Manuel de survie, L’intégrale ★ Affrontez les situations les plus improbables !

1
542

Manuel de survie - l'intégrale

Découvrez comment survivre à 400 situations inédites

81ZMlIO2gbL._SL1500_[1]

Un manuel de survie indispensable pour faire face aux situations les plus drôles et improbables grâce aux conseils et aux solutions des experts !

Affrontez les situations les plus improbables !

Le livre indispensable pour faire face aux situations les plus drôles et les plus improbables, classées en différentes catégories : survie en voyage dans le monde entier, apprivoisement de toutes sortes d’animaux, guérisons de maladies incurables, survie dans la jungle urbaine, survie dans son propre foyer, réflexes en cas d’extrêmes urgences…

À la fois humoristique et pratique avec de vraies solutions rédigées par des experts, vous pourrez faire face aux situations les plus improbables !

Un manuel de survie à avoir absolument !

INFO / ACHETER

Voici aussi la collection Scénario Catastrophe !

Manuel de survie : Au travail. En voyage. Avec les enfants. Questions de survie et Situations extrêmes !

Collection Survie

Scénario catastrophe ! Manuel de survie : Situations extrêmes

51kIJXb2cHLA situation extrême, réponse extrême. Éléphants qui chargent, moto qui dérape, inondation-éclair ou retombées nucléaires, quand cela vous arrive, il faut savoir quoi faire, et vite. Voici enfin le guide indispensable, clair, illustré, qui facilitera la vie de ceux à qui tout peut arriver. Déjouer une meute de loups, encaisser une balle, sauter un à-pic à skis, sortir de route en montagne, se dégager d’un piège à ours, faire atterrir une montgolfière en cavale, passer d’un immeuble à un autre sur un câble, échapper à un gorille pas content, gérer un pépin en luge de rue, se sortir du trou après avoir été enterré vivant… c’est possible ! … et en prime, une liste de ce que l’on peut manger en dernier recours et des nœuds à toute épreuve, au cas où.

Extrait

COMMENT SE RELEVER VIVANT DUNE CHARGE D’ÉLÉPHANTS1 – Abritez-vous où vous pouvez.
Les éléphants paniquent et fuient lorsqu’ils sont surpris par un bruit, ou pour échapper à une menace. Si les éléphants fuient une menace et se mettent à courir dans votre direction, ne cherchez pas à courir plus vite qu’eux, 40 km/h vous auriez du mal. Même en pleine charge, ils peuvent changer brusquement de direction, et gravir des pentes assez raides. Cherchez un abri en dur près de l’endroit où vous vous trouvez, et courez vous y réfugier.2 – Montez à un arbre.
En général, lorsqu’ils courent, les éléphants évitent les arbres. Attrapez une branche le plus près du tronc possible, et servez-vous de vos jambes pour vous hisser le long du tronc, en gardant toujours trois de vos membres en contact avec l’arbre. Allez, un petit effort ! Si vous ne parvenez pas à grimper, cachez-vous derrière l’arbre. Lorsqu’ils courent, les éléphants évitent les obstacles trop gros.3 – Allongez-vous par terre.
À moins que l’éléphant n’ait vraiment l’intention de vous écraser, parce que vous chassiez ou parce qu’il pense que vous chassez. Les éléphants sont connus pour éviter de marcher sur un être humain en position allongée, même lorsqu’ils chargent.4 – Protégez votre visage.
Ne vous relevez pas tout de suite. Une fois la menace éloignée, un éléphant peut manifester un réel intérêt pour un corps humain apparemment sans vie, et chercher à l’enterrer sous des branchages, des feuilles, et de la terre. Si vous sentez qu’un éléphant bouge près de vous, restez immobile et cachez votre visage derrière vos mimines. La peau rêche de la trompe peut provoquer des éraflures assez graves s’il se frotte contre vous.On vous aura prévenu° Un éléphant en colère rabat ses oreilles en arrière et lève sa trompe en l’enroulant, pour l’écarter du danger.
° Si les éléphants sont en colère contre vous, il se peut qu’ils essaient de vous empaler sur leurs défenses avant de lancer votre corps en l’air. Et hop !
° Si le dernier être humain que l’éléphant a croisé était un chasseur ou un braconnier, il est assez probable qu’il vous traitera comme une menace, et tentera d’attaquer (eh oui, il arrive qu’on paie pour les autres…).

