L’éloge de la lenteur : mode d’emploi

2
104

lenteur

“Pas le temps !”

A la métaphore traditionnelle du temps qui s’écoule a succédé depuis peu celle d’un temps qui s’accélère, un temps qui nous échappe sans cesse et dont le manque nous obsède. Avec l’avènement de la communication instantanée et sous la dictature du “temps réel” qui régit l’économie, notre culture temporelle est en train de changer radicalement.

L’urgence a envahi nos vies: il nous faut réagir “dans l’instant”, sans plus avoir le temps de différencier l’essentiel de l’accessoire. Ce règne du court ternie produit des effets contrastés.

Certains, “shootés” à l’urgence, ont besoin de ce rythme pour se sentir exister intensément. Dans d’autres cas, le climat de pression est tel qu’il corrode les individus, qui déconnectent brutalement ou sombrent dans la dépression. Plus globalement, que ce soit dans le domaine de la famille, de la quête spirituelle, des modes de thérapie ou même de la littérature, le règne du temps court supplante celui du temps long.

Dans une société fonctionnant souvent sur l’unique registre de la réactivité, se dessine ainsi le visage d’un nouveau type d’individu, flexible, pressé, collant aux exigences de l’instant ou à la jouissance qu’il procure, et cherchant dans l’intensité du moment une immédiate éternité.

lenteur2

Et si un bon usage de la lenteur pouvait rendre votre vie plus riche et plus productive ?

Un mouvement qui intéresse de plus en plus, un vrai phénomène de société.

Apprendre à résoudre les problèmes sur le long terme pour une meilleure qualité de vie. Que faire quand les choses ne tournent pas comme elles le devraient dans un monde où tout va trop vite ? Un grand nombre de personnes optent pour la solution rapide, soit disant miracle, qui ne fait que reporter le problème, sans le résoudre, voire qui l’aggrave.

Pour réellement avancer, il faut accepter de prendre un peu de temps et voir les choses à plus long terme pour trouver de véritables solutions.

Dans le livre “L’éloge de la lenteur”, Carl Honoré a mené une enquête de pays en pays. Il montre les différentes formes prises par ce mouvement, en réponse à la culture dominante de la rapidité.

Carl Honoré est le pionnier du “slow”. Dans son livre, il poursuit sa démarche et propose de vrais outils pour s’attaquer aux difficultés rencontrées au quotidien, dans la vie privée mais aussi professionnelle, dans les relations, l’éducation… Réexaminer calmement les choses pour définir ses priorités, opter pour de petits changements pour un réel bénéfice.

Carl Honoré est journaliste canadien. Il a travaillé pour l’Economist, l’Observer, le National Post et le Houston Chronicle. Il vit à Londres. Son best-seller, Eloge de la lenteur, a été traduit en plus de 20 langues.

Un essai accessible et facile à lire. Un best-seller mondial, traduit dans plus de vingt langues, enfin en poche!

Plus d’informations sur le livre | Commander le livre

Autres ressources sur le même thème

The following two tabs change content below.
Fondateur du site Un Monde d'Aventures, je suis un passionné des grands espaces sauvages et des mondes polaires. J'ai réalisé plusieurs raids autonomes au Groenland et en Laponie. J'aime partager ma passion à travers ce site. Voir tous les articles écrits par François - En savoir plus sur François
Cet article vous a plu ? Pensez à nous le dire et à le partager !

commentaires

  • Jipe

    “Je suis dur .”; dit l’os au chien.
    “J’ai le temps ! “, répond le chien. (Proverbe arabe)