City Trek : Ascension du point culminant de Paris

3
1697

Ce mercredi 29 mai 2013, fait exceptionnel, il neige en montagne. Je me suis dit que c’était le moment de réaliser une ascension.

Habitant Paris, je me suis dit que j’allais escalader le point culminant de la capitale. La difficulté de l’expédition a été de localiser le point le plus haut de Paris.

Beaucoup pensent que c’est à Montmartre. La vérité est ailleurs … Elle se trouve dans le quartier de Belleville, précisément au 40 rue du télégraphe dans le 20e arrondissement.

En fait, Montmartre et Belleville se disputent le point de nivellement le plus haut de Paris. Il faut distinguer pour cela « le domaine public » et « le domaine privé ».

S’agissant du domaine public, Belleville a une altitude de 128,508 m (sur le trottoir à l’angle du bâtiment au 40 rue du Télégraphe).
S’agissant du domaine privé, l’altitude de Montmartre mesurée sur le parvis au pied de l’église est de 128,65 m.

C’est donc le 40 rue du télégraphe que j’ai décidé de rejoindre. Après plusieurs heures de marche, j’ai profité d’une éclaircie pour tenter le sommet. À 14h45, j’avais atteint le point culminant de la ville de Paris. Tous les détails de cette incroyable aventure ci-dessous.

**********

Départ de l’expédition à 10h depuis le camp de base dans le XVe arrondissement. Je prends le métro pour rejoindre le camp avancé à la station Crimée dans le XIXe arrondissement. De là, commence l’approche en direction du sommet.

Je suis au niveau de la Seine, donc le niveau le plus base de Paris. Ici, c’est le pont-levant et la passerelle de Crimée.

DSC03376 (Copier)

De là, j’emprunte la rue de Crimée pour rejoindre le parc des Buttes Chaumont. Sur le chemin, je croise le tracé de la petite ceinture, ancienne voie de chemin de fer du 19e siècle qui faisait une boucle à l’intérieur de Paris.

DSC03379 (Copier) DSC03380 (Copier)

L’accès étant normalement interdit, je décide quand même d’essayer d’y descendre. Je repère un accès bien caché dont le grillage a été abîmé et qui est facile à escalader.

DSC03382 (Copier) DSC03387 (Copier)

Je me retrouve alors sur les voies désaffectées du chemin de fer de la petite ceinture. C’est une sorte de rêve qui se réalise pour moi. Je croyais cet endroit inaccessible comme une sorte de mythe. C’est le Graal de tout (Urban Exploration) du même niveau que les catacombes de Paris.

DSC03384 (Copier) DSC03383 (Copier) DSC03386 (Copier) DSC03385 (Copier)

Je reste un instant pour profiter de ce moment faisant quelques pas sur un rail. Puis je continue mon chemin pour rentrer dans le parc des Buttes Chaumont. Je commence à prendre de l’altitude. Je monte jusqu’à 101m où se trouve le promontoire du parc.

DSC03391 (Copier) DSC03388 (Copier) DSC03392 (Copier)

De là, une belle vue de Paris commence à se dessiner avec, en particulier, Montmartre, le concurrent du jour.

DSC03394 (Copier) DSC03393 (Copier) DSC03395 (Copier)

En sortant du parc des Buttes Chaumont, J’arrive dans le quartier de Belleville. C’est un quartier pittoresque qui a l’âme d’un village.

DSC03397 (Copier)

Mon chemin se poursuit à travers le parc de Belleville, une des hauteurs de la capitale. Le sommet approche.

DSC03400 (Copier) DSC03408 (Copier) DSC03409 (Copier) DSC03403 (Copier)

Le parc de Belleville est tout en montant. Le point culminant se trouve à 108m et offre un promontoire peu connue sur la capitale avec ici la Tour Eiffel, la Tour Montparnasse ou encore le centre Georges Pompidou (Beaubourg).

DSC03417 (Copier) DSC03414 (Copier) DSC03402 (Copier) DSC03415 (Copier) DSC03410 (Copier) DSC03406 (Copier) DSC03411 (Copier)

En sortant par le haut du parc, je continue d’explorer le quartier et ses passages pittoresques.

DSC03418 (Copier) DSC03421 (Copier) DSC03424 (Copier) DSC03426 (Copier)

A un pont, je retrouve le chemin de fer de la petite ceinture. Mon âme fugueuse et mon envie d’aventure me fait naturellement rechercher accès au lieu interdit. Je repère un vieille escalier derrière une grille facilement franchissable mais la raison l’emportera. Je passe alors sagement sur la passerelle qui enjambe cet endroit hors du temps. Je remarque que des panneaux de signalisation sont toujours présents.

