L’empreinte des glaces, un carnet de voyage sur l’astrolabe

0
98

Crédits : Les auteurs du livre “L’empreinte des glaces”

Un carnet de voyage inédit, en milieu polaire, à bord de l’Astrolabe

L’empreinte des glaces nous embarque à bord de L’Astrolabe, navire emblématique qui a ravitaillé la Terre Adélie, en Antarctique, pendant des années. Pour son dernier voyage, le bateau nous ouvre son journal de bord, comme un récit à la découverte des dernières contrées inhabitées.

En 2017, le navire L’Astrolabe, affrêté par l’Institut polaire Paul-Émile Victor, a tiré sa révérence. Il a servi à ravitailler la base antarctique de Dumont d’Urville durant 28 ans, apportant les vivres, le matériel et les hommes nécessaires à la poursuite de nombreux programmes scientifiques.

Crédits : Les auteurs du livre “L’empreinte des glaces”

Sous forme d’un carnet de voyage, L’Empreinte des Glaces retrace l’un des derniers voyages de ce navire emblématique. Chaque chapitre retrace une étape clé du trajet, mêlant documents et dessins originaux.

Au-delà de ce carnet de bord écrit à la première personne, le livre aborde la question de la science en milieu polaire et l’intérêt du travail des scientifiques en Antarctique, dans le contexte général de changement climatique.

Extrait 1

Extrait 2

“Tout là-bas, en Terre Adélie, un petit groupe de vingt-cinq personnes connaît ses dernières semaines d’hivernage et guette mon retour. Avec un sentiment bien particulier. Un conflit intérieur partagé entre l’envie de revoir ma silhouette bleue et rouge se dessiner sur l’horizon, mais aussi l’appréhension de sortir de cet endroit confiné, sûr et protégé. Un petit cocon enfoui dans les confins glacés du monde. Car même si l’Antarctique a su montrer son caractère trempé, il n’en reste pas moins un lieu préservé du désordre humain, offrant une vie simple, en petite communauté, où les préoccupations sommaires ont permis de cultiver les relations sociales. Dans cet environnement, chacun réapprend les bases – boire, manger, parler, vivre. Ainsi que sa place au sein de la nature. Ironie du sort quand on sait que l’Antarctique n’a jamais accueilli de peuples et a fait souffrir tant d’explorateurs.”

Biographie des auteurs

Lydie Lescamontier, Rencontres du carnet de voyage 2018 (Crédit photo : Richard Nourry)

Lydie Lescarmontier est glaciologue, spécialiste en
océanographie et météorologie. Elle sillonne l’Antarctique de l’Est depuis sept ans et partage sa passion pour les pôles avec le public qu’elle essaye de sensibiliser lors de croisières d’expéditions. A 23 ans, elle embarque sur le navire L’Astrolabe, pour la Terre Adélie. Quatre ans durant, elle travaille à bord du navire, en lien avec l’Institut polaire Paul-Emile Victor. Elle s’installe ensuite en Australie où elle étudie le devenir de la calotte antarctique. Depuis sept ans, elle sillonne l’Antarctique de l’est.

Crédits : Romain Garouste

 

Romain Garouste a le dessin dans le sang et s’est dirigé vers une carrière scientifique. Dans ses années de biologiste et d’ingénieur-agronome, il s’est spécialisé dans la vie marine, sa deuxième passion. II a travaillé en tant qu’ingénieur en aquaculture avant de revenir vers la création et l’illustration. Ce premier livre est pour lui un moyen d’allier ses deux passions : la science et le dessin.

Informations pratiques

L’empreinte des glaces, à partir de 27€ sur Amazon.fr et dans toutes les bonnes librairies

Voir les autres livres sur l’astrolabe

Voir nos autres articles sur l’astrolabe

The following two tabs change content below.

commentaires