Guide des lieux et des monuments pour visiter Hyères (Var)

0
45

Vous vous demandez quoi faire à Hyères ? Hyères est une ville qui offre beaucoup de possibilités. La ville est vaste et compte bon nombre de sites à visiter. Nous vous proposons ci-dessous un guide avec une liste de monuments et de lieux à découvrir.

Pour compléter ce guide, on vous conseille de vous rendre sur le site de l’hôtel Club Plein Sud d’Hyères du réseau Vacances Bleues qui vous propose de découvrir des dizaines d’autres activités à Hyères.

1. Le Plantier de Costebelle

1. Le Plantier de Costebelle (Source : Wikipedia)

Le Plantier de Costebelle est une maison d’architecture néo-palladienne construite à partir de 1857 par la baronne Hortense Pauline Husson de Prailly. Située dans la commune de Hyères-les-Palmiers, sur le versant est du mont des Oiseaux et des collines de Costebelle, la propriété surplombe la rade d’Hyères, la presqu’île de Giens et les îles de Porquerolles et de Port-Cros.

2. Abbaye Saint-Pierre de l’Almanarre

2. Abbaye Saint-Pierre de l’Almanarre (Source : Wikipedia)

L’ Abbaye Saint-Pierre de l’Almanarre dite aussi Abbaye Saint-Pierre de Lalmanarre, est une abbaye de moniales cisterciennes, fondée le , en remplacement d’une abbaye de moines bénédictins qui fondèrent leur monastère en 989, sur la commune d’Hyères dans le secteur nord-est du site de l’antique Olbia et fut abandonnée à la fin du xive siècle pour se réfugier à l’intérieur de l’enceinte de la ville d’Hyères.

3. Château d’Hyères

3. Château d’Hyères (Source : Wikipedia)

Le château d’Hyères est un château médiéval en ruine qui se situe au sommet de la colline du Castéou (198 m), un des sommets des Maurettes, dominant la ville de Hyères. Les vestiges du château sont classés monuments historiques par liste de 1862 ; le rempart et le vieux château sont inscrits depuis le 27 janvier 1926.

4. Église Saint-Paul d’Hyères

4. Église Saint-Paul d’Hyères (Source : Wikipedia)

L’église Saint-Paul aussi appelé Collégiale Saint-Paul est une églisecatholique située à Hyères. L’édifice est classé au titre des monuments historiques en 1992. Elle abrite une exposition permanente d’ex-voto qui racontent des événements qui se sont déroulés pendant les guerres de religion. Une légende veut que le trésor des Templiers soit caché sous l’église.

5. Tour Fondue

5. Tour Fondue (Source : Wikipedia)

>La batterie du Pradeau, dite aussi la tour Fondue, est un ancien fortin, situé au sud de la presqu’île de Giens, dans le département du Var et sur la commune d’Hyères. Le fort est le vestige d’une ancienne tour défensive du xviie siècle, vraisemblablement construite vers 1634 sous Richelieu, au sud de la presqu’île de Giens. Elle permet de localiser facilement le port réservé aux navires desservant l’île de Porquerolles.

6. Le Phare de Porquerolles

6. Le Phare de Porquerolles (Source : Wikipedia)

Le phare du cap d’Arme se trouve sur l’île de Porquerolles, sur sa pointe extrême sud. Cette île fait partie de la commune d’Hyères. C’est un point de vue sur la presque totalité de l’île : les collines du Langoustier, le fort Sainte-Agathe, le sémaphore et les falaises du sud. Plus au loin on voit la rade d’Hyères et le massif des Maures. Le phare fut sauvé de la destruction en 1944 grâce au courage de son gardien de l’époque Joseph Pellegrino. Cet acte lui valut la croix de la Légion d’honneur. En savoir plus sur le Phare de Porquerolles

7. Fort de la Repentance

7. Fort de la Repentance (Source : Wikipedia)

Le fort de la Repentance est un ouvrage militaire français situé sur l’île de Porquerolles (Var). Il a été édifié au xixe siècle et transformé aujourd’hui en monastère orthodoxe.

8. Fort de l’Alycastre

8. Fort de l’Alycastre (Source : Wikipedia)

Le fort de l’Alycastre est un des forts des îles d’Hyères construits sous Richelieu (vers 1640). La tour carrée à base pyramidale était à l’origine percée d’embrasures à canons qui étaient disposés sur la terrasse du premier étage à ciel ouvert. Ayant subi toutes ces évolutions, l’ouvrage est aujourd’hui le résultat complexe de son histoire. L’état général est plutôt moyen, aggravé par endroit par l’érosion éolienne et hydraulique minante. Propriété de l’État français, il est inscrit monument historique depuis le 

9. Villa Tunisienne

9. Villa Tunisienne (Source : Wikipedia)

La Villa Tunisienne est une villa privée. Construite à la fin du xixe siècle, en 1884, par l’architecte Pierre Chapoulart, cette villa fut sa résidence durant une partie de sa vie, ainsi que son agence. L’extérieur de la villa, qui est d’origine, conserve des arcs outrepassés, des merlons et des décors en polychromes de style néo-mauresque. Ses façades, sa toiture et ses clôtures sur rue, sont inscrites aux Monuments historiques depuis 1999. En savoir plus sur la villa tunisiennes

10. Villa Noailles

10. Villa Noailles (Source : Wikipedia)

La villa Noailles, dont le noyau initial est construit de 1923 à 1925 à Hyères, dans le département du Var, est l’œuvre de l’architecte Robert Mallet-Stevens, avec la collaboration de l’architecte local Léon David, notamment pour les extensions et annexes réalisées jusqu’en 1933.

The following two tabs change content below.
Fondateur du site Un Monde d'Aventures, je suis un passionné des grands espaces sauvages et des mondes polaires. J'ai réalisé plusieurs raids autonomes au Groenland et en Laponie. J'aime partager ma passion à travers ce site. Voir tous les articles écrits par François - En savoir plus sur François

commentaires