Le belge Louis-Philippe Loncke parcourt 300 km à pied, seul, à travers le désert du Simpson en complète autonomie

Cet article vous a plu ? Pensez à nous le dire et à le partager !

Un aventurier Belge traverse partiellement le Désert de Simpson en Australie à pied, sans aucune assistance et uniquement avec un sac à dos. Il s’agit de l’expédition Simpson Desert Trek II pour aller encore plus loin l’immersion qu’en 2008.

in-the-valleys-walking-copier

Australie – a réussi sa seconde traversée du désert le plus aride d’Australie dans l’état du Territoire du Nord. Parti à pied sans aucune assistance, sans emprunter une piste et complètement à travers tout. L’objectif était de démontrer qu’il était possible de traverser ce désert sans utiliser une charrette et  donc tout emporter dans un simple sac à dos. Il a effectué un trek de 300 km en partant chargé de 60kg contenant 40 litres d’eau. Tenter cela fût une première. Loncke en est à sa 14e expédition, et c’est un retour aux sources, dans l’Outback Australien où tout a commencé il y a 10 ans.

Simpson Desert Trek II, l’expédition en chiffres

me-at-the-lake-near-the-end-copier

  • Le Simpson, nommé le cœur mort de l’Australie par les premiers explorateurs, est le désert le plus aride du continent. Il fait 6 fois la Belgique et est le plus grand désert de dunes parallèles au monde.
  • La première traversée en autonomie complète et à pied, hors des pistes et en passant par le centre fût réalisée en 2006 par l’Australien Lucas Trihey en 17 jours tractant une charrette avec ses vivres et eau.
  • En 2008, l’aventurier et explorateur Belge réalisa une première mondiale en traversant le désert sur sa longueur, la plus longue traversée en durée (36 jours) et en distance du Nord au Sud. Seul et en autonomie complète via le centre géographique du Simpson. (Simpson Desert Trek I)
  • Cet été 2016 (hiver là-bas) il tente l’impensable: une traversée Ouest-Est sans charrette et rien qu’en sac à dos, pour chercher la limite des treks en autonomie complète dans les déserts. Une option difficile mais qui offre une liberté et flexibilité totale dans la découverte du désert.
  • Il s’est entraîné en réussissant fin 2015 la première traversée en autonomie et hors route de la Vallée de la Mort (Death Valley en Californie).
  • Parti avec un sac à dos très lourd de 60 kg qui optimise les vivres avec:
    • 40 litres d’eau
    • 8 kg de nourriture : uniquement des barres céréales, quelques figues et du chocolat. Pas de plats lyophilisés car il doit diminuer le poids : ni réchaud à gaz, ni ustensiles de cuisine.
    • Camping: tente, matelas gonflable et sac de couchage
    • Matériel vidéo : Caméra, batteries et 2 appareils photos à 360° dont il est le premier Belge à posséder. « Il faut montrer la beauté du Simpson sous tous ses angles et faire partager cela. »

Simpson Desert Trek II, en détails

food-simpson-desert-trek

  • Le trajet initial de était la traversée partielle du Simpson, toute la partie située dans le Territoire du Nord, un trajet à vol d’oiseau de 280km d’Ouest en Est du ranch Old Andado au point Poeppel Corner via le centre géographique du désert.
  • Le trajet final dépasse les 300 km. Il faut zigzagger entre les dunes, plantes et vallées.
  • Il visait si possible de continuer encore durant 135 km pour atteindre tot Birdsville. Mais avec 2,5 litres d’eau et 300 grammes de nourriture restant, il a conclu que c’était impossible et trop dangereux de continuer. Il appela le ranger local pour venir l’évacuer “Si je remplace tout mon électronique par de l’eau et de la nourriture et que je marche 1h de plus par jour alors là, la traversée complète Ouest-Est est possible uniquement avec sac à dos. C’est ce que j’ai réussi à prouver. Ce défi reste ouvert pour qui veut.”
  • Vers la fin du trek, il fût frappé par 3 jours de pluie et 2 nuits déchirées par les éclairs:

“La tente a tenu mais j’ai marché complètement mouillé des cuisses aux orteils. Ce fût froid et avec le sable, j’avais l’impression de marcher avec du papier de verre dans les chaussures pendant 15 heures. Ma distance journalière descendit de 30 à 20km par jour. Je n’aurais jamais pensé avoir tant de pluie d’un coup dans le désert le plus aride du pays. Une nouvelle expérience et certainement privilégié d’avoir pu voir et sentir le désert se couvrir de toutes ces plantes et fleurs. Je n’ai vu qu’un dromadaire sauvage, un Dingo et 4 émeus. Les lézards, fourmis, oiseaux et mouches étaient partout, ça c’est pas nouveau.”

found-a-water-puddle-after-the-rain-many-others-to-come-copier

finding-shade-at-midday-copier

simpson2

Cette expédition est compensée en Carbone à 100% (avion, transport)

Tous les trajets des 3 explorateurs qui ont réussi des traversées en autonomie et hors-pistes 4 * 4.

simpson2-2

A propos de

(39 ans) est un aventurier et explorateur Belge, membre de l’Explorers Club.

Bio:

crossing-the-colson-track-copier

Il est aujourd’hui reconnu pour ses traversées de différents déserts en autonomie et ses expéditions en kayak.

Il commença sa première expédition en Septembre 2006 et il voulait revenir à ses débuts par cette expédition, 10 ans d’expérience en plus.

Il décollera le  24 Octobre pour la Bolivie,  sa 15ème expédition et 10ème première mondiale, enfin sa deuxième tentative de traverser les grands Salars Boliviens à pied et en autonomie.

L’expédition: http://simpson-desert-trek.blogspot.com

 Photos 360 de l’expédition

The following two tabs change content below.
Cet article vous a plu ? Pensez à nous le dire et à le partager !

Commentaires

commentaires

Mots-clés :