Livre : Passagère de l’Arctique de Anne Quéméré en kayak dans le Passage du Nord-Ouest

0
258

Ce livre retrace l’exploration réalisée en kayak par la navigatrice , des rivages du Grand Nord canadien et aborde une mythique route maritime reliant le Pacifique à l’Atlantique : le Passage du Nord-Ouest.

Le passage du nord-Ouest dessine sans cesse de nouvelles voies, au fil des saisons et au bon vouloir des glaces. Son itinéraire n’est tracé sur aucune carte, le parcours est risqué et s’y aventurer, plutôt ambitieux”. Portrait d’une route mythique, reliant le Pacifique à l’Atlantique, dans les pas d’Amundsen. Une expédition qui fait suite à la “Grande Dérive” dont la mission est scientifique et l’objectif de sensibiliser le public à la fragilité de la banquise. relate son périple de l’été 2015, en kayak à travers le Passage du nord-Ouest qui borde l’, où toute navigation régulière était jusqu’à récemment impossible. Par le réchauffement climatique pourtant, c’était un futur territoire de conquête pour les grandes puissances. Au-delà de ces aspects d’une brûlante actualité, l’auteur prête aussi sa plume à décrire en chapitres courts et captivants la magie de ses rencontres. Avec l’océan, les éléments (voire les ours…), mais surtout avec les Inuits sédentarisés dont la vision enchante. Ce territoire aussi vaste que l’Europe n’est pas qu’étendues désertes et glacées, loin de là. Le long de cette dernière frontière, ce sont aussi des falaises dorées, des plages de sable blanc ou encore d’innombrables lacs aux eaux turquoises… Un grand texte assorti d’images choisies.

Texte issu de la présentation de l’éditeur

Récompenses

est l’heureuse lauréate du prix René Caillié des Ecrits de voyage 2017. Son livre “Passagère de l’Arctique” a été consacré par les membres du jury, livre d’aventure de l’année.

Le parcours de l’expédition

Dans ces espaces extrêmes, le réchauffement climatique, l’exploitation minière ou maritime annoncent pourtant bien des changements. explore cette dernière frontière par goût du défi et de la découverte. Elle est accompagnée de Raphaël Domjan, éco-explorateur, qui a organisé et accompli le premier tour du monde à bord d’un navire fonctionnant à énergie solaire.

C’est la rude terre Inuit et ses chaleureux habitants que l’aventurière raconte aussi dans ce témoignage pétri d’humanisme. Évasion garantie avec ce récit à l’écriture ciselée.

Pris dans les glaces et la nuit polaire l’hiver, l’océan s’ouvre quelques semaines l’été, offrant un labyrinthe de navigation entre les multiples îles, le long des 3000 km d’un parcours dangereux.

Quelques photos de l’expédition

Tous les crédits photos : (Tout droit réservé)

Quelques extraits

Nous voilà prêts à embarquer dans un incroyable défi : la traversée du passage du Nord-Ouest en kayak… Le légendaire et l’historique passage du Nord-Ouest, celui-là même qu’Amundsen franchissait en 1906 après trois années de navigation éprouvantes à travers les glaces. Un idéal à suivre s’il en faut, le rêve d’un lieu unique où tout semble encore possible, mon obsession depuis bientôt quatre années !

La nuit dernière, c’était le 21 juin. (…) Le jour où désormais la traditionnelle Fête de la Musique bat son plein en France. Mais je ne suis pas en France et cette fois, ce ne sont pas les concerts tonitruants, les bars à la sono débridée ou la foule de fêtards déchaînés qui m’ont tenue éveillée jusqu’à l’aube. Non, ici dans le Grand Nord, bien plus célébrée que la musique est l’arrivée du Soleil de minuit. (…) Plus question de dormir, il y a eu tout l’hiver pour cela ! L’astre est à son apogée, il brille pendant vingt-quatre heures consécutives, alors la moindre des choses est de lui rendre hommage en restant debout, de préférence à l’extérieur et pourquoi pas, de se réunir autour d’un feu de camp.

Dans les mois qui ont précédé mon tout premier départ en , je me suis mis en tête d’apprendre les bases de la langue officielle parlée par les Inuits, l’inuktitut. (…) Très vite, les choses se corsent (…). « Je ne comprends pas » se dit ainsi « kangiqhinngittunga » qui morcelé donne « comprends pas je ne ». Une expression qu’il me semble absolument indispensable de maîtriser vu l’étendue de mes lacunes linguistiques. Nous n’en sommes qu’au prélude et le casse-tête s’avère déjà de taille.

A propos de

est une sportive et navigatrice de l’extrême. Après des années vécues aux Etats-Unis, elle rentre en France pour organiser, de 2001 à ce jour, des navigations osées en solitaire et pour certaines expérimentales : 2 traversées de l’Atlantique à la rame, record de vitesse à la cléf; traversée du Pacifique en kiteboat, etc…Reculant toujours plus loin les limites de l’endurance, la Quimpéroise passionnée de mer prépare minutieusement chacun de ses voyages, entourée d’une équipe fidèle. Lorsqu’elle n’est pas seule au milieu de l’océan, elle écrit des articles, anime des conférences, parle de sujets préoccupants comme de la préservation des océans, tout en rêvant de nouveaux appareillages. En 2008, elle a publié Atlantique : 87 jours à la rame aux éd. du Télégramme (4500 exemplaires vendus)

En savoir plus sur le livre | Commander le livre

Les autres livres de

The following two tabs change content below.
Fondateur du site Un Monde d'Aventures, je suis un passionné des grands espaces sauvages et des mondes polaires. J'ai réalisé plusieurs raids autonomes au Groenland et en Laponie. J'aime partager ma passion à travers ce site. Voir tous les articles écrits par François - En savoir plus sur François
Cet article vous a plu ? Pensez à nous le dire et à le partager !

commentaires