Les 10 plus grandes aventures francophones à suivre en 2017 (et aussi en 2018)

6
12
Cet article vous a plu ? Pensez à nous le dire et à le partager !

La dernière fois, nous faisions une synthèse des 10 plus grandes aventures francophones de 2016. Cette fois-ci, nous vous proposons les 10 plus grandes aventures qu’il faut absolument suivre en 2017. Les connaissez-vous ?

1. Mike Horn – Expédition « Pole to pole »

Le 8 mai 2016, Mike Horn commence sa nouvelle expédition : « Pole to pole » au départ du Yacht Club de Monaco. Une fois arrivé à bon port, il s’est lancé dans l’exploration du plus ancien désert du monde, le Namib. Il s’est ensuite dirigé vers le Botswana pour traverser l’Okavango, le plus grand delta intérieur du monde. Mike Horn a alors pris la direction de son pays natal, l’Afrique du Sud, qui a été le cadre du premier projet de Pole2Pole : le Shark Project. L’objectif était alors de combattre les stéréotypes négatifs associés aux requins, de sensibiliser la population aux problèmes que rencontrent les océans sur toute la planète et de prendre contact avec tous les programmes sud-africains existants dans ce domaine.

La prochaine étape verra Mike Horn quitter Le Cap pour rejoindre en voilier l’Antarctique, qu’il traversera à ski en passant par le pôle Sud. Après cette éprouvante traversée, il embarquera pour le Pacifique à destination de l’Asie, en passant par la Nouvelle-Zélande, l’Australie et la Papouasie-Nouvelle-Guinée. Une fois parvenu en Asie à bord de Pangaea, Mike Horn retrouvera une nouvelle fois la terre ferme pour atteindre les sommets invaincus de l’Inde, avant de s’aventurer dans la toundra du Kamtchatka. Il sera alors temps de reprendre la mer en direction du Grand Nord. Cette fois-ci, il s’agira de traverser l’Arctique en passant par le pôle Nord. Une fois de l’autre côté, Mike Horn rejoindra le Groenland, la plus grande île du monde, avant de mettre un terme à sa grande aventure en retournant à son point de départ, Monaco. L’expédition de 27 000 kilomètres se composera notamment de 7 000 km parcourus à ski, tiré par une voile durant quatre mois sur le continent antarctique pour rejoindre le pôle Sud. Il tirera sur la glace un traîneau avec 220 kg de matériel, il assure connaître suffisamment la nature pour se nourrir en chemin. Mike Horn passera aussi par la Nouvelle-Zélande, les îles de Papouasie-Nouvelle-Guinée, l’Himalaya, le Japon et la Russie.

Voir aussi
Les principaux exploits de Mike Horn
Les conseils de survie de Mike Horn

Les livres de Mike Horn

      

2. Jean-Louis Etienne – Expédition Polar Pod

Polar Pod est un projet d’exploration océanographique hors norme. C’est un projet de navire océanographique destiné à l’étude de l’océan Austral qui encercle l’Antarctique afin d’y mesurer notamment le bilan du CO2, ses eaux froides étant considérées comme l’un des principaux puits de carbone de la planète. Pilotée par l’explorateur français Jean-Louis Étienne, la mission du Polar Pod consistera principalement à « mesurer la nature des échanges entre la mer et l’air, la capacité de la mer à absorber le CO2 produit par l’homme en grande quantité, mais aussi à mieux comprendre les courants ou la faune de l’espace maritime le plus rude et le plus isolé de la planète ».

D’après Jean-Louis Étienne, « la mise en chantier se fera en septembre 2015 pour une mise à l’eau en mai 2016 et un départ de la mission fin 2016, début 2017. » Le départ en 2016 s’effectuerait depuis Durban. Le coût de la construction est actuellement estimé à 6 millions d’euros. Cette station océanique mettra deux à trois ans à faire le tour du globe, dans les cinquantièmes hurlants, et sera poussée par le courant circumpolaire antarctique avec une vitesse de croisière comprise entre 0,5 et 1 nœuds.

Les livres de Jean-Louis-Etienne

        

3. Charles Hedrich – Nouvelle tentative de record ou de première mondiale ?

L’aventurier Charles Hedrich vient de terminer, en octobre 2016, le premier tour de France à la rame. Avant cela, Charles Hedrich avait bouclé le premier passage du Nord-Ouest à la rame et en solitaire, la première traversée du désert Atacama après 32 jours en complète autonomie et sans assistance et la 1ère mondiale de l’aller-retour non-stop sur l’Atlantique à la Rame et en Solo.

On parle de lui pour tenter une nouvelle aventure en 2017. Il y a déjà des bruits qui courent sur la destination. A suivre donc de très près ….

