La Bible du Grand Voyageur (nouvelle édition)

Cet article vous a plu ? Pensez à nous le dire et à le partager !

BDGV

L’événement a été fêté cette semaine. Sur les réseaux sociaux, on le trouve sous le nom de #BDGV. Vous l’aurez reconnu. Il s’agit bien sûr de la Bible du Grand Voyageur. Nans (de Nus et Culottés) et Guillaume, 2 mecs adorables, co-auteurs du livre, ont trinqué à la santé de la sortie de la deuxième édition de la Bible du Grand Voyageur. Anick-Marie T. Bouchard alias La Globestoppeuse est également l’une des co-auteurs de cette bible.

La Bible du Grand Voyageur, c’est un guide transversal à toutes les destinations, ultra pratique, rempli d’astuces et de conseils pour voyager mieux et moins cher, avec une approche écologique et éthique. Le sommaire est divisé en 5 grandes sections :

  1. Préparer son départ
  2. Se déplacer
  3. Se nourrir
  4. Se loger
  5. Sécurité et santé

Les chapitres fourmillent d’informations pratiques sur tout ce qui touche au voyage : comment préparer ses bagages de façon intelligente, comment camper en milieu naturel, choisir son vélo pour pédaler sur les routes, utiliser le covoiturage, faire de l’avion-stop, voyager en cargo…

En exclusivité, voici l’avant-propos de la #BDGV

« Le bonheur n’est pas une destination, mais une façon de voyager. »

Margaret Lee Runbeck

Vagabonder [va.ga.bô.de] :

Aller, voyager au hasard, à l’aventure.

Ce guide est à mettre entre les mains de tous ceux qui voudraient voyager mais n’osent pas le faire parce que c’est trop cher, trop loin, trop intimidant… Le voyage se pratique en tous lieux, même à côté de chez soi : l’autre, l’imprévu et la nature ne sont jamais bien loin, pour peu qu’on leur laisse suffisamment d’espace pour germer et éclore. Cette itinérance de proximité est une école où l’on apprend d’abord à se connaître, à explorer ses propres limites et à les repousser. Le meilleur endroit duquel débuter, c’est encore là où l’on se trouve.

Ce guide est à mettre dans les bagages de tous les voyageurs souhaitant redécouvrir le voyage. Il leur fournira des idées, des points de départ et des conseils afin de pousser plus loin l’expérience transformatrice de l’aventure. Par-dessus tout, il leur proposera une réflexion sur les façons de limiter les dégâts qu’engendre le tourisme de masse : émissions de gaz à effet de serre, gaspillage de ressources, déchets, uniformisation du monde et profondes mutations des populations locales.

Ce guide est à poser au chevet de ceux qu’on laisse derrière, pour leur prouver que cette aventure est possible et qu’on n’est pas les seuls fous sur terre à rêver de voyager autrement. Les techniques de voyage sont bien codifiées, voire organisées, et des milliers de voyageurs aventuriers expérimentés sont prêts à partager leur expérience avec les débutants, tant sur les réseaux sociaux, les forums et les sites Web spécialisés qu’au niveau de clubs, d’associations de voyageurs, etc. C’est l’opportunité de distinguer nos peurs de celles qui ne nous appartiennent pas et de faire nos propres choix en acceptant les responsabilités qui en découlent, contreparties obligatoires de la liberté.

Enfin, ce guide s’adresse aux vagabonds de tout acabit puisqu’il les incitera à approfondir leurs pratiques itinérantes, à devenir plus autonomes et à choisir l’interdépendance. Ayant sans doute déjà une connaissance intime de plusieurs de ces méthodes, les bourlingueurs chevronnés sauront apprécier l’inclusion de techniques avancées comme l’avion-stop, le glanage urbain ou le camping en milieu urbain, sur lesquelles bien peu d’auteurs ont osé écrire jusqu’à aujourd’hui.

En revanche, vu le poids de ce guide, nous leur recommandons de l’échanger éventuellement contre un nouveau hamac, un duvet ou un chapeau à large bord avec une personne faisant partie de l’une des trois catégories précédentes. Ça servira.