INFO / ACHETER

Scénario catastrophe ! Manuel de survie : En voyage

515ubV2uaKLVous craignez le pire ? Vous avez raison. D’innombrables dangers guettent le voyageur, dès sa valise bouclée. Si vous comptez partir bientôt en voyage, ce manuel vous propose
des instructions illustrées, étape pat étape sur ce qu’il faut savoir de toute urgence : comment traverser une rivière infestée de piranhas, comment survivre à une tempête de sable, comment arrêter un train fou, comment survivre à un crash aérien, comment construire un abri dans la neige, comment s’échapper du coffre d’une voiture, comment traiter une piqûre de scorpion, comment survivre à une éruption volcanique, comment offrir un pot-de-vin. Plus toutes les stratégies pour voyager comme un pro, les locutions d’urgence indispensables, les gestes à accomplir – et ceux à éviter.

Extrait

COMMENT AMERRIR EN CATASTROPHE. Ces instructions s’appliquent aux avions de tourisme (pas aux gros porteurs de ligne).

1 – Installez-vous aux commandes.
Si l’avion possède des commandes doubles, le pilote sera assis à gauche. Prenez place à droite. Si l’avion n’a qu’un jeu de commandes et que le pilote est inconscient, tirez-le du siège. Bouclez avec soin votre ceinture de sécurité.

2 – Mettez le casque-radio (s’il y en a un) et lancez un appel de détresse.
Vous trouverez un bouton sur le manche à balai (le volant de l’avion) ou un microphone de type CB sur le tableau de bord. Appuyez sur le bouton pour parler, relâchez-le pour écouter. Dites «mayday ! mayday !» (déformation anglaise du français «venez m’aider») et donnez votre position, votre destination et l’immatriculation de l’avion (qui doit être inscrite en haut du tableau de commandes). Si vous n’obtenez pas de réponse, essayez à nouveau sur la fréquence aéronautique d’urgence (121.5). Votre correspondant devrait pouvoir vous expliquer la procédure à suivre pour l’atterrissage. Si vos efforts demeurent vains, préparez-vous à vous en sortir par vos propres moyens.

3 – Prenez vos repères et identifiez les instruments de bord.
MANCHE à BALAI. C’est le volant de l’avion ; il doit se trouver devant vous. Il permet de guider l’appareil et de contrôler son altitude. Tirez sur le manche pour redresser le nez de l’appareil, poussez pour le baisser. Inclinez-le à gauche pour virer à gauche et idem à droite. Le manche à balai est très sensible -quelques centimètres suffisent à faire virer l’avion. En vitesse de croisière, le nez de l’appareil doit se situer à une dizaine de centimètres au-dessous de la ligne d’horizon.

ALTIMÈTRE. Instrument le plus important, tout au moins dans un premier temps. Il s’agit d’un cadran noir au milieu du tableau de commandes muni d’aiguilles blanches et de chiffres (avec le zéro en haut) exprimant par tranches de centaines et milliers de pieds (ou de mètres) l’altitude par rapport au niveau de la mer.

HORIZON ARTIFICIEL. Gyroscope qui comporte le dessin d’un avion en son centre et permet de visualiser le cap (indiqué par le nez) et l’assiette de l’appareil.

ANÉMOMÈTRE. Cadran situé à gauche sur le tableau de commandes exprimant la vitesse relative de l’appareil en noeuds (parfois en km/h). La vitesse de croisière d’un petit bimoteur est d’environ 120 noeuds. À moins de 70 noeuds, l’avion risque de décrocher. (1 noeud = 1,852 km à l’heure). Les arcs de couleur indiquent les vitesses à ne pas dépasser (dans des conditions extérieures normales, restez dans le vert).

TACHYMÈTRE. Cadran (non visible sur l’illustr., mais situé près de la manette de gaz) indiquant le régime du moteur en tours par minute (tpm). Les modèles plus sophistiqués peuvent posséder une jauge de pression d’admission (exprimée en pouces de mercure) indiquant la puissance développée par le moteur. S’il y en a une, utilisez-la de préférence au tachymètre (un pouce de mercure équivaut approximativement à 100 tpm).