DSC03428 (Copier) DSC03429 (Copier) DSC03430 (Copier) DSC03432 (Copier) DSC03435 (Copier) DSC03436 (Copier) DSC03437 (Copier) DSC03440 (Copier) DSC03442 (Copier)

En traversant la petite ceinture, je me retrouve dans le quartier de Ménilmontant. Ce quartier a la particularité de posséder un certains nombres de regards, sortes de petites maisons.  Ces regards jalonnent en surface le parcours d’un aqueduc. Ce sont des édicules qui permettent un accès réservé à la galerie souterraine, via un escalier. Au leur niveau, l’eau passe par un bassin dont la finalité est de favoriser l’oxygénation de l’eau et le dépôt des impuretés.

J’ai croisé le regard Saint-Martin (1722) et j’ai aperçu le regard des Messiers ainsi que le regard de la roquette. Ces regards servaient de source pour le quartier.

DSC03448 (Copier) regard st martin DSC03450 (Copier) DSC03451 (Copier)

Je continue d’explorer le quartier de Ménilmontant, ses ruelles, ses maisons et ses passages pittoresques. Je traverse en particulier la villa de l’Ermitage qui me fait oublier le côté citadin du lieu pour m’emmener à la campagne.

DSC03459 (Copier) DSC03461 (Copier) DSC03462 (Copier) DSC03463 (Copier) DSC03467 (Copier)

A partir de maintenant, les choses sérieuses commencent. Je suis sur l’arrête finale de l’ascension. Les premiers signes du somment se manifestent. Mes sens s’affolent. L’air commence à se faire rare. Je perds mes repères.

DSC03469 (Copier) DSC03470 (Copier) DSC03471 (Copier)

Ça y est. J’y suis !

Il est 14h45. Je suis sur le toit de la capitale, le point culminant du domaine public de la ville de Paris. L’émotion m’envahit. Je fais quelques photos pour immortaliser cet instant.

DSC03474 (Copier) DSC03478 (Copier)

DSC03475 (Copier) DSC03479 (Copier) DSC03472 (Copier)

La rue du télégraphe tire son nom de la première expérience de télégraphie aérienne que réalisa Claude Chappe en 1793 entre Lille et Paris.

DSC03476 (Copier)

Cette aventure fut intéressante à tout point de vue. D’une part, elle me fit prendre conscience que la capitale est construite sur un ensemble de collines mais que les constructions ont tendance à faire oublier. D’autre part, elle me permit de découvrir des quartiers pittoresques qui me semblent essentiel de préserver au sein de la capitale afin que celle-ci conserve une âme.

**********

Les principaux autres sommets de Paris

  • Montmartre : 130 m (cimetière de Montmartre, XVIIIe arrondissement)
  • Belleville : 122 m (place des Fêtes, XIXe arrondissement)
  • Ménilmontant : 108 m
  • Buttes Chaumont : 101 m (rue des Alouettes, XIXe arrondissement)
  • Père-Lachaise : 95 m (Columbarium, XXe arrondissement)
  • Montsouris : 78 m (boulevard Jourdan, XIVe arrondissement)
  • Passy : 70 m (cimetière de Passy, XVIe arrondissement)
  • Charonne : 69 m (Place de la Réunion, XXe arrondissement)
  • Chaillot : 67 m
  • Montparnasse : 65 m (rues du Château et Raymond Losserand, XIVe arrondissement)
  • Butte aux Cailles : 63 m (rue de la Butte aux Cailles, XIIIe arrondissement)
  • Montagne Sainte-Geneviève : 61 m (place du Panthéon, Ve arrondissement)
  • Place de l’Étoile : 58 m(VIIIe arrondissement)

Parallèlement au point culminant qui correspond à un endroit de la surface terrestre, le plus haut point de Paris en tant que monument est la tour Eiffel qui fait 324 mètres de hauteur.

Inversement, voici les points les plus bas de Paris

  • Le point le plus bas est le niveau moyen de la Seine, au Point du Jour, à 26 m au-dessus du niveau de la mer
  • Sur la voie publique : 30,5 m au dessus du niveau de la mer : angle rues Leblanc et St. Charles, XVe arrondissement

Les plus hauts sommets d’Ile de France

  • Paris (75) : rue du télégraphe
  • Seine et Marne (77) : Butte Saint Georges (215 m)
  • Yvelines (78) : Limay (200 m)
  • Essonne (91) : Bois de Verrières (177 m)
  • Hauts de Seine (92) : Vaucresson (180 m)
  • Seine Saint-Denis (93) : Montfermeil (130 m) – fort de Romainville
  • Val de Marne (94) : Plateau de Villejuif (126 m)
  • Val d’Oise (95) : Buttes de Rosne (217 m)

Je vous conseille la lecture d’une de mes autres expéditions insolites : l’ascension du toit de l’Île-de-France 

The following two tabs change content below.

commentaires