Laurence de la FERRIERE, alpiniste et explorateur, participe à l’édition 2018 du Raid Latécoère Aéropostale

0
272

L’association du Raid Latécoère Aéropostale, aura à ses côtés une ambassadrice de l’aventure, Laurence de la Ferrière, alpiniste et explorateur. Elle participe à cette édition exceptionnelle, Centenaire de la première ligne Toulouse – Perpignan – Barcelone. Elle prendra la parole à l’occasion de manifestions autour du centenaire, sur la thématique « L’audace en héritage ».

Laurence de la FERRIERE, alpiniste et explorateur

Le Raid Latécoère-Aéropostale, créé en 2008, rassemble tous les ans des passionnés d’aviation et d’histoire, désireux de parcourir un trajet de légende. Fidèle à la vision de Pierre-Georges Latécoère en 1918, « l’aérien pour relier les Hommes », cette aventure humaniste vise à valoriser l’écrit et à rapprocher les hommes et les cultures. ll parcourt les escales mythiques des Lignes Aériennes Latécoère et Aéropostale sur 3 continents et 11 pays, permet d’entretenir la mémoire de notre patrimoine culturel et fait revivre l’esprit humaniste et aventurier des pionniers.

Le Raid Latécoère-Aéropostale a pour objectif de soutenir des projets culturels, solidaires et de Développement durable qui, dans leur modeste mesure, ont pour objectif de traduire la philosophie des pionniers de l’aviation dans le contexte du XXIème siècle. Enfin, il souhaite tracer tout au long du parcours, une ligne de solidarité au sein des générations futures.

Parmi les personnalités qui soutiennent et participent à cette édition 2018, Mme Laurence de la FERRIERE, alpiniste et aventurière, aux côtés de Raphaël Domjan, Pilote écoexplorateur de l’avion solaire Solarstratos, M.Raphaël Dinelli, pilote de l’avion électrique Eraole, Hervé de Saint-Exupéry, pilote et représentant la Fondation Antoine de Saint-Exupéry pour la Jeunesse et de Loic Blaise, Pilote de Polar Kid.

Laurence de la FERRIERE, Raphaël Domjan, Raphaël Dinelli, Hervé de Saint-Exupéry, Loic Blaise

Laurence de la Ferrière est née à Casablanca au Maroc. A vingt ans, elle découvre la haute montagne et renonce alors à la flûte traversière et à la médecine pour partir à la conquête des plus hauts sommets du monde, avant de s’engager vers l’exploration polaire arctique et antarctique.

Le 20 octobre 1984, elle atteint le sommet du Yalungkang (8505m) au Kangchenjunga (Pakistan). Première sans oxygène, qui lui vaudra le Record mondial féminin d’altitude sans oxygène.

Elle fait ensuite une tentative hivernale de l’Annapurna en 1984 au Népal, puis atteint le sommet du Nanga Parbat (8125m) le 8 juillet 1985 et monte à 7800m d’altitude au GASHERBRUM II.

En 1989, elle atteint 7600 m au Broad Peak (Pakistan) qu’elle descend à ski.

En 1991, elle part explorer la Sibérie Orientale sur la banquise du Détroit de Béring en attelages de chiens de traîneau.

Le 1er juin 1992, elle atteint le sommet du Mc Kinley (6200m).

Cette année-là, elle bat son propre record mondial féminin d’altitude sans oxygène à 8700m (Népal) en gravissant le sommet sud de l’Everest.

Parmi « ses » sommets, elle atteint celui du KILIMANJARO (5890m) le 14 mars 1993 en Tanzanie, puis le CARSTENSZ (5040m), le 1er novembre 1993 en Nouvelle Guinée. Enfin, l’Aconcagua (7012m), le 14 février 1994 en Argentine.

Elle traverse le Spitsberg en autonomie totale en 1995 ainsi que le Groenland qu’elle termine à la voile de la côte Ouest à la côte Est.

En 1996/1997, elle devient le premier français a atteindre le pôle sud en solitaire.

Laurence de la Ferrière au pôle Sud le 23 novembre 1999

Le 23 novembre 1999, Laurence de la Ferrière quitte le pôle Sud. Elle a pour seuls équipements de progression une paire de skis et des voiles, pour seuls liens la rattachant à la civilisation un téléphone satellite et une balise Argos. Harnaché à ses reins, un traîneau de 140 kilos contenant de quoi assurer sa subsistance en autonomie totale.

Devant elle, l’étendue blanche à perte de vue d’une terre où aucune vie animale ni végétale n’est possible et près de 3000 km à parcourir sous des températures pouvant descendre
jusqu’à – 50° C.

En 1999/2000, elle réussi la première traversée en solitaire de l’Antarctique, du Pôle sud à la Terre Adélie en passant par Dôme C.

Laurence est la seule femme au monde à avoir traversé intégralement l’Antarctique.

En 2006, elle réalise en ski de randonnée, la grande traversée des Alpes de Vienne (Autriche) à Menton au bord de la mer. 100 jours, 130 000 mètres de dénivelé positif, 50
sommets, 1500 km …

En 2008/2010, elle prend la direction de la Base de Dumont d’Urville sur la côte Adélie. Gestion des programmes scientifiques et techniques. Représentant de l’état et des lois en vigueur sur le territoire, garant et responsable de la sécurité d’une équipe de 26 personnes dont l’isolement totale pendant 9 mois est un défi qui n’a rien à envier aux expéditions en solitaire.


Le Raid Latécoère-Aéropostale
http://www.raid-latecoere.org/

The following two tabs change content below.
Fondateur du site Un Monde d'Aventures, je suis un passionné des grands espaces sauvages et des mondes polaires. J'ai réalisé plusieurs raids autonomes au Groenland et en Laponie. J'aime partager ma passion à travers ce site. Voir tous les articles écrits par François - En savoir plus sur François

commentaires