INFO / ACHETER

Scénario catastrophe ! Manuel de survie : Au travail

517WM01pHVLTravailler, ce n’est déjà pas drôle, mais si en plus cela doit tourner au cauchemar, que faire ? Se cacher sous le bureau ne suffit pas. Préparez-vous, afin de pouvoir faire face à toutes les situations de crise possibles, que ce soit au bureau, dans l’entrepôt, à la cantine ou dans un rayon de grand magasin. Vous trouverez ici des instructions détaillées, accompagnées d’illustrations, qui devraient vous permettre de vous sortir des pires situations envisageables sur votre lieu de travail.

Extrait

COMMENT REPÉRER UN LIEU DE TRAVAIL CAUCHEMARDESQUE1 – Arrangez-vous pour que l’entretien ait lieu en début ou en fin de journée.
Arrivez en avance pour l’entretien du matin et observez les employés qui viennent prendre leur poste. Des épaules voûtées, des visages fermés, des expressions découragées trahissent un moral dans les chaussettes. Notez si ceux qui arrivent saluent la réceptionniste avec un sourire ou l’ignorent. Si votre entretien a lieu en fin de journée, notez si les employés quittent leur poste en masse à l’heure pile, ce qui peut indiquer un personnel qui s’ennuie et regarde la pendule sans arrêt. Attention, un grand nombre d’employés restant plus tard que l’heure normale peut néanmoins indiquer que la charge de travail est très lourde et que les délais imposés sont délirants.2 – Jetez un oeil aux toilettes.
Les toilettes sont-elles propres ? Y a-t-il suffisamment de papier toilette ? Y a-t-il des serviettes en papier partout sur le sol ? Le manque d’attention concernant ces petits détails peut être l’expression d’un manque de respect du lieu de travail, et trahir un manque d’attention quant à des détails plus importants.3 – Testez la qualité de l’air.
La lumière naturelle pénètre-t-elle dans les locaux ? Ceux-ci sont-ils aérés ? Fait-il trop chaud ? Trop froid ? Règne-t-il une odeur de renfermé, de produit chimique ? De la fumée sort-elle des bouches d’aération ou des machines installées à proximité ? Les employés reniflent-ils ou éternuent-ils fréquemment ? Ces signes sont tous des indicateurs de la mauvaise qualité de l’air ou d’un lieu de travail néfaste pour la santé.4 – Repérez les signes indicateurs d’un lieu de travail pas sympa.
° Absence de photos personnelles sur les bureaux, remplacées par des images de pêcheurs en barque et d’ours attrapant des saumons, censées motiver le personnel.
° Paupières lourdes masquant le blanc des yeux des employés.
° Bureaux parsemés de sandwiches pas terminés et de cannettes de boisson gazeuse ouvertes.
° Employés piquant un roupillon, griffonnant sans arrêt ou en venant aux mains lors de réunions.
° Employés tapant du poing sur leur bureau, tête posée sur leurs dossiers.
° Présence de sucreries périmées ou depuis longtemps retirées du marché dans le distributeur.
° Eau marronnasse dans la bombonne de la fontaine.
° Néons clignotant ou émettant un bourdonnement.
° Présence de hauts-parleurs diffusant de la musique.
° Présence de panneaux «Attention, déchets dangereux».
° Groupes d’employés chuchotant entre eux.
° Employé chuchotant tout seul.
° Groupes d’employés priant en silence.
° Disposition des bureaux évoquant plutôt la galère d’esclaves que le feng-shui.
° Taches non identifiables sur la moquette : café ? sang ?Si vous notez trois de ces signes, il est possible que vous ayez découvert un lieu de travail cauchemardesque.5 – Pesez le pour et le contre.
Ce boulot vous correspond-il vraiment ?

