Livre : L’Expédition polaire à bicyclette

0
168

Description de l’ouvrage


Auteur du drolatique Le Supplice des week-ends, Robert Benchley (1889-1945). Ici des récits publiés avant-guerre, traduits de l’anglais (Etats-Unis) par Frédéric Brument. 1926 fut une année faste pour les explorateurs, Robert Benchley, chroniqueur attitré du magazine « Life », décida de rendre compte de l’homérique expédition de sa fine équipe de bras cassés. Membre fondateur du cercle de l’Algonquin, avec se grande amie Dorothy Parker, Robert Benchley a signé plusieurs centaines d’articles dans l’entre deux guerres, pour « vanity Fair », « Life » et le « New-Yorker ». Maître de l’humour décalé et absurde, il est l’un des écrivains les plus drôles qu’ait produit l’Amérique du Nord.

Quatrième de couverture

Beaucoup de gens nous ont demandé : “Pourquoi choisir la bicyclette? Pourquoi braver le danger ?” Nous sommes tout à fait conscients des risques, cependant la bicyclette nous a paru le moyen le plus logique d’atteindre le , au vu de l’équipe que nous formons. Certes, cela n’aurait pas été possible il y a encore trois ans. Mais depuis, nous avons tant appris sur le magnétisme terrestre et le pilotage de la bicyclette ! Et grâce aux nouvelles techniques d’équilibrage récemment mises au point, nous sommes persuadés d’avoir quasiment atteint le risque zéro. D’ailleurs, en cas d’accident, le point de chute le plus éloigné se situe dans un arc de cercle de 1,8 mètre de diamètre. Or, sous cette latitude (ou tout autre que lents sommes susceptibles de traverser), le taux d’accélération d’un corps en chute libre est de 6,7 mètres par seconde. Faites le calcul vous-même : vous verrez que ça ne peut pas faire très mal.Humoriste et critique dramatique, Robert Benchley (1889-1945) a signé plusieurs centaines d’articles dans l’entre deux-guerres, notamment pour Vanity Fair, Life et le New Yorker. Dans les années trente, il sera l’une des révélations comiques du cinéma parlant, à l’instar des Marx Brothers et de W. C. Fields, et recevra un Academy Award pour son film intitulé :Comment dormir? Maître de l’humour décalé et absurde, il est l’un des écrivains les plus drôles qu’ait produits l’Amérique.

Biographie de l’auteur

Humoriste et critique dramatique, Robert Benchley (1889-1945) a signé plusieurs centaines d’articles dans l’entredeux-guerres, notamment pour Vanity Fair, Life et le New Yorker. Dans les années trente, il sera l’une des révélations comiques du cinéma parlant, à l’instar des Marx Brothers et de W .C. Fields, et recevra un Academy Award pour son film intitulé : Comment dormir ? Maître de l’humour décalé et absurde, il est l’un des écrivains les plus drôles qu’ait produits l’Amérique.

Disponible en librairie

 Prix : EUR 11,40

 

The following two tabs change content below.
Fondateur du site Un Monde d'Aventures, je suis un passionné des grands espaces sauvages et des mondes polaires. J'ai réalisé plusieurs raids autonomes au Groenland et en Laponie. J'aime partager ma passion à travers ce site. Voir tous les articles écrits par François - En savoir plus sur François

commentaires