Sortie de la première biographie de Paul-Émile Victor, “J’ai toujours vécu demain” de Daphné Victor et Stéphane Dugast

1
1236

Après quatre ans d’une minutieuse enquête, Daphné Victor et Stéphane Dugast viennent de publier la biographie écrite de l’explorateur polaire : Paul-Émile Victor – J’ai toujours vécu demain. Un livre événement préfacé par Nicolas Hulot paru le 9 novembre aux éditions Robert Laffont. Questions à ses deux auteurs.

072 Groenland, Kangerlussuatsiaq, septembre 1936 - Paul-Émile Victor assis au bord du fjord - Photo Paul-Émile Victor / Fonds Paul-Émile Victor [droits geres par Rue des Archives]
072 Groenland, Kangerlussuatsiaq, septembre 1936 – Paul-Émile Victor assis au bord du fjord – Photo Paul-Émile Victor / Fonds Paul-Émile Victor [droits gérés par Rue des Archives]

« Paul-Émile Victor N’EST PAS QU’UN EXPLORATEUR ! »

« Paul-Émile Victor – dit PEV – nous a quittés il y a vingt ans. À l’instar de Cousteau, Tazieff ou Herzog, PEV a incarné l’aventure dans la France du 20ème siècle. Qui sont les explorateurs aujourd’hui ? Existent-ils ?

Stéphane Dugast : Il y a Jean-Louis Étienne, le voilier Tara expéditions, l’expédition polaire Under The Pole, le voilier Vagabond, ou le remorqueur Le Manguier, Nicolas Vanier, Borg Ousland… pour ne citer que les explorateurs polaires. Non le monde de l’exploration est bien vivant ! L’esprit d’aventure perdure. Vous savez, je suis secrétaire général de la Société des Explorateurs Français, créée en 1937 entre autres par Paul-Émile Victor, et je peux vous dire que des aventuriers – hommes ou femmes – de la trempe des Victor, Tazieff ou Cousteau continuent d’œuvrer sur et sous la banquise, dans les airs, dans la jungle ou encore en mer.

019Antarctique, decembre 1968 - Paul-Émile Victor, portrait - Fonds Paul-Émile Victor [droits geres par Rue des Archives]
019 Antarctique, décembre 1968 – Paul-Émile Victor, portrait – Fonds Paul-Émile Victor [droits gérés par Rue des Archives]
Le monde de l’aventure a juste évolué. Mener des expéditions est même devenu une véritable entreprise nécessitant autant de qualités physiques, morales que des compétences en gestion, management et communication. L’argent est toujours le nerf de la guerre mais le contexte économique peu favorable, et surtout le paysage médiatique plus complexe, voire même en crise comme dans la presse, rend plus compliqué la viabilité des expéditions. S’il n’y a plus sur terre de terrae incognitae à proprement parler, il existe dans le monde des Sciences notamment, des champs exploratoires nouveaux et porteurs.

Pourquoi avoir écrit cette biographie ? Est-ce véritablement la première ?

– SD : Il y a presque dix ans, à la suite de la parution du coffret des récits autobiographiques de Paul-Émile Victor[1], j’ai rencontré Daphné, l’unique fille de l’explorateur. J’envisageais alors de monter une expédition au Groenland oriental. Soixante-dix ans après les séjours de son père, je voulais savoir ce qu’étaient devenus les « Eskimos » que l’on appelle aujourd’hui les « Inuit ». Le courant est d’emblée passé entre nous. De cette aventure « Dans les pas de Paul-Émile Victor », sont nés un beau livre, des reportages, une exposition au Palais de la Découverte à Paris, des reportages, ainsi qu’un film documentaire[2]. Ce film au Groenland raconte d’ailleurs le voyage initiatique de Stéphane Victor, le frère jumeau de Daphné, en compagnie des derniers chasseurs-pêcheurs inuits. Un grand reportage intense et marquant. Lorsque nos routes se sont de nouveau croisées avec Daphné, écrire la biographie de Paul-Émile Victor – ce qui, étrangement, n’avait jamais été fait – est devenu une évidence.

[1]   :   Œuvres autobiographiques de Paul-Émile Victor, Transboréal, 2005.

[2]   :   Dans les pas de Paul-Émile Victor, l’aventure polaire est un film de Stéphane Dugast (Coproduction : Méchant Loup Production, Voyage – France –  52 minutes – 2007). Il a reçu, en 2007, le prix jeune réalisateur aux Écrans de l’aventure de Dijon.

075Groenland, Kangerlussuatsiaq, 10 août 1936 - Le Pourquoi-Pas ? du Commandant Charcot quitte Kangerlussuatsiaq, apres y avoir debarque Paul-Émile Victor, sa famille eskimo et tout leur materiel. Le 16 septembre, le navire, pris dans une violente tempete cyclonique, fera naufrage au large de l'Islande, sur les recifs d'Álftanes - Photo Paul-Émile Victor / Fonds Paul-Émile Victor [droits geres par Rue des Archives] inedite
075 Groenland, Kangerlussuatsiaq, 10 août 1936 – Le Pourquoi-Pas ? du Commandant Charcot quitte Kangerlussuatsiaq, après y avoir débarqué Paul-Émile Victor, sa famille eskimo et tout leur matériel. Le 16 septembre, le navire, pris dans une violente tempête cyclonique, fera naufrage au large de l’Islande, sur les récifs d’Álftanes – Photo Paul-Émile Victor / Fonds Paul-Émile Victor [droits gérés par Rue des Archives] inédite
Daphné, s’agit-il d’une biographie classique ?

