PREMIÈRE MONDIALE – Passage du Nord-Ouest sur le Rameur des Glaces 2013-2014-2015 : les 1000 derniers kilomètres par Charles Hedrich

0
333

Déjà parcourus :
5 000 km en 130 jours d’expédition.

Août 2015 :
Arrivée en Mer de Baffin après les 1 000 derniers km.

Passage Nord-Ouest à la rame : parti pour les dernier 1000 km, de Taloyoak à Pond Inlet. Ce 17 aout, cela fait déjà deux jours que Charles rame.

passage NO 2

Après avoir réussie la 1ère traversée du désert d’Atacama au Chili, le plus aride du monde, en autonomie sans ravitaillement au printemps 2015, finalise cet été le 1er passage du Nord-Ouest à la rame. Après avoir parcouru 5000 km depuis le détroit de Béring (Alaska), au programme les 1000 derniers km pour la sortie en mer de Baffin face au Groenland.

«Le hasard fera sans doute qu’il me faudra trois saisons pour arriver au bout, comme pour Roald Amundsen, le premier à franchir le parcours à la voile en 1906.»

CharlesHedrich.

Explication en vidéo : Du désert le plus aride du monde aux glaces du Grand Nord

Rappel des épisodes précédents

passage NO

  • SAISON 1 : TOP DEPART LE 1er JUILLET 2013 DU DÉTROIT DE BÉRING, depuis Wales village d’Alaska, après un stand-by de 10 jours. a tracé à la rame une route inédite en solo le long de la côte nord de l’Alaska et du Canada faisant escale dans les villages inuits pour le ravitaillement.
  • HIVERNAGE À MI-PARCOURS pour le Rameur des Glaces installé chez une famille de Tuktoyaktuk, hameau du Grand Nord Canadien.
  • SAISON 2 : TOP DÉPART LE 12 JUILLET 2014 DE TUKTOYAKTUK. reprend les rames depuis le village Inuit où il avait laissé le Rameur des Glaces pour parcourir la partie canadienne. Comme l’an dernier, il fait escale dans les villages Inuits qu’il rencontre.
  • SEPTEMBRE 2014, 2e HIVERNAGE, à moins de 1000 kilomètres de la mer de Baffin (Groenland), stoppé par un bouchon de glaces de plus de 250 kilomètres, organise l’hivernage du Rameur des Glaces à Taloyoak, village Inuit du Grand Nord Canadien.

Annonce officielle des 1000 derniers kilomètres

Voici la dépêche AFP confirmant le départ de pour la saison 3 du 1er Passage du Nord-Ouest à la rame dans des conditions extrêmes et difficiles.

Lancé à l’assaut du Passage du Nord-Ouest en solitaire et à la rame, entre Pacifique et Atlantique, l’aventurier français vient de repartir pour les 1000 derniers km d’un défi débuté à l’été 2013 et interrompu par deux fois par le retour des glaces.

La vidéo de l’annonce des derniers 1000 km sur le Passage du Nord Ouest à la rame.

“Charles est reparti jeudi vers 12h00 heure locale, de Taloyoak (au cœur du Nunavut canadien, NDLR), et cela fait deux jours qu’il rame maintenant”, a expliqué dimanche matin à l’AFP sa femme Patricia: “Il est contre le vent, et la progression est difficile”.

Face à son étrave, il reste quelque 1000 km à parcourir entre les îles du grand Nord canadien pour , ex-homme d’affaires reconverti depuis une dizaine d’années en aventurier multicartes.

Charles Hedrich_en mer (Copier)
Expédition Passage du Nord-Ouest à la rame – Crédit Photos : – Respectons La Terre

Soit la 3e et dernière étape d’un pari de 6000 km entamé le 2 juillet 2013 depuis le minuscule village tchouktche de Wales, en Alaska, avec pour objectif de relier la mer de Béring (Pacifique) à la Baie de Baffin (Atlantique), via ce mythique Passage du Nord-Ouest bloqué une bonne partie de l’année par le froid et les glaces. Un exploit jamais réalisé en solitaire à la rame.

