SUIVI ATACAMA / 2 SEMAINES D’EXPÉDITION (7.04.15 / 20.04.15)

1
160

Nouvel article de suivi de l’expédition de dans sa tentative de traversée du désert de l’Atacama en autosuffisance.

Voici une synthèse des deux premières semaines de l’expédition Atacama – une nouvelle première mondiale pour : la traversée du désert chilien à pied et en autonomie sans ravitaillement – et l’arrivée des Jeunes de Montreuil au Chili pour relever leur défi sportif.


 
Après une première partie riche en montées et en descentes grâce aux canyons, vient de passer Quillagua : un passage clé de l’expédition. C’est dans ce petit village de 120 personnes reconnu comme le plus sec du monde que se trouve la dernière oasis avant 500 kilomètres.

Atacama, Charles Hedrich, Quillagua
Atacama, , Quillagua (Crédits photos : Respectons la Terre)

 
Comme une voiture, l’aventurier raisonne en litres aux cent. Il a calculé sa consommation à 14 litres aux cent. Il a donc fait le plein d’eau douce, soit 80 litres. Le chariot du désert est maintenant chargé à 150 kg, son poids maximal.


 
« Tout se présente globalement on ne peut mieux. Je suis en pleine forme. J’ai levé un tout petit peu le pied, non pas que je sois fatigué, mais pour reposer un peu les pieds, notamment les ampoules. J’ai donc réduit l’allure à 30 km par jour » a-t-il confié.


 
Depuis plusieurs jours, il progresse sur un terrain extrêmement plat. Des lignes droites à perte de vue sans le moindre virage. Le sol, lui, est soit sablonneux avec du sable compacte sur lequel peut assez bien tracter le chariot du désert, soit des salars, des terrains accidentés quasi boueux, plus difficiles à passer. Compliqué en pleine nuit à la frontale. Le risque de se perdre ou de tomber n’est jamais loin…

Atacama, Charles Hedrich
Atacama, (Crédits photos : Respectons la Terre)

 
Côté matériel, quelques légers soucis : deux des trois pneus du chariot du désert ont une crevaison lente réparés, le panneau solaire qui fonctionne mal et la semelle des baskets complètement lisse. Pour y remédier, l’aventurier va utiliser un pneu de VTT qu’il a emporté avec lui pour réparer les roues du chariot : il va en découper un bout et le coller sur les semelles pour en faire des nouvelles !

continue à maintenir ses objectifs. En 14 jours d’expédition, il a atteint 21°50S 69°32W et parcourus plus de 500 kilomètres à pied.

atacama2004[1]

De leur côté, les jeunes de Montreuil commencent eux aussi leur aventure ! C’est aujourd’hui à 11h30 heure locale qu’ils sont arrivés à Antofagasta au Chili.

Djamel Bouda, Patricia Hedrich et les jeunes de Montreuil à l'aéroport avant le départ
Djamel Bouda, Patricia Hedrich et les jeunes de Montreuil à l’aéroport avant le départ (Crédits photos : Respectons la Terre)

 
Dans la continuité des opérations menées par et l’Association Respectons la Terre avec les jeunes de Seine-Saint-Denis depuis 2012, l’Opération Atacama Jeunes de Montreuil, offre la chance à 5 adolescents en difficulté âgés de 16 à 17 ans de partir deux semaines dans le désert d’Atacama avec un double objectif : partir dans le désert à la rencontre de l’aventurier et réussir l’ascension du Licancabur (5916 m).

Première Mondiale à suivre de près…

ASSOCIATION RESPECTONS LA TERRE

logo+rlt+ok+fev+2014[1]

Encore plus d’infos… :

The following two tabs change content below.
Fondateur du site Un Monde d'Aventures, je suis un passionné des grands espaces sauvages et des mondes polaires. J'ai réalisé plusieurs raids autonomes au Groenland et en Laponie. J'aime partager ma passion à travers ce site. Voir tous les articles écrits par François - En savoir plus sur François

commentaires