Les livres de Charles Hedrich

4. Kilian Jornet – Summit of my Life

Dans le cadre de son projet Summits of My Life, Kilian Jornet souhaite établir des records de vitesse d’ascension des principaux sommets de la planète.

Summits of My Life, le projet personnel de Kilian, a démarré en 2012. Depuis, Kilian a tenté sept records à travers le monde. Il lui reste 2 défis à relever : l’Elbrouz et l’Everest qu’il a raté en 2016 (voir les explications de son échec)

Kilian tentera-t-il de les gravir en 2017 avec toujours les mêmes valeurs qui le guident.

Les livres de Kilian Jornet

 

5. Christian Clot – Adaptation 4×30 jours

La nouvelle expédition de Christian Clot, explorateur de l’extrême, a débuté en été 2016. Il s’agit du projet ADAPTATION 4×30 jours avec 4 traversées successives d’un mois dans les 4 milieux les plus contraignants de la planète :

  • Plus chaud et sec : Iran – Désert du Dasht-e Lut; +80°C au sol, 500 Kms de traversée
  • Plus froid et humide : Chili – Détroit de Magellan; -40°C, 90% d’humidité, 200mm de précipitation / an, 450 Kms de traversée
  • Plus chaud et humide : Brésil – Forêt d’Amazonie; +57°C, 100% d’humidité, 350 Kms de traversée
  • Plus froid et sec : Russie – Sibérie; -85°C ressentie, 450 Kms de traversée

L’objectif est d’étudier les capacités d’adaptation de l’humain sur le plan cognitif, physiologique et psychologique.

Pour cela, Christian Clot est accompagné par Etienne Koechlin, l’un des plus grands professeurs en neurobiologie, chercheur à l’ENS, qui le suivra avant chaque départ et après chaque retour afin de l’étudier (10 jours d’études scientifiques entre chaque expédition).

Ce projet est une première mondiale tant d’un point de vue scientifique (8 laboratoires utiliseront Christian comme objet d’étude) qu’exploratoire (personne n’a encore jamais été confronté successivement à ces 4 milieux).

Les livres de Christian Clot

 

6. Vagabond

Éric Brossier, France Pinczon du Sel et leurs deux filles ont choisi de quitter le confort de leur vie citadine pour vivre à bord du voilier polaire Vagabond. Une aventure hors du commun.

Éric, le géophysicien, et France, l’artiste, ont fait de leurs rêves d’explorations polaires une réalité. Avec leurs deux petites filles, Léonie (8 ans) et Aurore (6 ans), ils concilient passion du voyage, expérimentations scientifiques, création artistique et vie de famille à bord du voilier polaire Vagabond.

Après avoir réussi, en 2002, une première mondiale en effectuant le passage du Nord-Est en une seule saison, puis la première circumnavigation intégrale de l’Arctique sur deux étés consécutifs, ils ont élu domicile à l’entrée d’un fjord au nord du Canada. Vagabond est devenu un support logistique unique en son genre, qui accueille scientifiques, sportifs, artistes et écrivains. Les filles ont un bateau pour maison et la banquise pour terrain de jeu. Elles sont scolarisées avec les Inuits, et accompagnent parfois leurs parents dans leurs manipulations techniques.

Leur vie atypique est régulièrement relatée dans des documentaires et des livres. Les valeurs qu’ils souhaitent mettre en avant : l’humilité devant la nature, la solidarité, les échanges simples et authentiques, et l’hospitalité. Ils abordent également les questions relatives à l’écologie, notamment celle du dérèglement climatique, pour lesquelles les régions polaires constituent un observatoire privilégié.

On ne doute pas qu’en 2017, ils feront de nouveau parler d’eux. A suivre donc …..

Les livres sur Vagabond

   

7. Sébastien Roubinet – La voie du Pôle 2018

La voie du Pôle 2018, c’est reparti pour une 3e tentative de traversée de l’Océan Arctique à la voile avec Sébastien Roubinet.

Après une première tentative en 2010 et une deuxième tentative en 2013, Sébastien Roubinet relève une nouvelle fois le défi de vouloir traverser le dernier océan à ne jamais avoir été traversé à la voile. S’il réussi, ce sera la première traversée de l’Océan Arctique à la voile, avec le premier voilier au pôle Nord.

La première tentative de 2010 fut réalisée avec Rodolphe André, la deuxième tentative de 2013 avec Vincent Berthet. Pour la troisième tentative, ils partiront à 3.

Depuis, quatre années ont passé, entièrement dédiées à la préparation de ce défi ambitieux. Sébastien Roubinet repartira en 2018 avec son acolyte d’origine Rodolphe André mais cette fois accompagné d’une 3e coéquipier Benoît Lequin.

