Trois jours pour aller au bout du monde avec le festival ABM des globetrotters de Massy

6
230

Ce week-end, j’ai vécu une expérience plutôt insolite qui a duré 3 jours. Jugez par vous-même.

Le premier jour, je suis allé au Tibet. J’ai fait un tour du monde en Solex. J’ai fait classe à des élèves sur les hauteurs de Mafate.

Le deuxième jour, j’ai refait un tour du monde cette fois en sac à dos. Je suis allé au Yémen. J’ai traversé 184 pays en courant. Je suis allé voir les nomades Himbas en Namibie. J’ai fait un petit tour en Amazonie. Je suis allé rendre visite aux Miao, ce peuple oublié de Chine.

Comme je n’étais pas trop fatigué, je suis allé au pôle nord faire de la plongée sous-marine par -40°. Je suis allé me reposer au bord du lac Baïkal. J’ai fait un petit tour en Birmanie. Et enfin, je suis allé parcourir la célèbre route 66 qui traverse les Etats-Unis.

Le troisième jour, je suis allé à Saint-Jacques de Compostelle en vélo. Je suis allé au Népal partager les traditions tibétaines d’un village. J’ai refait un tour du monde en passant dans une tribu du Vanuatu. Je suis allé voir les paysages de Madagascar. Je suis parti à la recherche de la panthère des neiges en Kirghizie. Je suis allé en voilier sur le côte nord-est du Groenland. Et je suis reparti vers l’est en vélo, pour mieux comprendre les conflits de notre monde.

*****

Vous l’aurez compris, j’ai participé à un festival de voyage. Il s’agissait du 24e festival des Globe-trotters de Massy organisé par l’association , la plus grande association de voyageurs de France.

J’ai visionné 22 films, reportages, documentaires, diaporamas qui m’ont permit d‘aller au bout du monde. J’ai participé à des débats, des conférences de voyageurs qui sont allés au bout d’eux. Ce n’est pas pour rien que cette année, le thème du festival était “Au bout du monde, au bout de soi“. au bout de 3 jours, cette expression prend vraiment tout son sens.

 

J’ai croisé le chemin du célèbre écrivain-voyageur qui était venu présenté son film “6 mois de cabane au Baikal” (voir ci-dessous son intervention), des aventuriers Ghislain Bardout et Emmanuelle Périé du film “On a marché sous le pôle” réalisé par Thierry Robert (voir ci-dessous leur intervention), du coureur-aventurier Jamel Balhi qui a présenté son travail de photographe, du président de la (SEF) Olivier Archambeau qui a présenté son film sur la route 66 (voir ci-dessous son intervention).

– 6 mois de cabane au Baïkal

On a marché sous le pôle (Deepsea under the pole)

It was the Route 66

Outre ces voyageurs professionnels, j’ai également croisé des globe-trotters. J’ai rencontré Noémie Pannetier, de Voyager au féminin, qui a fait un tour du monde en solitaire à l’age de 23 ans et qui a passé 3 mois dans une tribu du Vanuatu. Je suis allé la rencontrer à son stand et j’ai participé à sa conférence-débat.

 

J’ai également aperçu des voyageurs-blogueurs que je connais via Facebook comme Sarah du blog de Sarah, Adeline de Voyages etc, Emily de Travel and Film.

Sans oublier le concours photos dont le thème, cette année, était “l’eau dans tout ses états“. Voici la salle d’exposition et la photographie gagnante avec son auteur

 

Intervention de Ghislain Bardout et Emmanuelle Périé (On a marché sous le Pôle)

Intervention de (Six mois de Cabane au Baïkal)

Intervention d’Olivier Archambeau (It was The Route 66)

The following two tabs change content below.
Fondateur du site Un Monde d'Aventures, je suis un passionné des grands espaces sauvages et des mondes polaires. J'ai réalisé plusieurs raids autonomes au Groenland et en Laponie. J'aime partager ma passion à travers ce site. Voir tous les articles écrits par François - En savoir plus sur François

commentaires