ULTRA-TRAIL : LE FILM | LE LIVRE

1
434

61OpqAn78CL[1]

Ultra-Trail, le livre et le film ? Une succession d’illusions. Des illusions formidables que tout le monde peut s’approprier. Illusion qu’il existe quelque part des femmes et des hommes assez givrés pour entraîner des milliers de leurs semblables dans une sans pareil. L’illusion que tout est permis, même de faire le tour du massif du Mont-Blanc, 160 km et quelques, d’une traite et en moins de deux jours. Nous vous entraînons dans notre chaos, à travers neuf textes, comme autant de vies à chercher la vérité. Neuf textes excitants, une foule d’images extraordinaires, et un film en prise directe avec vos émotions.

Les événements contés ont-ils eu lieu ? Vous aurez envie de le croire, car tout est palpable… car vous apprendrez que l’humain n’a pas d’autres limites que celles qu’il s’impose. Et vous verrez que personne ne dira plus désormais que cette illusion est inutile. Qu’au contraire elle est de celles qui réunissent, de celles qui aident à devenir meilleurs. Depuis 2003, des milliers d’ultra-, ont bouclé l’incommensurable boucle. Ils se sont frottés à la légende, à leur odyssée personnelle, devenant des héros.

Ultra-Trail®, c’est ce livre écrit par Philippe Billard, le talentueux fondateur d’Ultrafondus magazine. C’est aussi le film du non moins talentueux Didier Lafond dont le DVD est inséré dans la couverture. Chacun est l’indispensable contrepoint de l’autre.

Ultra-Trail : Le livre | Le film

On se dit tous forcément un jour que l’ultra est un sport ingrat, qu’on est un incompris. On se demande pourquoi les collègues de bureau nous traitent de fada et pourquoi nos familles sont inquiètes. Si nous en retirons une certaine solitude, parfois, elle est aussi, parfois, teintée de fierté. Je ne parle pas ici de cette fierté ahurie d’arriver à bout d’épreuves apparemment difficiles. Je parle de cette fierté de le faire en restant toujours lucide et toujours attentif au monde qui nous entoure. Car courir un ultra n’est pas juste un moment privilégié d’introspection. Courir un ultra, c’est aussi une qui nous guette, des sourires qui s’esquissent, des rencontres qui nous marquent et même parfois, des rencontres qui changent notre vie.

Et voilà que l’ultra nous offre son plus beau paradoxe. Il passe du statut de sport , aride, ascétique, mal compris, à celui de pratique solidaire, ouverte à l’autre et qui sait faire fi de soi pour l’intégrer dans sa sphère personnelle. C’est là que toute la magie des kilomètres opère, comme si le bien être des premières foulées rendait égoïste, jaloux de son plaisir. Puis peu à peu, on devient faible, on se replie, on souhaite que plus personne ne nous adresse la parole pour pouvoir souffrir en silence. Trente-cinq kilo- mètres. Quarante kilomètres. Cinquante kilomètres. Trois heures de course. Quatre heures de course. Huit heures de course. Peu à peu, on se prend à regarder autour de soi, à espérer un petit encouragement, un petit applaudissement. Il n’y a plus d’adversaire, on vit la même expérience intense que ses compagnons de route. Peu à peu, on devient aimable en ressentant cette bouffée d’énergie à chaque encouragement d’un frère ou d’une sœur d’armes’ Les liens se resserrent et ces coureurs avec qui l’on fait le yoyo depuis des heures deviennent des amis.

Conscients de ce qu’ils nous apportent à ce moment là, il nous devient bientôt impossible de les abandonner là, alors qu’ils affrontent un terrible coup de barre. Le devient solidaire et c’est juste une seule petite lettre qui change, comme un équilibre instable qui nous aide à affronter l’adversité ou au contraire, à apprécier le moment présent. Le plaisir de changer à satiété le “d” en “t”, puis le “t” en “d” à nouveau, je l’échange contre mon royaume en friche de bonheurs inutiles.

INFO / ACHETER

Voici d’autres ressources qui devraient aussi vous intéresser

    

Voir nos autres articles sur le trail

The following two tabs change content below.
Fondateur du site Un Monde d'Aventures, je suis un passionné des grands espaces sauvages et des mondes polaires. J'ai réalisé plusieurs raids autonomes au Groenland et en Laponie. J'aime partager ma passion à travers ce site. Voir tous les articles écrits par François - En savoir plus sur François

commentaires