Leur voilier est un nouveau prototype hybride moitié catamaran, moitié char-à-glace, qui sera capable d´évoluer sur l´eau mais aussi sur la glace de la banquise. Leur objectif est de réaliser la première traversée de l’Océan Arctique à la voile en passant par le pôle Nord. Au programme, 3000 km de l’Alaska au Spitsberg, le tout sans assistance et sans moteur, uniquement avec la force humaine et la force du vent. Une aventure Unique, Sportive et Technologie pour une Première Mondiale

En savoir plus sur l’expédition « La voie du Pôle 2018 »

8. Thomas Pesquet à bord de la Station Spatiale Internationale

Après avoir décollé le jeudi 17 novembre 2016 à 21h20 à bord d’un vaisseau Soyouz en direction de la Station Spatiale Internationale, Thomas Pesquet est depuis à bord de l’ISS.

L’amarrage du vaisseau Soyouz à l’ISS s’est fait avec succès ce samedi 19 novembre 2016 à 23h (heure de Paris). Le contact s’est produit à 28 000 km/h et à 400 km d’altitude. L’ouverture du sas a eu lieu 2h45 après, à 01h45 (heure de Paris), une fois que toutes les étanchéités furent vérifiées.

Pendant six mois à bord de l’ISS, Thomas Pesquet va avoir des journées très rythmées. A son programme sont prévues des activités physiques, scientifiques et de maintenance.

Il va devoir mener 62 expériences pour le compte de l’ESA (Agence Spatiale Européenne) et le CNES (Centre National d’Etudes Spatiales). Il doit aussi mener 55 autres expériences en coopération avec les agences spatiales américaines, canadienne et japonaise.

Les expériences scientifiques qu’il devra réaliser seront nombreuses comme :

  • Impact de l’apesanteur sur la musculature (aide potentielle pour soigner les myopathies)
  • Etude comparative des muscles (un petit morceau de son mollet a été prélevé avant son décollage pour être comparé à son retour)
  • Test de technologies pour la purification de l’eau
  • Test de matières autonettoyantes (potentiellement utilisables à terme dans les hôpitaux)

Il réalisera aussi des missions opérationnelles pour la maintenance de l’ISS. Pour son temps libre, Thomas Pesquet a emmené plusieurs livres et beaucoup de musique. Il aura aussi la possibilité d’appeler ses proches en France. Ses muscles n’étant plus aussi sollicités comme sur Terre, il devra faire deux heures d’exercices physiques par jour pour en limiter la fonte.

Côté nourriture, c’est l’entreprise bretonne Hénaff qui fournit les repas de Thomas Pesquet pour son séjour à la station spatiale internationale. Pour les fêtes de fin d’année, il a pu pu profiter de bons repas spécialement préparés par les chefs Alain Ducasse et Thierry Marx.

Visitez la Station Spatiale Internationale comme si vous étiez (ou presque) à la place de Thomas Pesquet

9. EXPÉDITION TARA PACIFIC 2016-2018

Après avoir parcouru tous les océans du globe à la découverte de l’Antarctique, de l’Arctique, du monde planctonique et sillonné la Méditerranée pour évaluer la pollution plastique, Tara met le cap sur le Pacifique. Cette expédition de deux ans et demi (2016-2018) permettra de mieux comprendre la biodiversité des récifs coralliens, à l’heure où ils subissent des bouleversements majeurs liés au changement climatique et aux activités humaines (pollution, urbanisation, …).

La goélette scientifique Tara a quitté son port d’attache de Lorient le 28 mai 2016 pour cette nouvelle expédition en Asie-Pacifique.  Depuis, elle sillonne l’océan Pacifique avec pour objectif d’atteindre 100 000 km pendant plus de deux ans. A son bord se trouve une équipe scientifique interdisciplinaire, coordonnée par le CNRS et le Centre Scientifique de Monaco (CSM). Leur objectif est d’ausculter de manière inédite la biodiversité des récifs coralliens et leur évolution face au changement climatique et aux pressions anthropiques.

L’expédition en chiffres

  • 11e expédition de Tara
  • 30 pays traversés
  • 70 escales
  • 100 000 km de navigation
  • 40 000 échantillons
  • 40 archipels analysés à l’identique et ensuite comparés
  • 70 scientifiques embarqués issus de 8 pays différents
  • 6 marins, 7 scientifiques en permanence à bord de Tara
  • 8 artistes en résidence entre 2016 et 2018

Revoir le passage de Tara à Paris en 2016

10. L’aventure des lecteurs

???????????????????????

???????????????????????

???????????????????????

???????????????????????

La 10e aventure sera celle que vous choisirez. Ecrivez-nous votre choix en commentaire et nous en choisirons une parmi toutes les réponses que nous recevrons.

Cet article vous a plu ? Pensez à nous le dire et à le partager !

commentaires