INFO / ACHETER

Scénario catastrophe ! Questions de survie

51msn20OSPL[1] Les auteurs des manuels de survie de la collection Scénario catastrophe ont sélectionné ici une série de situations et de tests destinés à évaluer vos capacités de survie. Même si les situations catastrophe, ça vous connaît, n’hésitez pas à puiser dans ce manuel-là en cas de besoin. Vous y trouverez de quoi partir à l’aventure en connaissance de cause. Vraiment. Mises en situation extrême avec test de rapidité de réaction (questionnaires à choix multiples), cherchez l’erreur (votre vie peut en dépendre), pour vous, c’est quoi le pire ? (définition de vos limites personnelles), de Charybde en Scylla (déterminez l’importance du danger), dilemmes extrêmes (de deux maux, sachez choisir le pire). Et aussi : des petits trucs d’experts, un test très complet destiné à évaluer vos capacités de survie, et des listes d’infos précises par thème, qui peuvent s’avérer utiles… ou pas.INFO / ACHETER

Scénario catastrophe ! Manuel de survie : Avec les enfants

Oubliez les sables mouvants et les attaques de requins : élever un enfant est l’activité la plus terrifiante qui soit. Les dangers sont multiples, et renouvelés en permanence, du berceau à l’adolescence. Vous trouverez dans ce manuel des explications claires, des instructions précises pour savoir à quoi vous attendre exactement, et pouvoir réagir avec sang-froid quand votre famille devient le théâtre des pires scénarios catastrophe. – Comment gérer un bébé qui hurle en avion. Comment vous protéger contre une humidité non désirée. Comment lui faire prendre un bain sans baignoire. Comment le sortir d’une voiture fermée de l’intérieur. Comment réparer une poupée dont la tête a été arrachée. Comment isoler phoniquement la chambre de votre ado. Comment savoir si votre enfant a été échangé à la naissance. Comment survivre à la première leçon de conduite. Comment survivre au syndrome du nid vide… et aussi : de quoi décoder l’argot des ados et le langage des textos, un petit laïus prêt à l’emploi sur les “choux et les roses”, et un appendice réunissant les clichés parentaux indispensables.INFO / ACHETER 51Urp0V1fhL

Manuel de survie amoureux

41BQHSV1S9L La rencontre, la séduction, l’amour, la vie à deux, tout cela est formidable. Epatant. Très bien. Sauf quand les choses tournent mal. Quand vous êtes draguée, madame, par un type pénible. Quand, au moment du premier baiser, vous réalisez, monsieur, que vous avez mangé de l’ail. Pour vous éviter de cruelles déconvenues, vous trouverez dans cet ouvrage toutes sortes de conseils utiles : Comment feindre l’orgasme ; Que faire si vous vous réveillez â côté d’une personne dont vous avez oublié le prénom ; Comment dégrafer un soutien-gorge récalcitrant ; Quels mots choisir pour mettre un terme à une relation, Et comment réussir votre vie amoureuse sans perdre le sourire.INFO / ACHETER

Biographie de l’auteur

JOSHUA PIVEN, écrivain et ex-occupant d’un bureau dans un ” open space “, aime travailler en pyjama jusqu’à midi et trouver mille moyens de se faire plaisir. Il est le co-auteur, avec David Borgenicht, de The Worst-Case Scenario Survival Handbook. Il vit à Philadelphie avec sa femme, Christine. DAVID BORGENICHT est écrivain, éditeur mais aussi un mari et un père actif qui a été vendeur de chaussures, démarcheur, plongeur et joueur de billard. Il est le co-auteur, avec Joshua Piven, de tous les livres de la collection The Worst-Case Scenario Survival Handbook et de The Action Hero’s Handbook (Quirk Books), avec son frère Joe. Il vit lui aussi à Philadelphie avec sa femme (la nuit) et ses employés (le jour). BRENDA BROWN est illustratrice et dessinatrice free-lance. Ses œuvres ont été publiées dans de nombreux livres et grands magazines dont : The Worst-Case Scenario Survival Handbook, Reader’s Digest et The Saturday Evening Post. Son travail a aussi été publié dans des collections spécialisées dans l’éducation, sur des sites internet et des campagnes de publicité promotionnelles.

INFO / ACHETER

Manuel de survie - l'intégrale

INFO / ACHETER

Collection Survie

INFO / ACHETER

Cliquez sur les petites vignettes pour avoir plus d’infos sur chaque livre

Mais aussi d’autres guides sur la survie

  

Voir tous nos articles et tous les livres sur le thème de la Survie

Voir aussi notre article sur la série Chier à travers le monde, une vraie aventure !

The following two tabs change content below.

commentaires