance reliant du nord au sud le village de Sabaya à la ville d’Uyuni en Bolivie. Il traversa successivement les déserts de Salar de Coipasa et Salar d’Uyuni.

Le Salar d’Uyuni est la plus grande surface de sel au monde. Le Salar de Coipasa est son petit frère au nord. En effet, ces 2 salars proviennent du même Lac Tauca asséché il y a environ 12.000 ans. Cela a donc du sens de traverser ces 2 Salars puisqu’il s’agit en fait du même Salar séparé par une petite chaîne de montagnes.

Données et chiffres

  • Octobre 2013 – première tentative : Un sac à dos au départ pesant 56kg avec 34 litres d’eau et 4,5kg de vivres, réchaud pour manger chaud le soir. Ni téléphone satellite, ni balise de détresse. Planifié 8 jours mais abandon au 6ème  puisqu’il restait seulement 4,5 litres d’eau pour effectuer les 87km restants (en savoir plus sur cette tentative)
  • Octobre 2016 succès : 43kg au départ incluant 30 litres d’eau et 3,5kg de vivres. Ni réchaud, ni moyen de communication. Le risque est plus grand mais le poids plus faible et l’expérience de l’échec de a permis de réussir celle de 2016.

L’altitude moyenne du trek fût de 3700m et le col de montagne entre les 2 surfaces de sel est à 3800m.

Louis-Philippe a progressé en moyenne entre 6h00 et 20h00 soit 14h de marche par jour. L’apport calorifique fût évidemment trop bas et il a perdu 4 kg de masse corporelle. Les soirs de marche, les vents frigorifiques ont parfois atteint 50km/h. Dans l’obscurité, il a dû attacher sa tente à son sac à dos lorsqu’il la plantait le soir car il devait absolument éviter de la perdre. C’était sa seule protection contre les éléments.

Les températures ont oscillé entre 0°C la nuit et 19°C en journée. Le ressenti de température a atteint 40°C avec l’apport en chaleur du soleil direct et indirect sur l’homme (via la réflexion  sur la surface blanche salée). C’est dû aussi à la faible atmosphère et la pureté de l’air qui cause cet effet de “double soleil” sur les Salars Boliviens.

Le parcours de l’expédition

trajet-lpl-salar

Détails et Conclusion

La vitesse de marche était très lente, autour de 2km/h au départ. L’altitude et le poids douloureux du sac à dos ont un effet d’augmentation du rythme cardiaque et de la respiration. Une respiration rapide fait circuler un air salin abrasive du nez aux poumons. Il faut limiter cet effet en marchant lentement pour éviter de saigner du nez ou pire faire sortir par crachat du sang venant de l’appareil respiratoire. Louis-Philippe était à une faible limite avec un léger saignement du nez et heureusement rien aux poumons.

La météo était quasi parfaite avec seulement un peu de pluie visible aux bords des Salars mais rien en plein centre. La pluie ferait fondre une partie de la croûte de sel. Le dernier jour, il termine à 21h00 fatigué mais pas épuisé.

Il a vu et parlé avec quelques touristes à l’île d’Incahuasi. Il a été surpris de découvrir qu’à certains endroits, sous le sel il y a de l’eau (saturée en sel) visible par des trous. Il a plongé son bâton de marche parfois à 1,5m de profondeur sans toucher le fond du trou.

La fin d’un projet long de 1 an

Cette expédition achève un portfolio de 3 traversées de déserts différents en moins d’un an. Toues des premières mondiales avec simplement un sac à dos, de l’eau, de vivres et la base de matériel de camping.  Un total de 800km de déserts extrêmes en trek en autonomie complète: sans réapprovisionnement, sans véhicule de support, seul et hors des routes et des pistes.

Premières Mondiales:

  • Novembre 2015 – Death Valley National Park (Vallée de la Mort, Californie, USA), 250km en 8 jours (en savoir plus)
  • Août 2016 – Désert de Simpson (Australie) 300km en 12 jours (en savoir plus)
  • Octobre 2016 –Salars Boliviens (Bolivie) 250km en 7 jours

Ce portfolio conclue 10 années d’expéditions : 15 expéditions et 10 premières mondiales. Louis-Philippe a des projets pour les 10 prochaines années. Le temps, le budget et les opportunités donneront la priorité à la liste des projets. Il travaille sur une émission télé, guider des personnes dans des endroits extrêmes dont il est spécialiste et évidemment investir dans la réalisation des films documentaires de ces 10 premières années. Il veut écrire un livre sur ces expéditions en Australie et sur l’expédition au lac Titicaca.

Toutes les photos de l’expédition

img_20161001_182338-2

$img_20161002_170350-2

img_20161003_105635-2

s1340008-2

s1340015-2

s1370005-2

s1370006-2

s1370013-2

s1390014-2

s1390025-2

s1420001-2

s1420032-2

 

uyuni-from-above-with-panono

Qui est

Pour être mis au courant des prochaines expéditions de LPL, vous pouvez le suivre sur les réseaux sociaux

 

The following two tabs change content below.
Fondateur du site Un Monde d'Aventures, je suis un passionné des grands espaces sauvages et des mondes polaires. J'ai réalisé plusieurs raids autonomes au Groenland et en Laponie. J'aime partager ma passion à travers ce site. Voir tous les articles écrits par François - En savoir plus sur François

commentaires