– Daphné Victor : Nous n’avons voulu ni paraphraser les écrits (parfois enjolivés) de Paul-Émile, ni énumérer chronologiquement tous ses faits et gestes. Nous voulions raconter sa vie, en expliquer les ressorts, et montrer surtout qu’il était un homme comme les autres.

Avant tout, nous voulions comprendre comment le fils d’un fabricant de pipes, élevé dans le Jura, en vient à incarner presque à lui tout seul l’aventure polaire française, et à être immergé en haute mer avec les honneurs de la République. Il traverse le 20ème siècle, ses hauts et ses bas. Il a de grandes qualités et de gros défauts. Et c’est un personnage aux mille facettes. Ce n’est pas seulement un explorateur.

079Groenland, Tasiilaq, 11 juillet 1936 - Paul-Émile Victor, au retour de la premiere “TransGroenland“ française (une traversee de 829 kilometres d'ouest en est sur la calotte glaciaire en 49 jours) qu'il a accomplie avec trois compagnons (Robert Gessain, Michel Perez, et Eigil Knuth) - Photo Robert Gessain / Fonds Paul-Émile Victor
079 Groenland, Tasiilaq, 11 juillet 1936 – Paul-Émile Victor, au retour de la première “TransGroenland“ française (une traversée de 829 kilomètres d’ouest en est sur la calotte glaciaire en 49 jours) qu’il a accomplie avec trois compagnons (Robert Gessain, Michel Perez, et Eigil Knuth) – Photo Robert Gessain / Fonds Paul-Émile Victor

Il a été, par exemple, un pionnier de l’écologie. Nicolas Hulot en est d’ailleurs l’un des fils spirituels. Notre biographie raconte tout ça. C’est une histoire, un récit, qui s’adresse autant aux spécialistes qu’au grand public. Car sa mémoire s’efface. Demandez aux moins de quarante ans qui est Paul-Émile Victor, vous serez surprise ! Pourtant, je suis persuadée que l’aventure, la nature, la découverte des autres et le respect qui en découle sont des valeurs qui font écho dans la société d’aujourd’hui. Et ces valeurs, Papa les avait et les mettait en pratique.

Quels sujets mobiliseraient PEV selon vous s’il était encore vivant ?

– DV : Oh ! Il y en aurait sûrement plus d’un ! Lisez notre livre et vous verrez que son destin, son parcours et les valeurs qu’il incarne sont intemporels. L’esprit d’équipe et d’aventure, le sens du partage, le sens de la responsabilité, personnelle et planétaire, l’intégrité, l’indépendance vis-à-vis des puissants, la curiosité, le sens de la transmission, l’écoute et le soutien aux générations futures, la fidélité… Autant de valeurs qui font écho dans notre société ultra-connectée mais passablement aveugle, sourde et individualiste. Paul-Émile Victor, c’est un repère. C’est un marqueur de son temps »

Paul Emile Victor (1907-1995) explorateur et ethnologue francais, ici en 1955 dans son bureau chez lui 22 avenue de la Grande Armee a Paris avec ses enfants Jean Christophe et Daphne -- Paul Emile Victor (1907-1995) french explorer and ethnologist, at home in Paris, 1955 with his children Jean-Christophe and Daphne
Paul Emile Victor (1907-1995) explorateur et ethnologue français, ici en 1955 dans son bureau chez lui 22 avenue de la Grande Armée a Paris avec ses enfants Jean Christophe et Daphné

À LIRE

Paul-Émile Victor, J’ai toujours vécu demain de Daphné Victor et Stéphane Dugast. Biographie (Éditions Robert Laffont). Préface de Nicolas Hulot. Sortie le 9 novembre 2015.

Commander le livre | En savoir plus sur le livre | Lire l’avis des lecteurs

LES AUTEURS

PEV_Daphne Victor_StephaneDugast_-®Patrice Normand (2) (Copier)
Daphné Victor et Stéphane Dugast

Daphné Victor

Daphné Victor démarre sa carrière professionnelle chez Gaumont, où elle apprend à distribuer les films d’auteur, avant de créer sa propre société, Neuf de Cœur. En 1994, elle intègre le groupe audiovisuel Expand Images, comme juriste spécialisée dans la propriété intellectuelle. Depuis le décès de son père, elle gère le patrimoine littéraire et artistique de l’explorateur. Elle est également présidente de l’association du Centre polaire Paul-Émile Victor, à Prémanon dans le Jura.

Stéphane Dugast

Reporter d’abord, auteur, chroniqueur et réalisateur aussi, Stéphane Dugast multiplie les enquêtes sous toutes les latitudes avec un fort “tropisme” pour la mer, les aventures et le monde polaire. Il est le créateur du blog Embarquements dédié au monde de l’aventure. Il est également secrétaire général de la Société des Explorateurs Français.

http://stephanedugast.hautetfort.com / www.stephanedugast.com

Documents d’Archive

DANSLESPAS montage 4 (Copier)

DANSLESPAS montage 3 (Copier)

DANSLESPAS montage 1 (Copier)

Les autres livres de/sur Paul-Emile Victor

Œuvres autobiographiques de Paul-Émile Victor, Transboréal, 2005.

Commander le livre | En savoir plus sur le livre

Boréal et banquise

Commander le livre | En savoir plus sur le livre

Dans les pas de Paul-Émile Victor, l’aventure polaire de Stéphane Dugast

Commander le livre | En savoir plus sur le livre

The following two tabs change content below.
Fondateur du site Un Monde d'Aventures, je suis un passionné des grands espaces sauvages et des mondes polaires. J'ai réalisé plusieurs raids autonomes au Groenland et en Laponie. J'aime partager ma passion à travers ce site. Voir tous les articles écrits par François - En savoir plus sur François

commentaires