Première vidéo de ce que j’ai vraiment vécu pendant ma traversée du Sarek

6
329

safe_image

Cela fait maintenant un peu plus d’une semaine que je suis rentré de mon aventure en et il est temps de vous raconter un peu ce que j’ai vécu pendant mon périple. L’aventure, l’inconnu, l’inattendu et l’imprévu ont vraiment été au rendez-vous. A la fin de cet article, vous pourrez voir une vidéo qui montre ce que j’ai vraiment vécu pendant mon voyage-découverte à travers le .

Je suis donc allé en où j’ai fait un voyage itinérant en ski de randonnée nordique à travers le parc du . J’ai fait ce périple en 8 jours en parcourant en moyenne 20 km par jours soit en tout à peu près 160 km.

Le m’a enfin livré son secret. Je suis allé dans son cœur et j’ai vécu des choses incroyables.

Mon objectif dans ce voyage de découverte était de profiter de l’instant présent, ce genre de moments intenses où vous êtes seul au milieu de nulle part, livré à vous-mêmes. Ce sont des moments propices qui permettent de se ressourcer, en dehors de notre vie moderne en société.

traversée Sarek 2

Dès le début du voyage, les choses ne se sont pas passées comme prévu :

  • A cause d’un gros retard de mon vol vers Gallivare, je suis arrivé de nuit en .
  • J’ai rencontré des éleveurs de rênes qui ramenaient leurs troupeaux pour la migration depuis les plaines, où ils ont passé l’hiver, vers les montagnes.
  • La traversée du grand lac d’Akkajaure fut très difficile dès le premier jour.
  • Au 2e jour, je me suis retrouvé coincé dans un canyon en voulant suivre un torrent.
  • J’ai croisé en plein milieu du , une française que j’ai connu via Facebook, Nathalie Courtet, qui squattait une cabane dans laquelle je voulais dormir.
  • Au 6e jour, je suis tombé dans l’eau glacée d’une rivière en voulant la traverser.
  • Au 7e jour, j’ai vraiment eu très peur à cause d’une énorme tempête qui a failli m’empêcher de monter ma tente m’obligeant à passer la nuit dehors.
  • J’ai croisé de nombreuses traces d’animaux.
  • J’ai subi 2 grosses tempêtes.
  • Dans ma descente vers Saltoluokta, j’ai croisé l’athlète norvégienne Tonje Blomseth, très connue dans son pays.
  • A mon arrivée à Saltoluokta, le réalisateur français Corto Fajal, me sachant dans les environs, est venu me saluer dans le dortoir où je faisais sécher mes affaires.

Bientôt je détaillerai toutes ces aventures. En attendant, je vous invite à visionner ce teaser réalisé par Baptiste Goujon-Pelletier.

La vidéo est également visible en HD sur Youtube : http://youtu.be/g37LTPV959Q

Baptiste est un photographe-réalisateur qui a vécu également de son côté de nombreuses aventures. Dès qu’il a entendu parler de mon projet et vu les premières images, il m’a proposé tout de suite de réaliser un petit teaser. Nous avons discuté ensemble et j’ai tout de suite accepté sa proposition.
Je remercie énormément Baptiste. Je vous invite à découvrir son travail à travers son site web : http://baptiste-goujon.wix.com/photography

The following two tabs change content below.
Fondateur du site Un Monde d'Aventures, je suis un passionné des grands espaces sauvages et des mondes polaires. J'ai réalisé plusieurs raids autonomes au Groenland et en Laponie. J'aime partager ma passion à travers ce site. Voir tous les articles écrits par François - En savoir plus sur François

commentaires