Traversée arctique en solitaire : « Le Dragon du Nord », une aventure de Wildtrekker

0
357

Aujourd’hui, j’ai le plaisir de vous présenter Christophe Castillon, alias Wildtrekker. En 2007, Christophe part en solitaire et sans assistance, sur 2000 km dans l’hiver Arctique. Le projet du « long chemin » voit le jour et l’aventure Scandinave laisse une trace sur les neiges éternelles autour du Cercle Polaire Arctique. Un livre est paru depuis : « Le Dragon du Nord »

Le-dragon-du-nord-4-400x181

POURQUOI LA SCANDINAVIE ?

La Scandinavie est une princesse glaciale qui ne se laisse pas apprivoiser par le premier venu. Elle vous fera comprendre qui commande sur son domaine. L’impétueux que je suis courbe respectueusement l’échine aujourd’hui.

Je peux lire un passage du livre qui résume en partie le plaisir de traverser ce pays :

« Par endroits, les rayons de l’astre forment de parfaits faisceaux, comme dans ces peintures religieuses où Dieu apparaît aux fidèles. Je ressens moi-même à cet instant quelque message sacré. Jamais je n’ai vu pareils éclats, si ce n’est en survolant le Groenland des années auparavant. Aujourd’hui des milliers de kilomètres blancs m’entourent, et je suis le seul humain présent dans cet univers. Un sentiment de bonheur intense m’envahit. Je suis heureux. Vers quinze heures, l’obscurité escalade sans peine les latitudes pour gagner rapidement celle de mon refuge. Une antenne fixée sur un pic dans le lointain, darde un feu lumineux rouge, éclat que l’on pourrait confondre avec l’entrée d’un port céleste. Il est temps de préparer le matériel pour demain. Je prends une dizaine de photos et goûte avec joie à ma fantastique solitude arctique. » (Le dragon du nord)

Le-dragon-du-nord-5-400x436

POURQUOI MARCHER SUR DE SI LONGUES DISTANCES ?

La randonnée est un art comparable au judo ou au yoga. Elle permet, entre autres, de revenir aux instincts primaires de l’homme. Nous sommes si bien protégés, calfeutrés dans nos villes, nos maisons, qu’aujourd’hui un simple retour aux sources devient une véritable aventure.

Pourtant, notre passé est à la sortie des routes goudronnées. Le souvenir des gestes ancestraux existe toujours dans nos gènes, nos comportements sont simplement  atrophiés. Il est fascinant d’animer l’Homo Sapiens encore velu qui sommeille en nous.

La marche, outre l’aspect physique d’endurance toujours présent, permet de s’enraciner dans le paysage. C’est une forme de méditation permettant de rendre palpable l’invisible beauté des atomes. Un peu plus zen que d’habitude, on perçoit en parallèle du monde réel, la densité de l’espace que l’on croit vide.

S’éclairent alors certains mystères…

« Ainsi entre ciel et terre, au milieu du rien, vole l’oiseau sur des musiques silencieuses » (…) auteur inconnu.

Le-dragon-du-nord-1-400x215

POURQUOI ECRIRE DURANT L’AVENTURE ?

Écrire en marchant c’est raconter le dialogue de l’Homme avec l’univers qu’il découvre, c’est noter la réflexion qui se révèle à lui-même. Peu importe la balade, les mots se tracent au gré des contacts éphémères. L’imprévisible est source d’inspiration et de défis, pour tester, écouter, explorer son propre périple intérieur. Écrire pour soi est une chose, écrire pour être lu en est une autre. Pourtant, je me souviens d’une phrase que disait lors d’un voyage un vieux capitaine, pirate édenté et philosophe :

« Nos vies sont des trésors que l’on se doit de partager mon gars ! Alors, même si nos yeux voient des milliers de mondes dont les mots ne raconteront jamais assez bien la saveur, va et donne ce que tu peux ! »

Parce que certaines idées sont comme des pitons plantés sur une paroi, elles sont des points d’ancrages utiles pour évoluer.

Le-dragon-du-nord-3-400x266

COMMENT VOUS DÉCRIVEZ-VOUS ?

Je n’ai jamais su répondre à cela. Je suis changeant comme les saisons… Les années passent, elles changent mon corps, changent mes idées aussi. Mais je sais que je suis un humain qui veut vivre au mieux sa courte vie. Ca c’est sûr.

L’avis d’une lectrice

J’ai lu le livre parce qu’un ami me le recommandait. Mais je ne savais pas à quoi m’attendre. Je n’avais jamais lu de récit de voyage et j’avais peur de m’ennuyer, peur de ne pas comprendre les termes un peu trop techniques (je ne suis pas une grande randonneuse), peur que ce livre ne s’adresse qu’à un petit groupe de personnes qui partagerait la même passion. Et bien je me suis trompée! En fait, je l’ai lu d’une traite. J’y ai rencontré cet homme qui a décidé de partir un beau jour pour un long voyage en solitaire à travers les terres glacées du Grand Nord pour réaliser un rêve, sans savoir ce qu’il y trouverait. On vit le voyage à travers les yeux et les oreilles de ce voyageur à la sensibilité aiguisée et à l’intuition parfois salutaire… Il nous raconte son périple en temps réel comme s’il nous lisait son journal de bord et on a le sentiment d’être avec lui au milieu de la tempête et sur ces lacs menaçants. Du coup, j’ai beaucoup appris sur la randonnée à ski, sur les paysages de la Scandinavie, sur son peuple aussi, et ça m’a donné l’envie de tenter l’expérience. Aude Battistella.

Plus d’infos | Commander

GOPR0033

The following two tabs change content below.
Fondateur du site Un Monde d'Aventures, je suis un passionné des grands espaces sauvages et des mondes polaires. J'ai réalisé plusieurs raids autonomes au Groenland et en Laponie. J'aime partager ma passion à travers ce site. Voir tous les articles écrits par François - En savoir plus sur François

commentaires