Carnet de tournage du film « Enfances nomades »

1
309

10726475_10152875544532625_654262624_n

« Enfances nomades » est un film de Christophe Boula, spécialiste du bouddhisme, sur les nomades d’Asie centrale.

Son carnet de tournage retrace ses rencontres et ses échanges avec les acteurs issus de la communauté nomade et l’équipe locale technique à travers les 3 portraits de son film :

  • Celui d’une enfant tibétaine de 8 ans qui quitte la vie nomade pour se rendre à l’école au village,
  • Celui d’un bébé qui est emporté par erreur par un chasseur et qui se retrouve dans la tente d’une famille d’éleveur en Sibérie,
  • Celui de deux adolescents amoureux en Mongolie.

UNE_ENFANCESNOMADES_web[1]

Ce livre nous fait également partager l’aventure que le réalisateur a vécue au Tibet, en Sibérie et en Mongolie, en parallèle de son film. Il nous fait ainsi découvrir le quotidien des nomades, entre traditions et modernité : leur histoire, leurs croyances et leur mode de vie.

De très belles photos illustrent ce carnet de tournage.

10726453_10152875553067625_1674170426_n 10723363_10152875552992625_289278021_n 10723266_10152875545207625_1940560241_n 10719420_10152875551272625_1976904365_n

Quelques extraits

« Nous buvons beaucoup de lait. Ane Drokpa nous sert le matin la traite des femelles yaks et, toute la journée, nous ingurgitons ce lait mélangé au thé. J’associé cette sensation à la montagne où nous sommes depuis maintenant quinze jours. Nous nous couchons avec cette odeur grasse dans la bouche et nous retrouvons au lever le même goût rassurant. »

«  Les Yakoutes n’aiment pas non plus prononcer le vrai nom du bébé avant plusieurs mois. L’histoire du film est très vraisemblable. La jeune fille dit qu’elle ne trouve pas de nom, mais en fait elle veut aussi cacher l’identité de l’enfant. En général, on parle du bébé en disant « min orhom », « mon enfant », sans distinction de genre et sans utiliser le nom propre. J’ai aussi entendu dire que certaines familles utilisent un faux nom pour décourager les esprits, quelque chose comme « le mauvais choix », ou le « trop petit ». »

« Par endroits,  le quartier des yourtes fait penser à un simple bidonville. Mais certaines zones, sont déjà devenues résidentielles et offrent d’en haut la vision d’un joli patchwork coloré. Il n’est pas impossible qu’à terme la ville parvienne à contrôler la précarité actuelle. Mais comme dans d’innombrables villes dans le monde, le problème est de maîtriser un réseau d’eau courante salubre, alimentant toutes les maisons… En attendant, chaque micro quartier s’organise autour de son point d’eau et une grande solidarité se développe de yourte en yourte. »

10736174_10152875544847625_485646733_n 10735736_10152875552932625_247281053_n 10726434_10152875546147625_2014267485_n 10581826_10152875551222625_448225193_n 10580462_10152875552897625_18745718_n

Pour acheter le livre : http://borealia-boutique.com/produit/enfances-nomades-carnet-de-tournage-en-asie-centrale/

Poursuivez le voyage en découvrant le film sur le site www.enfancesnomades.com

Trailer Enfances Nomades

Découvrez un autre livre sur le même thême : Trois Chamans – Rencontres chamaniques au Népal

The following two tabs change content below.

Eve

Passionnée de livres et de photos. Privilégie la marche pour (re)découvrir les régions de la France : les endroits incontournables mais également les petits villages, les lieux chargés d'histoire... Admire les aventuriers en herbe et les explorateurs confirmés. Voir tous les articles écrits par Eve

commentaires