Plus d’informations sur la BDGV | Commander la BDGV

A propos des auteurs

10492392_810981095580550_3545550982393235485_n[1]

Crédits photo : Guillaume Charroin, Anick-Marie Bouchard, Nans Thomassey

Anick-Marie Bouchard

984100_10152496373130871_2659260077272401525_n[1]

Née sur un petit archipel idyllique du golfe du Saint-Laurent. Anick-Marie Bouchard obtient d’abord un diplôme en environnement et sécurité industriels. mais change ensuite sans cesse de discipline, étudiant la biophysique, la politique internationale, la gestion de commerces. l’herboristerie, l’éducation environnementale et l’anthropologie… Adoptant un mode de vie « nomade ». elle va au Pérou faire du bénévolat. découvre le Wwoofing, fait du stop longue distance par -20°C, organise des événements, devient fille au pair et anime des forums-voyage alternatifs. Elle est alors invitée à rejoindre l’équipe de sécurité du réseau d’hospitalité CouchSurfing. ce qui l’amène à présenter des conférences et ateliers aux quatre coins de l’Europe, tout en coordonnant l’équipe de traduction du site pendant deux ans. Forte de son expérience de plus de 80 000 kilomètres en auto-stop. elle contribue activement au réseau d’auto-stoppeurs Hitchwiki.org et se fait conférencière du voyage d’aventure solo au féminin. Mieux connue désormais sous le pseudonyme Globestoppeuse. elle collabore à plusieurs sites Web de voyage.

Guillaume Charroin

1536683_10152769887635016_1583343235_n[1]

Depuis tout petit Guillaume Charroin est amoureux des montagnes de Rhône-Alpes qui l’entourent. A 15 ans, il réalise son premier grand rêve en intégrant le lycée Sports Nature de Die. une école de la vie et du vivre ensemble. Il y rencontre Nans et ensemble. ils commencent à rêver de voyage. Sa passion pour l’écologie et les sports de montagne l’amène à accomplir un Master en management du tourisme durable. En parallèle, il travaille avec le voyagiste Vision du Monde sur la création de voyages solidaires et responsables puis sur la création d’une nouvelle offre de voyages plus proches, plus lents et moins polluants. S’ensuit le grand voyage avec Nans pendant lequel il traverse l’Atlantique en tant qu’équipier sur un voilier. devient guide sur les volcans au Guatemala, marche à travers le canyon du Cuivre au Mexique et parcourt les Amériques en stop et même en avion-stop. Dès son retour, le besoin de partager ses expériences le pousse à écrire La Bible du grand voyageur et à animer des conférences. Les Ateliers du grand voyageur lui permettent aujourd’hui d’accompagner les autres voyageurs. de manière individuelle ou collective, lors de stages de préparation au voyage.

Nans Thomassey

240_58939_vignette_Nans-nusetculottes-objectifalpe-2[1]

En grandissant dans les Alpes savoyardes, Nans Thomassey acquiert très vite l’envie de sortir des sentiers battus. Sa passion pour l’aventure croit encore durant ses années à la section Sport Nature du lycée de Die qui le mènent progressivement à découvrir l’intérêt du voyager lent. Sa sensibilité pour l’environnement le pousse ensuite à étudier pendant cinq années l’habitat écologique à Toulouse. Diplôme d’ingénieur en poche, il décide d’aller parcourir le monde pour apprendre cette fois-ci la vie nomade écologique. Seul ou avec Guillaume. il explore durant un an et demi une vaste gamme d’outils disponibles pour faire le voyage. De cette expérience naîtront un livre. La Bible du grand voyageur, puis la série documentaire Nus et culottés avec la boîte de production Bonne Pioche. Ces films diffusés sur France 5 mettent en scène deux voyageurs dans une situation de dépouillement total : nus et sans argent dans la nature avec un rêve à réaliser dans la civilisation. Aujourd’hui. il anime aussi des conférences et a initié Les Ateliers du grand voyageur, cadre d’expérimentation et d’enseignement des techniques pour voyager mieux avec moins.

Plus d’informations sur la BDGV | Commander la BDGV

Les autres livres d’Anick-Marie T. Bouchard

The following two tabs change content below.
Fondateur du site Un Monde d'Aventures, je suis un passionné des grands espaces sauvages et des mondes polaires. J'ai réalisé plusieurs raids autonomes au Groenland et en Laponie. J'aime partager ma passion à travers ce site. Voir tous les articles écrits par François - En savoir plus sur François
Cet article vous a plu ? Pensez à nous le dire et à le partager !

Commentaires

commentaires