1er jour des Ecrans de l’Aventure 2011

3
91

Je me rends pour la  2e année consécutive aux écrans de l’Aventure à . C’est un international de films d’aventures organisé par La Guilde Européenne du Raid. Cette année, le fête sa 20e édition.

  

Ce est doté d’un jury qui prime certains films. Plusieurs prix sont attribués dont le plus prestigieux est la toison d’or qui récompense le meilleur film d’aventure du .

Le dure 3 jours et a lieu simultanément dans plusieurs salles des 2 cinémas de la ville de , le cinéma Olympia et le cinéma Darcy. J’ai la chance de me trouver dans la salle principale du cinéma Olympia en présence du jury, des invités du et du présentateur.

Cette année, le jury est présidé par l’explorateur polaire Bernard Voyer. Parmi les membres du jury, j’ai noté la présence du pilote explorateur Hubert de Chevigny, les réalisatrices Sibylle d’Orgeval et Céline Moulys.

  

Bernard Voyer est un explorateur canadien que je ne connaissais pas. Ce est donc pour moi l’occasion de le découvrir. C’est une des rares personnes sur terre qui a conquit les 3 pôles de notre planète : le pôle nord, le pôle sud et l’Everest.

********

Ce premier jour du fut très riche avec 2 thèmes principaux, la mer et le ciel.

« Miracle in the storm » fut un film très émouvant qui reconstitue l’aventure d’une parapentiste qui a échappé à la mort après avoir été happée par un thermique gigantesque, être montée à plus de 10.000 m d’altitude, avoir perdu connaissance, être recouverte de glace, avoir fait une chute libre de plusieurs centaines de mètres et s’en sortir simplement avec quelques gelures et des blessures superficielles. Un vrai miracle raconté par la protagoniste.

J’ai bien aimé également « Treeverse » qui est une aventure plutôt originale. Ce documentaire met en scène 2 alpinistes qui ont décidé de relever le défi de parcourir, en autonomie, 1 km dans les arbres sans jamais redescendre et en transportant avec eux tout leur matériel. Un vrai challenge qui leur demandera 5 jours.

Un autre documentaire qui me tient particulièrement à cœur est celui sur , un 3-mâts français d’exploration. J’ai eu la chance de monter dessus lorsqu’elle a fait escale à Paris et je suis ses aventures depuis quelques années. Le documentaire présentait une aventure de en Guyane française à la rencontre des chercheurs d’or clandestins

Patrice Franceschi, le capitaine de , a introduit le documentaire par une intervention et a expliqué les problèmes de financement qu’il a rencontré.

A la pause de l’après-midi, l’équipage du voilier d’exploration a fait une intervention à distance. Il s’agit de Eric Brossier et France Pinczon du Sel. La transmission fut plutôt difficile. fait régulièrement des hivernages sur la banquise pour réaliser des missions scientifiques. Il se trouve actuellement au Canada, dans la région de Grise Fjord, au sud de l’île d’Ellesmere, où il s’installe pour l’hiver 2011-2012.

  

A la librairie du , j’ai croisé l’aventurier du désert, qui, lors d’une de ses précédentes aventures, a fait des expériences sur son corps en allant à la limite de la déshydratation.

  

La soirée fut aussi sur la thématique de la mer avec un premier documentaire sur un autre voilier français d’exploration,   que j’ai découvert au grand aquarium des Sables d’Olonnes. fait actuellement un tour du monde des océans pour faire des prélèvements de plancton qui serait à l’origine de la vie sur terre. C’est la première fois qu’une telle cartographie est réalisée.

Le second documentaire fut très émouvant avec un équipage de 5 personnes mixtes valides/handicapés parti sur un voilier depuis La Rochelle rejoindre l’île Maurice pour prouver que le handicap n’est pas un frein dans la réalisation d’une performance.

  

8 films déjà de visionnés pour ce premier jour très prometteur pour la suite du . Demain, le marathon continue avec des journées allant de 9h à 23h. Mais le plaisir surmonte la fatigue.

 

 

 

 

 

The following two tabs change content below.
Fondateur du site Un Monde d'Aventures, je suis un passionné des grands espaces sauvages et des mondes polaires. J'ai réalisé plusieurs raids autonomes au Groenland et en Laponie. J'aime partager ma passion à travers ce site. Voir tous les articles écrits par François - En savoir plus sur François
Cet article vous a plu ? Pensez à nous le dire et à le partager !

commentaires

  • JD

    Génial; ça fait rêver de partir à l’aventure, en exploration.

    • Merci JD pour ton commentaire. C’est vrai que ce festival fait rêver et prouve que l’on peut passer du rêve à la réalité. Il suffit juste de trouver la motivation et le facteur déclenchant.
      Au passage, bravo pour ton site. Je l’ai un peu exploré et j’aime beaucoup. Dès que j’ai un plus de temps, je pousserai mon exploration un peu plus en profondeur. Je suis sur qu’il y a des perles à dénicher.
      Tiens-nous au courant de tes découvertes

  • Merci JD pour ton commentaire. C’est vrai que ce festival fait rêver et prouve que l’on peut passer du rêve à la réalité. Il suffit juste de trouver la motivation et le facteur déclenchant.
    Au passage, bravo pour ton site. Je l’ai un peu exploré et j’aime beaucoup. Dès que j’ai un plus de temps, je pousserai mon exploration un peu plus en profondeur. Je suis sur qu’il y a des perles à dénicher.
    Tiens-nous au courant de tes découvertes