La navigatrice bretonne Anne Quéméré a, par deux fois, tenté ce même passage en solitaire, en 2014 et 2015, en kayak. Tout comme l’aventurier suisse Raphaël Domjan cet été. Mais tous deux ont échoué, terrassés par une météo défavorable.

Charles Hedrich_glaces (Copier)
Expédition Passage du Nord-Ouest à la rame – Crédit Photos : – Respectons La Terre

Lors de sa première étape, à l’été 2013, Charles Hedrich avait parcouru près de 3000 km avant de devoir laisser son “rameur des glaces” à l’hivernage, en septembre 2013, à Tuktoyaktuk, dans le grand nord canadien, aux confins du fleuve McKenzie et de la mer de Beaufort. Rebelote l’été 2014: il parcourt quelque 2000 km cette fois, mais c’est à Taloyoak, dans la baie de Rasmussen, qu’il doit une nouvelle fois laisser son bateau à l’abri.

– Un siècle après le Norvégien Amundsen –

“Maintenant, soit je réussis, soit je réussis !”, avait expliqué avec humour ce Lyonnais de 57 ans à l’AFP, à Paris, le 3 août, avant de repartir pour le Canada retrouver son embarcation: “J’en ai tellement bavé, je ferai tout pour boucler le truc cette année”.

Charles Hedrich _Ramer dans les icebergs (Copier)
Expédition Passage du Nord-Ouest à la rame – Crédit Photos : Charles Hedrich – Respectons La Terre

Rameur aguerri, auteur en 2012 du premier aller-retour en solo sur l’Atlantique, en 141 jours, il veut terminer son aventure d’ici un mois au maximum. Après 130 jours d’expédition en 2013 et en 2014, soit environ 45 km par jour en moyenne, il devrait rallier Pond Inlet, dans la baie de Baffin, d’ici la mi-septembre.

D’ici là, il lui faudra cependant choisir son itinéraire. “J’ai deux options”, expliquait-il avant le départ: “passer par le Peel Sound, et contourner complètement la péninsule de Boothia et l’Ile Somerset par l’Ouest, le parcours le plus normal, un peu plus long, mais plus naturel ; ou prendre le détroit de Bellot, entre la péninsule et l’île, pour rejoindre directement le Golfe de Boothia, puis le Lancaster Sound. C’est un raccourci, mais les courants peuvent être extrêmement forts et violents”.

DCIM100GOPRO
Expédition Passage du Nord-Ouest à la rame – Crédit Photos : Charles Hedrich – Respectons La Terre

S’il arrive à Pond Inlet, Charles Hedrich aura réussi son défi. En trois ans donc. Plus d’un siècle après Roald Amundsen, premier marin à avoir relié Pacifique et Atlantique via le Passage du Nord-Ouest. A bord d’un bateau de pêche, le Gjoa, le Norvégien et son équipage de six hommes avaient eux aussi mis trois ans, de 1903 à 1906, pour boucler leur périple.

16/08/2015 12:36:13 – Paris (AFP) – © 2015 AFP
Dépêche AFP confirmant le départ de Charles Hedrich pour la saison 3
du 1er Passage du Nord-Ouest à la rame dans des conditions extrêmes et difficiles.

ASSOCIATION RESPECTONS LA TERRE

logo+rlt+ok+fev+2014[1]

Encore plus d’infos… :

Les livres de Charles Hedrich

The following two tabs change content below.
Fondateur du site Un Monde d'Aventures, je suis un passionné des grands espaces sauvages et des mondes polaires. J'ai réalisé plusieurs raids autonomes au Groenland et en Laponie. J'aime partager ma passion à travers ce site. Voir tous les articles écrits par François - En savoir plus sur François

commentaires