Festival international du film anthropologique Jean Rouch / Édition 2018

0
38

La 37ème édition du Festival international Jean Rouch se tiendra à Paris, du 2 novembre au 3 décembre 2018. Le Festival est parrainé par le réalisateur et écrivain Serge Moati et le sociologue, écrivain et cinéaste Edgar Morin. Les organisateurs dédient cette édition à Marceline Loridan-Ivens, cinéaste, écrivaine, membre d’honneur et amie du Comité.

UN FESTIVAL OUVERT, RÉFLEXIF ET ENGAGÉ

Pour l’édition 2018, le festival tient à expliciter son engagement politique, et sa volonté d’apporter une dimension critique tant dans le domaine visuel que scientifique. Les films choisis explorent diverses dimensions de la vie humaine, mises en rapport avec différentes cultures, sociétés et environnements. Tous questionnent d’une manière ou d’une autre leurs conditions et leurs méthodes de production, au coeur même de l’oeuvre. Ces films interrogent nos catégories de pensée. Qu’ils soient visionnés indépendamment ou mis en regard, ils disent leur impossibilité de s’ériger en vecteurs de connaissances positives et univoques sur « l’Homme » : humblement, et à leur échelle, ils proposent une vision d’une ou de plusieurs situations humaines. C’est pourquoi aussi bien de par sa nature que de par la multiplicité des thèmes qu’elle approche, la programmation s’adresse absolument à toutes et à tous. Selon Jean Rouch, le créateur du Festival : « Ce sont des fenêtres ouvertes sur un monde non pas figé mais animé par la magie du cinéma ». Si le Festival s’inscrit assurément dans la suite des idées de ce dernier, il s’ancre bien dans le présent du cinéma anthropologique.

UN FESTIVAL POLYMORPHE POUR MIEUX EXPLORER LES LIENS ENTRE RECHERCHE ET CINÉMA

Avec des manifestations se déroulant tout au long du mois de novembre, le Festival se décline en six programmations éclectiques reflétant la diversité des formes cinématographiques et des questions scientifique, aujourd’hui comme hier. La Compétition internationale qui ouvrira le festival se concentre sur le paysage cinématographique contemporain. Huit prix seront décernés qui récompensent l’originalité et la sensibilité de ces démarches. Les Regards Comparés, eux, proposeront un focus sur la Sibérie. Des Master Classes à l’EHESS et une journée d’Ateliers au Musée de l’Homme permettront d’alimenter les échanges entre les différents secteurs de la recherche et de la création. Avec les Séances Spéciales, nous retrouverons des rétrospectives mais aussi de nombreux débats, ainsi qu’une programmation de films d’étudiants à l’université de Nanterre. Enfin, les Rencontres du film ethnographique, dédiées aux scolaires, se donne pour mission de sensibiliser et d’échanger autour du documentaire ethnographique.

EXTRAITS DU PROGRAMME

3-10/11 : Compétition internationale (Musée de l’Homme)
Une sélection de 26 films récents choisis avec soin parmi plus de 730. Un jury de passionnés, un public de (futurs) passionnés et 8 prix !

12-15/11 : Regards comparés sur la Sibérie (Institut des Langues et Civilisations Orientales)
Pour l’édition 2018, départ en Russie pour découvrir la Sibérie (jusqu’à l’Extrême-Orient), ses rennes, ses habitants, son passé, ses cultures, ses politiques, stripteaseuses, mines, chevaux, lacs, chiens, forêts, tchums, neiges…goulags. La vaste Sibérie vous attend !

Mais le Festival, c’est aussi des Master classes, rencontres du film ethnographique et séances spéciales avec des anthropologues, chercheurs et réalisateurs.

INFORMATIONS PRATIQUES

Plus d’infos sur comitedufilmethnographique.com ou au Musée de l’homme, 17 place du Trocadéro (Paris, 16ème)

Entrée libre dans la limite des places disponibles

The following two tabs change content below.

commentaires