RED BULL MINI DROME PARIS : TOMS ALSBERGS A FAIT VIBRER LA CAPITALE EN REMPORTANT LA SECONDE ÉDITION

0
141

Il aura tenu le public en haleine jusqu’à la dernière seconde ! Terminant second en 2011, il se devait de revenir pour le titre et aura bel et bien vaincu parmi les plus tenaces. Le letton Toms Alsbergs sort grand vainqueur de cette folle édition française du Red Bull Mini Drome.

Après une journée à la fois riche et périlleuse, frissonnante et réjouissante, les quelques 150 participants repartent avec des sensations jusqu’au bout des ongles et quelques courbatures pour les moins téméraires. Une journée scindée en deux phases : après des qualifications en « contre la montre », l’annonce de l’ultime « course poursuite » sonnait le glas de la grande finale.

C’est devant une salle comble et un public en ébullition, que les enragés du pignon fixe se sont donnés rendez-vous à La Cigale ce samedi 5 octobre.

Toms Alsbergs (à droite), vainqueur de l’édition 2013

Toms Alsbergs and Arthur Pavlovs - Winners
Toms Alsbergs et Arthur Pavlovs – les vainqueurs
Toms Alsberg - Action
Toms Alsberg en action

11h – 17h : phases qualificatives

Les premiers coureurs sont entrés en piste à 11h pour la première phase de qualifications qui consistait à réaliser 10 tours de piste en un minimum de temps.

Alors que certaines et certains avaient déjà goûté à cette épreuve il y a deux ans, d’autres, plus frileux, découvraient pour la première fois cette impressionnante piste de 9 mètres de large et de 14 mètres de long. Tous sont restés ébahis devant les prouesses des plus experts comme Tom Alsbergs, meilleur chrono des qualifications.

Parmi les participants figuraient des athlètes français de renom. Les pistards de l’équipe de France ont aussi eu leur mot à dire et Charlie Conord le confirme avec sa 5e place durant les phases qualificatives. Il se voit éliminé en 1/4 de finale.

Competitors - Action Competitors - Action

19h –  21h : phases finales

Les 16e de finales s’ouvrent dès 19h avec les 32 meilleurs riders qualifiés. Cette fois-ci, la course se joue contre un adversaire, à élimination directe. Les encouragements du public se font entendre et les riders donnent tout. Que le spectacle commence !

A noter en 1/4 de finale, la belle performance du parisien Simon Gomok. Lors de son duel face à Josh Gieni, une chute simultanée, autant dire exceptionnelle, survient et fait grimper la tension dans le public… Les deux riders se remettent en selle et terminent leur course jusqu’à ce que le jugement tombe. Le directeur de course, Greg Barbier, accorde la victoire à Simon Gomok, en-tête de la course juste avant la chute.

L’ambiance surchauffée, maintient en haleine les spectateurs, les yeux rivés sur la compétition qui ne laisse aucun répit aux riders.

Toms Alsbergs, qui réalise jusque-là un sans-faute, se retrouve face à Arturs Pavlovs dans une finale endiablée 100% lettone. C’est finalement Toms qui ajoutera un trophée à son palmarès : « La session était plus électrique qu’il y a deux ans et les riders avaient un niveau beaucoup plus élevé. J’étais pas mal stressé avant chaque course et je suis très content d’avoir remporté cette édition parisienne, d’autant que je l’avais perdue en 2011 en tombant ! » Amis et membres de la même team, les deux riders se sont congratulés sous une belle ovation !

Pavlovs Artus - Action Competitors - Action

Cette année, le niveau de la compétition est monté d’un cran comme le confirme la présence de différentes équipes internationales dont le crew iBike, venu de Montréal pour l’occasion.

Plus compétitive, plus ambiancée, plus internationale et plus mixte, la seconde édition du Red Bull Mini Drome à Paris a, une fois de plus, régalé la scène parisienne !

Toms Alsbergs - Lifestyle
Toms Alsbergs

Classement final :

  • 1ère place : Toms Alsbergs
  • 2ème place : Arturs Pavlovs

Meilleur chrono féminin : Pauline Michon

La plus belle chute du Red Bull Mini Drome 2013

Les 16e de finale

L’ambiance de la soirée


Revivez l’intégralité du Red Bull Mini Drome de Paris à cette adresse.

commentaires