Le point à mi-parcours pour Charles Hedrich dans l’expédition Atacama (7.04.15 / 28.04.15)

0
87

Nouvel article de suivi de l’expédition de dans sa tentative de traversée du désert de l’Atacama en autosuffisance.

Charles Hedrich, désert d'Atacama

Mi-parcours validée pour ! En 21 jours d’expédition, il a parcouru plus de 700 kilomètres à la marche (23°59S 69°46W). Devant lui, moins de la moitié encore à abattre pour valider cette première mondiale. S’il réussit, il sera le premier Homme à réaliser la traversée du désert d’Atacama en autonomie sans ravitaillement !

L’aventurier est en pleine forme. En revanche, une entorse au niveau de la jambe gauche survenue samedi l’oblige à ralentir sa cadence et donc à augmenter ses heures de marche par jour. Son seul traitement : surélever sa jambe sur un bidon d’eau lorsqu’il s’arrête ! Pour l’instant, son état ne s’aggrave pas et semble même s’améliorer.

Si cela s’avère nécessaire, a fait le calcul : il a la possibilité de faire une pause jusqu’à 5 jours. Il a prévu large pour l’eau et la nourriture !

Pendant trois nuits, il a été confronté à des conditions météo insolites et complètement imprévues : une brume très épaisse saturée en eau à la limite de la pluie. Tout était absolument trempé. Il était possible de récupérer un peu d’eau pour boire en épongeant simplement les caisses du chariot ! La météo plus habituelle est maintenant revenue.

Charles Hedrich, désert d'Atacama de nuit

Le matériel lui aussi a fait des siennes. a eu quelques soucis avec l’antenne de son téléphone satellite, ce qui l’a rendu injoignable quelques jours. Aujourd’hui tout semble réparé. Tout comme les deux pneus qui avaient une cervaison lente. L’un des deux doit simplement être regonflé de temps en temps. Quant au panneau solaire qui fonctionne mal, l’aventurier s’est fait une raison. Il se contente des piles non rechargeables qu’il avait volontairement prises avec lui au départ. Heureusement car pour progresser la nuit, la frontale est indispensable ! Il lui faut simplement calculer pour économiser ces précieuses piles et ne pas en manquer.

commence à bien s’intégrer au paysage. La progression se présente bien.

Les jeunes de Montreuil eux aussi ont fort à faire !

Après plusieurs jours d’acclimatation à l’altitude et quelques baignades dans les geysers, c’est cette semaine qu’ils doivent réaliser l’ascension du Licancabur (5916 m). Vont-ils y parvenir ? Réponse bientôt !

Première Mondiale à suivre de près….

ASSOCIATION RESPECTONS LA TERRE

logo+rlt+ok+fev+2014[1]

Encore plus d’infos… :

Les livres de

The following two tabs change content below.
Fondateur du site Un Monde d'Aventures, je suis un passionné des grands espaces sauvages et des mondes polaires. J'ai réalisé plusieurs raids autonomes au Groenland et en Laponie. J'aime partager ma passion à travers ce site. Voir tous les articles écrits par François - En savoir plus sur François

commentaires